Ghana : Charlotte Osei nommée Commissaire de l’ONU pour les élections en Afghanistan

News Portrait

L’ Afghanistan se prépare à organiser des élections présidentielles en septembre. La nomination de l’ancienne présidente de la commission électorale du Ghana, annoncée ce lundi 27 mai, a été confirmée par un décret présidentiel publié par le président de l’Afghanistan, Ashraf Ghani.

Charlotte Osei rejoint une équipe d’experts en élections nommés par l’ONU dans le monde entier pour apporter un soutien technique, un renforcement des capacités et des conseils sur les pratiques optimales en matière d’élections à la commission des plaintes électorales et à la commission électorale indépendante chargée de mener un processus démocratique pacifique et des élections crédibles.

Avocate de profession, Charlotte Osei, 50 ans, est titulaire d’une Maîtrise en droit (LLM) de l’université Queen’s, à Kingston, en Ontario (Canada) et d’un Master of Business Leadership (MBL) de l’university of South Africa (Unisa), basée à Pretoria. Ses activités professionnelles dans le secteur public ont été principalement axées sur l’administration et les réformes électorales, l’éducation civique et électorale, la défense des droits des femmes et des droits humains.

Dans le secteur privé, Charlotte Osei a été assistante à la faculté de droit de l’université du Ghana à Legon de 1994 à 1995. Par la suite, elle a travaillé comme avocate à la société Laryea à Accra , puis comme conseillère juridique principale à la banque commerciale du Ghana de 1997 jusqu’en 2002 . Elle a également enseigné à temps partiel en droit commercial à l’université du Ghana. De 2002 à 2005, Charlotte Osei a exercé les fonctions de conseil général pour Unibank Ghana, avant de fonder et de diriger un cabinet d’avocats en droit des affaires pendant plusieurs années.

Au cours de sa carrière, elle a occupé plusieurs postes dans le secteur public, notamment ceux de présidente de la Commission électorale du Ghana, de vice-présidente du conseil d’administration de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique, de présidente de l’association des autorités électorales africaines et de présidente de la commission nationale pour l’éducation civique du Ghana.

Charlotte Osei a également été membre de l’équipe d’observation des élections de la CEDEAO chargée de surveiller l’élection présidentielle nigériane de 2019.

En tant que présidente de la commission électorale du Ghana, elle a dirigé les opérations et a assuré le contrôle stratégique de la commission électorale pendant trois ans, supervisant notamment quatre élections partielles parlementaires, deux élections nationales, des élections locales (2015) et des élections présidentielles et législatives (2016).

Par ailleurs, explique-t-on, Charlotte Osei a dirigé une réforme fondamentale de la commission électorale du Ghana qui a abouti au lancement et à la mise en œuvre partielle d’un plan stratégique quinquennal pour cette commission électorale. En outre, elle a mis en œuvre avec succès d’importantes réformes électorales.

Grâce à son travail, elle a reçu plusieurs récompenses et distinctions internationales, notamment le prix Femme du courage (2017) décerné par le gouvernement américain, le prix Glitz Africa de la femme de l’année 2018 ( Gouvernance) et a été finaliste du Prix Chatham House 2017.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *