Edith WeUtonga élue vice-présidente de la Fédération internationale des musiciens

Actu à la Une

La zimbabwéenne est la première femme africaine élue à ce poste, ainsi que l’unique femme et l’unique personnalité africaine à siéger actuellement au sein du présidium de la fédération internationale des musiciens.

La fédération internationale des Musiciens (FIM), fondée en 1948, représente, au niveau mondial, les syndicats de musiciens et leurs organisations représentatives équivalentes. À ce jour, elle compte environ 70 membres dans 60 pays. La FIM a créé trois groupes régionaux, pour l’Afrique (FIM-AF, le Comité africain de la FIM), l’Amérique latine (le GLM, Grupo Latinoamericano de Musicos) et l’Europe (le groupe européen de la FIM).

Née Edith Katiji, Edith WeUtonga est une musicienne et compositrice née au Zimbabwe. Elle est la chanteuse principale de son propre groupe Utonga, qu’elle a créé en 2010, d’où le nom Edith WeUtonga (Edith of Utonga). La même année, en 2010, elle a également sorti son premier album. Ce dernier l’a propulsée au rang des musiciennes les plus reconnues du Zimbabwe.

Edith WeUtonga est bien connue pour être l’une des rares femmes au Zimbabwé à jouer de la guitare basse. Elle a souvent été qualifiée d’artiste de jazz alors que d’autres ont qualifié son genre de musique traditionnelle contemporaine. Elle joue un son authentiquement zimbabwéen mêlé de folk Jiti, Chimurenga et Shona.  Elle expérimente également d’autres styles comme la rumba, le reggae calypso et le jazz.

Elle a sorti deux albums jusque-là, avec plusieurs hits comme

 

 

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *