Ethiopie: Konjit SineGiorgis, la plus ancienne diplomate en Afrique honorée

News Portrait

La diplomate éthiopienne a reçu, le mardi 15 janvier, un certificat d’honneur des mains du Premier ministre éthiopien , Abiy Ahmed en reconnaissance de sa contribution remarquable sur la scène diplomatique.

Konjit Sine-Giorgis a assisté à la création historique de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) le 25 mai 1963 et à sa transformation en Union africaine le 9 juillet 2002, une mutation à laquelle elle a pris une part active. A la création de l’OUA, elle était une jeune diplomate chargée de distribuer des documents aux chefs d’État rassemblés lors du congrès fondateur de cette organisation panafricaine.

Konjit Sine-Giorgis à gauche

Née à Addis-Abeba, en Éthiopie, Konjit Sine-Giorgis y a vécu avec sa famille, avant de se rendre à Londres , au Royaume-Uni, pour rejoindre le London University College, où elle a obtenu un diplôme en relations internationales en 1954. Passionnée par les questions internationales et le travail de l’ONU, elle a toujours voulu connaître le fonctionnement de cette organisation dans laquelle elle souhaitait travailler, sans savoir comment l’intégrer.

Par la suite, une des ses amies qui travaillait à l’ambassade d’Éthiopie à Londres, lui a dit qu’elle pourrait avoir la chance de travailler à l’ONU si elle intégrait le ministère des Affaires étrangères éthiopien. Cela lui permettrait d’être affectée à la Mission éthiopienne à l’ONU à New-York. Sans hésiter, elle a accepté le conseil et est retournée à Addis-Abeba pour poser sa candidature à un poste au ministère.

Cependant, le responsable du ministère de l’Éducation de l’époque, chargé de l’attribution des emplois aux Éthiopiens rentrés de l’étranger, lui a dit que ce n’était pas un travail pour les femmes. Mais, Konjit Sine-Giorgis n’a jamais abandonné. Malgré des rejets continuels, elle a persévéré jusqu’à ce qu’il n’y ait finalement plus d’autre choix que de lui offrir le poste.

Ainsi, Après avoir rejoint le ministère des Affaires étrangères, elle a occupé de nombreux postes à Addis-Abeba et à l’étranger pendant 52 ans et 10 mois. Konjit SineGiorgis a commencé sa carrière en 1962, un an avant la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA).  Au début de sa carrière, elle a été chargée des affaires de décolonisation à la Mission permanente de l’Éthiopie auprès de l’ONU à New York.

Elle avait joué un rôle important dans le renforcement de l’UA et a occupé des postes au sein de l’UA et de l’ONU en tant qu’ambassadrice notamment en Autriche, en Égypte, en Israël, au Canada et au Mexique (non-résidente). Elle a également occupé différents postes à l’ONU notamment celui de troisième secrétaire et ceux de représentant permanent dans des missions à New York, Vienne et Genève.

En 2009, elle est devenue Représentante permanente de l’Éthiopie auprès de l’OUA, puis auprès de l’UA et de la Commission économique pour l’Afrique. Diplomate de longue date, l’ambassadrice Konjit aura servi son pays sous plusieurs gouvernements depuis l’époque de l’empereur Hailesilassie Ier et a également gravi les échelons de sa profession malgré tous les obstacles.

Konjit SineGiorgis a été récipiendaire de la bourse Carnegie à la Colombia University de New York en 1963. Elle a également reçu un diplôme honorifique de l’Université d’Addis-Abeba en 2016 pour sa contribution à la diplomatie.

Lors de son discours d’adieu prononcé à l’Union africaine en novembre 2015, l’ambassadrice Konjit Said avait déclaré: « Ma carrière a été ma vie et j’ai tout sacrifié pour elle … il n’y a pas de plus grand honneur que de servir pleinement son pays ».

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *