La tanzanienne Joyce Msuya nommée directrice ad intérim du programme de l’ONU pour l’environnement

News Top Manager

Avant sa nomination, annoncée le mardi 20 novembre, elle était Directrice adjointe du PNUE depuis le 15 août 2018. Elle remplace à ce poste le norvégien ErikSolheim, qui a démissionné après le tollé et les critiques provoqués par un audit ayant établi qu’il avait dépensé 500.000 dollars en frais de déplacement et que certaines de ses dépenses n’étaient pas justifiées. Sa démission a pris effet jeudi.

Avant de rejoindre le PNUE, qui est basé à Nairobi, au Kenya,  Joyce Msuya était conseillère du vice-président de la Banque mondiale pour la région Asie de l’Est et Pacifique à Washington.

Joyce Msuya est titulaire d’une maîtrise ès sciences en microbiologie et immunologie de l’université d’Ottawa, au Canada, et d’un diplôme ès sciences en biochimie et immunologie de l’université de Strathclyde, en Écosse. Elle est également titulaire d’un certificat de direction générale de la Harvard Business School (États-Unis) et d’un certificat de santé publique de la Johns Hopkins University (États-Unis).

Mariée et mère de deux enfants, elle a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine du développement international, les opérations, la gestion des connaissances et partenariats, avec des missions diverses en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Avant de rejoindre le Groupe de la Banque mondiale (GBM), elle a travaillé pour diverses missions dans les secteurs public et privé à l’université de la Colombie-Britannique au Canada et en Tanzanie. Par la suite, elle a débuté sa carrière au GBM en tant que spécialiste de la santé dans la région Afrique en 1998.

De 2014 à 2017, Joyce Msuya a été la première représentante spéciale de la Banque mondiale et chef du bureau du Groupe de la Banque mondiale (GBM) en République de Corée (Corée du Sud), où elle a établi et développé des opérations de bureau. Elle a contribué à l’expansion et à l’approfondissement du partenariat entre le GBM et le gouvernement coréen.

Avant de rejoindre le PNUE, Joyce Msuya a occupé plusieurs postes de haut niveau au GBM : coordinatrice régionale de l’Asie de l’Est et Pacifique de l’Institut de la Banque mondiale basé en Chine ; responsable stratégique de la Société financière internationale (IFC), département des services et de conseillère spéciale du premier vice-président et économiste en chef de la Banque mondiale, Lord Nicholas Stern.

Au cours de sa carrière au GBM, Joyce Msuya a dirigé plusieurs initiatives stratégiques au sein d’organisations complexes aux niveaux mondial, régional et national notamment la création d’un fonds de financement mixte innovant (Fonds alimentaire) en réponse à la crise alimentaire mondiale de 2008; la direction de l’élaboration de la stratégie de croissance de l’IFC pour l’Afrique, qui a aidé l’IFC à réaliser une augmentation historique des investissements du secteur privé en Afrique; et la gestion du programme de partage des connaissances Chine-Afrique, le programme Sud-Sud le plus réussi de la Banque mondiale, qui a tiré parti des normes environnementales et sociales du GBM pour informer les pratiques commerciales durables des investissements transfrontaliers en Afrique.

Auteure et éditrice de plusieurs articles dans le secteur de la santé, notamment dans des revues à comité de lecture et un document intitulé « Making Services Work for Poor People « pour le Rapport sur le développement dans le monde 2004 (WDR), elle a réalisé à la fois des projets de développement durable et des produits analytiques de pointe.

.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *