22 Africaines qui dirigent les activités des géants de la Tech sur le continent

News Portrait

Elles sont CEO,directrices générales ou occupent de hautes responsabilités pour des géants de la tech et du web sur le continent. Elles supervisent les activités de ces multinationales technologiques dans un pays, une région, ou sur tout le continent africain. Portraits.

Yacine Barro (Sénégal), Directrice générale de Microsoft pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale, chargée, des PME dans les marchés émergents de la région Afrique et Moyen-Orient.

Nommée en août 2017, Country Manager pour Microsoft Afrique de l’Ouest et centrale, elle est responsable de l’accélération du développement du cloud de Microsoft sur le continent et de l’amélioration de la transformation numérique de l’Afrique. Depuis 2018, Yacine Barro est aussi chargée du segment des PME dans les marchés émergents de la région Afrique et Moyen-Orient.

Angela Kyerematen-Jimoh (Ghana), Directrice régionale d’IBM pour l’Afrique du Nord, de l’Est et de l’Ouest

Nommée à ce poste le 13 juillet dernier, elle sera responsable des opérations d’IBM dans plus de 40 pays en Afrique, dont le Maroc, le Nigéria, le Kenya, le Sénégal, l’Ouganda, le Ghana et la Tunisie. Elle est aussi la première femme et la première personnalité africaine à être nommée directrice régionale en Afrique.

Juliet Ehimuan (Nigeria) : Directrice générale de Google Nigeria

A ce poste depuis 2011, elle dirige Google au sein de la plus grande communauté Internet d’Afrique. Elle est chargée de représenter l’entreprise dans tous ses projets de développement commercial et opportunités de partenariat. Elle est aussi responsable de la stratégie commerciale de Google en Afrique de l’Ouest et responsable de l’initiative Next Billion Users en Afrique.

Teju Ajani (Nigeria), Country Manager pour Androïd au Nigeria

Nommée depuis avril 2018, directrice nationale des partenariats Android pour Google au Nigeria, elle a noué des relations de développement commercial au Nigeria. Auparavant, elle a été « Head of Content Partnerships » Afrique sub-saharienne, basée à Londres, et a établi et dirigé des activités de contenu YouTube dans 8 pays d’Afrique. Elle est chargée de la croissance des partenariats Android au Nigeria avec un vif intérêt pour la fourniture d’appareils abordables pour les Nigérians. Elle a  travaillé avec de grandes entreprises en technologie, stratégie et marketing en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique, notamment comme chef de produit senior chez Oracle. Elle a aussi  dirigé le groupe Women at Google en Afrique subsaharienne.

Caroline Mukiira (Kenya), Directrice générale d’IBM pour l’Afrique de l’Est

Elle occupe ce poste depuis le mardi 1er  juillet 2020 et est responsable des ventes, du marketing, des services et des opérations de livraison mondiales d’IBM en Afrique de l’Est. Elle a joué un rôle déterminant dans la direction des activités d’IBM TradeLens pour le Moyen-Orient et l’Afrique et a été chargée de la transformation et de la numérisation du commerce dans la région. Auparavant, elle était « Global Business Services Leader » pour IBM en Afrique de l’Est, responsable des opérations quotidiennes et de l’exécution de la stratégie dans 8 pays d’Afrique de l’Est.

Nunu Ntshingila (Afrique du Sud), Directrice générale de Facebook en Afrique

Directrice Afrique de Facebook depuis 2015, elle a été chargée de renforcer la présence commerciale de Facebook en Afrique du Sud et sur le continent tout en contribuant à rendre l’internet accessible à tous.

Amrote Abdella (Ethiopie), Directrice générale de Microsoft 4Afrika

Depuis 2013, elle est la Directrice générale de Microsoft 4Afrika, une initiative de Microsoft lancée en Afrique en 2013 et qui se focalise notamment sur l’acquisition des compétences et l’accès aux technologies.

Kendi Ntwiga (Kenya), Directrice générale de Microsoft Kenya

Nommée à ce poste en janvier 2020, elle est  responsable du développement et du maintien de relations efficaces entre les filiales de l’entreprise et les départements régionaux de vente et de marketing. En outre, elle est chargée de la mise en place de stratégies, de l’élaboration de plans, de l’allocation de ressources et de l’établissement de priorités et de missions de supervision – le tout dans le but d’augmenter la part de marché de Microsoft.

Lillian Barnard (Afrique du Sud) Directrice générale de Microsoft Afrique du Sud

Entrée en fonction le 1er mars 2019, elle est la première femme à occuper ce poste depuis que Microsoft a réinvesti dans le pays au début des années 90. Avant de rejoindre Microsoft, Lilian Barnard a été directrice des ventes chez Vodacom et a travaillé pour IBM pendant 15 ans, dont 7 années aux sièges basés en France et en Suisse, où elle a occupé de nombreux postes clés.

Titi Akinsanmi (Nigeria), responsable des politiques et des relations gouvernementales pour l’Afrique de l’Ouest et francophone chez Google

Experte en politique numérique, elle a initié, géré et dirigé la livraison de projets et d’initiatives dans les domaines des TIC et du développement, des TIC et de l’éducation, de la société de l’information, de la gouvernance de l’Internet, des produits et services de télécommunications à valeur ajoutée au Nigéria, en Afrique du Sud et dans plus de 30 autres pays dans le monde.

Aïda Ndiaye (Sénégal), Responsable des politiques publiques de Facebook en Afrique francophone.

Elle est responsable des politiques publiques chez Facebook, coordonnant les relations gouvernementales du géant de la technologie dans 22 pays d’Afrique francophone et lusophone. Elle a notamment travaillé pour IBM, Google et l’UNESCO.

Emilar Vusche-Gandhi, Responsable de l’engagement des parties prenantes, Facebook pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA).

Bien avant son actuel poste, Emilar Gandhi a été responsable des politiques publiques de Facebook pour la région SADC, s’occupant des questions de sécurité,  confidentialité, coupures d’Internet, liberté d’expression, réglementation et utilisation par le secteur public des médias sociaux. Avant de rejoindre Facebook, elle était coordinatrice des politiques pour l’Afrique pour l’Association for Progressive Communications, où elle dirigeait les questions de politique publique des TIC sur le continent africain en se concentrant sur les droits de l’homme, la technologie et la gouvernance de l’Internet. Elle siège au réseau consultatif de la Freedom Online Coalition.

Lola Kassim (Nigeria), Directrice générale UBER, Afrique de l’Ouest

A ce poste depuis octobre 2017, elle dirige la stratégie globale d’Uber pour l’Afrique de l’Ouest, supervisant les opérations à Accra, Kumasi, Lagos et Abuja. Bien avant, elle a notamment travaillé pour McKinsey and Company, en Afrique de l’Ouest et du Sud ainsi que pour le gouvernement du Liberia.

Mimi Omokri (Nigeria), Responsable du développement des affaires de UBER en Afrique subsaharienne

Elle occupe ce poste depuis mai 2019 et travaille avec Uber en Afrique depuis mai 2018, occupant successivement auparavant les postes de « Business development manager », « Regional payments partenerships » (Europe ,Moyen-Orient et Afrique). Bien avant, elle a travaillé pour Mastercard, Jumia, IrokoTv et American Express.

Jessica Poku, country manager Uber Ghana

Depuis Janvier 2019, elle est chargée du développement des activités d’Uber au Ghana, où elle a établi de nombreux partenariats notamment avec des entreprises de télécommunications.

Adama Bari Diallo (Guinée), Responsable des partenariats, Afrique, Google Station

Elle dirige les activités de partenariat « Next Billions Users » (NBU) de Google en Afrique et est chargé de piloter la stratégie, la distribution et l’exécution de tous les programmes NBU via des accès, des applications et des solutions de paiement pour connecter les prochains millions de nouveaux utilisateurs. Avant de rejoindre l’équipe NBU, Adama Bari Diallo était en charge de la mise en œuvre de la stratégie Android de Google en Afrique grâce à des partenariats avec certains des plus grands opérateurs et fabricants d’appareils au monde exerçant des activités en Afrique. Avant Google, Adama Bari Diallo était directrice marketing chez Next Generation Innovation, une startup spécialisée dans la fourniture de services d’engagement des abonnés, d’analyse et de gestion de campagnes basés sur le cloud aux opérateurs télécoms. Elle dirigeait tout le portefeuille de produits et la stratégie de commercialisation.

Adama Bari Diallo a occupé plusieurs postes au sein du Groupe Orange, où elle a débuté sa carrière dans l’industrie mobile d’abord en tant que Head of Product Marketing en Guinée où elle a participé au lancement de la filiale, puis Marketing Manager sur les partenariats produits pour les filiales Orange à travers l’Afrique et le Moyen-Orient, basée à Paris. Adama Bari Diallo est titulaire d’un master en administration des affaires de l’Institut Supérieur de Gestion Paris (ISG).

Adama Bari Diallo a contribué à la signature d’accords stratégiques en Afrique, notamment  le partenariat de contenu mobile Orange Cup of Nations, le lancement du programme Android One en Afrique.

 Yolisa Kani, responsable des politiques publiques pour Uber Afrique du Sud

A ce poste, elle se concentre sur la gestion des parties prenantes et des conseils stratégiques sur les questions de politique. Yolisa Kani travaille chez Uber depuis avril 2016 et a précédemment travaillé dans le secteur gouvernemental en tant que planificatrice des transports. A ce titre, elle était notamment responsable des plans de transport lors de la Coupe du monde, qui s’est déroulée en Afrique du Sud en 2010, et de la mise en œuvre de ce que l’on appelle communément les systèmes de transport rapide par bus (BRT).  Yolisa Kani est titulaire d’un diplôme spécialisé en transport de l’Université de Pretoria et pendant son temps libre, elle aime courir des demi-marathons.

Kwena Mabotja (Afrique du Sud), Directrice SAP Next-Gen pour la région Afrique

L’entreprise allemande SAP  est le premier éditeur de logiciels en Europe et le quatrième dans le monde. SAP Next-Gen est une communauté pour les jeunes du monde entier passionnés par l’innovation et la technologie.

Dans son rôle, Kwena Mabotja s’associe à des organisations influentes des secteurs privé et public, de la société civile, du monde universitaire, de la jeunesse, des startups, des accélérateurs et des incubateurs, pour collaborer, développer les compétences numériques des jeunes et mettre en place des innovations disruptives liées aux objectifs de développement durable des Nations Unies.

Elle est responsable régionale de l’Agenda mondial pour le genre, une collaboration avec des organisations telles que ONU Femmes, qui vise à tirer parti de l’innovation et de la technologie en tant que catalyseur pour autonomiser les femmes et les filles grâce à des partenariats public-privé.

Elle est également directrice non exécutive chez Moment Business Consultants, une organisation qui fournit des services de conseil aux entreprises aux startups et aux PME en Afrique du Sud.

Kwena Mabotja a plus de dix ans d’expérience globale dans l’industrie. En tant qu’ancienne consultante en gestion, elle a travaillé avec des chefs d’entreprise de divers secteurs pour résoudre des défis commerciaux critiques. Elle a été sélectionnée en tant que Mandela-Washington Fellow – le programme phare de la Young African Leaders Initiative du président Obama, ainsi qu’à l’Afrika Kommt Fellow, un programme dirigé par l’Allemagne pour développer les jeunes leaders africains.

Angela Nganga (Kenya), Responsable de l’industrie de l’éducation – Marchés émergents du Moyen-Orient et de l’Afrique chez Microsoft

Elle occupe ce poste depuis mars 2020 et elle est chargée  d’étendre les relations stratégiques avec les clients afin d’aider les gouvernements, les partenaires et les établissements d’enseignement à mettre en place des stratégies de transformation numérique de l’éducation pluriannuelles durables et à obtenir des résultats d’apprentissage positifs dans toute la région. Elle travaille pour Microsoft depuis 2015 et y a occupé différents postes, dont le tout dernier est celui de Directrice corporate – Moyen-Orient et Afrique des marchés émergents

Reem Asaad (Egypte), Vice-Présidente de Cisco Moyen-Orient et Afrique.

Nommée en février 2020, elle est chargée de renforcer les collaborations avec les gouvernements, les clients et les partenaires de CISCO, en proposant notamment le portefeuille de solutions avancées de Cisco pour accélérer leurs programmes de numérisation. Reem Asaad a plus de 20 ans d’expérience dans des secteurs tels que la technologie, les services financiers et l’expérience client.

 Sally Kimeu (Kenya), «Country Leader » et directrice régionale de CISCO en Afrique de l’Est

En poste depuis octobre 2019, Elle est en charge de 10 pays en Afrique de l’Est: le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, l’Éthiopie, le Rwanda, le Burundi, Djibouti, le Sud-Soudan, la Somalie et l’Érythrée. Sally Kimeu est aussi chargée de la croissance des ventes et du développement du marché, tout en proposant la valeur commerciale de Cisco aux clients, partenaires, employés et parties prenantes.

Ebele Okobi (Nigeria/USA), directrice des politiques publiques, Afrique chez Facebook

A ce poste, elle chargée de dirige les relations avec les gouvernements, la société civile et d’autres influenceurs politiques et mettre en place les politiques publiques de Facebook en Afrique subsaharienne. Avant Facebook, Ebele Okobi était la fondatrice, directrice mondiale et la directrice juridique principale des droits de l’homme chez Yahoo, où elle a dirigé les activités de Yahoo pour résoudre les problèmes juridiques et politiques liés à la confidentialité, à la liberté d’expression et à l’accès. Bien avant, Ebele Okobi a travaillé comme avocate d’entreprise chez Davis Polk & Wardwell à New York, Paris et Londres, chercheuse en politique des droits des consommateurs au Consumers Union de San Francisco, directrice principale des services consultatifs chez Catalyst (une ONG ayant pour mission de faire progresser women in business) à San Jose et Amsterdam et dans le programme de développement dau siège de Nike EMEA à Amsterdam, où elle a créé une stratégie de marketing, de responsabilité d’entreprise et de développement commercial pour l’Afrique subsaharienne, pour NikeWomen et Nike Digital. En 2001, elle a pris une année sabbatique pour faire du bénévolat pour des organisations de défense des droits humains aux États-Unis et au Sénégal, notamment MADRE, le Children’s Defence Fund et l’ANAFA. Ebele Okobi a été membre fondatrice du Global Network Initiative Board de 2008 à 2014, est membre à vie du Council on Foreign Relations et siège au conseil consultatif de Junior Achievement Africa.

Ebele Okobi est titulaire d’un BA en psychologie de l’université de Californie du Sud, d’un Juris Doctor (JD ) de la Columbia Law School et d’un MBA Certificat des Études de HEC-Paris.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *