Éthiopie : près de trois millions de dollars déjà récoltés dans la diaspora

Dossiers News

Les fonds sont récoltés en ligne sur le site de l’Ethiopian Diaspora Trust Fund (EDTF), organisme gouvernemental qui a été lancé en octobre 2018 et dont 11 nouveaux dirigeants ont été nommés le 20 mai dernier.

Les 2,667, 303 millions de dollars ont été récoltés auprès de près de 20.000 membres de la diaspora éthiopienne à travers le monde.

En juillet 2018, le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, avait appelé la diaspora à contribuer au financement du développement du pays, en cotisant au moins un dollar par jour , le prix qu’ils dépensent pour un macchiato ( café expresso surmonté d’une petite couche de mousse de lait) par jour , ce qui permettrait de récolter jusqu’à un milliard Usd par an. La diaspora éthiopienne à travers le monde est estimée à près de 3 millions de personnes.

Metro Addis-Abeba

Par ailleurs, le 1er mars dernier à Addis-Abeba, l’Éthiopie a procédé à l’inauguration officielle de l’ « Ethiopian diaspora agency », sa nouvelle agence spécialement consacrée à la diaspora, est placée sous l’autorité du ministère des affaires étrangères que dirige l’ambassadrice Birtukan Ayano . Pour sa part, l’Ethiopian diaspora agency a comme directrice générale, l’éthiopienne Selamawit Dawit. Cette dernière fait également partie des 11 personnalités nommées le 20 mai dernier au sein de EDTF. L’agence de la diaspora éthiopienne devrait disposer de bureaux dans toutes les représentations diplomatiques de l’Éthiopie à travers le monde.

Selamawit Dawit

Selon le FMI et la banque nationale d’Éthiopie, le montant des transferts de la diaspora éthiopienne est évalué à 5,5 milliards de dollars américains (6,9 % du PIB) pour l’année fiscale 2016/17. Les trois premiers pays d’accueil de la diaspora éthiopienne (USA, Arabie saoudite et Israël) sont également ceux desquels proviennent la majorité (65%) des transferts officiels de la diaspora. Seuls 16,8 % des transferts proviennent de pays européens et 1,1% (9 M USD) de la France. En outre, selon les autorités éthiopiennes, la diaspora du pays investit plus de 7 milliards de dollars dans l’hôtellerie et le tourisme dans la seule capitale d’Addis-Abeba.

Addis-Abeba

Contribution à la construction du plus grand barrage d’Afrique

Par ailleurs, à travers l’achat de plus de millions de Bonds de trésors, la diaspora éthiopienne a contribué à plus de 56 millions Usd dans le projet de construction du barrage de la renaissance (6 450 MW), censé devenir le plus grand barrage hydroélectrique d’Afrique. Son coût est estimé à 4,8 milliards de dollars américains.

Barrage de la renaissance

En juillet 2018, le Premier ministre Abiy Ahmed avait dirigé une délégation dans trois villes américaines (Washington, Los Angeles et Minnesota) dans le seul but de rencontrer des Éthiopiens et les a encouragés à se rendre en Éthiopie et à participer au développement du pays.

Selon la Banque mondiale, la diaspora éthiopienne est principalement présente en Amérique du Nord (États-Unis), au Moyen-Orient (Arabie Saoudite et Israël), en Afrique et en Europe. La France, avec près de 9.000 ressortissants éthiopiens, constitue la 17ème destination mondiale et la 6ème destination européenne, après l’Italie , l’Allemagne , le Royaume-Uni, la Suède et les Pays-Bas.

Addis-Abeba

Selon un document de l’ambassade de France en Éthiopie et auprès de l’Union africaine, les Éthiopiens représentent aujourd’hui, après les Nigérians, la deuxième population africaine vivant aux États-Unis. En outre, explique-t-on, cette diaspora éthiopienne investit dans de nombreux projets, notamment immobiliers, hôteliers et touristiques à Addis Abeba. Ces investissements ont été facilités à partir de 2004 avec la mise en place d’une directive autorisant tous les Éthiopiens ou personnes d’origine éthiopienne vivant à l’étranger à ouvrir un compte en devises étrangères en Éthiopie (le plafond de 50 000 USD a été levé en août 2018).

Lettre ouverte du Premier ministre à la jeunesse de la diaspora

Toujours dans l’optique de motiver la diaspora éthiopienne à participer à la construction du pays, le Premier ministre du pays, Abiy Ahmed Ali, a publié, le samedi 25 mai, une lettre ouverte à l’attention de la jeunesse et des enfants de la diaspora, où il les invite à s’engager dans 5 activités notamment l’initiative nationale « four billion tree planting project » visant à planter quatre milliards d’arbres cette année pendant la saison des pluies en Éthiopie et dont le coup d’envoi a été donné par le Premier ministre éthiopien le samedi 25 mai.

La campagne permettrait de couvrir un million d’hectares de terres forestières. Environ 3 milliards de plants sont en cours de développement dans les pépinières du gouvernement, tandis que le reste est en cours de développement dans des pépinières privées.

Abiy Ahmed invite également les jeunes de la diaspora à s’impliquer dans le développement du tourisme en Éthiopie, un pays qui compte au total neuf sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, dont huit sites culturels et un site naturel.

Ci dessous, un extrait de la lettre du Premier ministre Abiy Ahmed Ali adressée aux jeunes de la diaspora éthiopienne:

Bien que les besoins soient nombreux et les possibilités de contribuer encore plus, je vous invite au moins à vous engager dans les cinq choses suivantes pendant la saison des pluies en Éthiopie et vos vacances d’été respectives:

1. Ne perdez pas espoir dans votre pays. Concentrez votre énergie et concentrez-vous sur les projets d’espoir car ils vont bientôt devenir réalité grâce à nos efforts collectifs. Croire que nous avons la capacité de changer; agir et faire l’histoire. Ne laissez pas les obstacles temporaires être un facteur déterminant.

2. Soyez un véhicule pour le transfert de connaissances en Éthiopie. Présentez de nouvelles façons de faire les choses. Rassemblez des livres, des ordinateurs, du matériel médical et d’autres technologies où que vous soyez afin de changer la vie de vos frères et sœurs qui ont besoin de vous. Développer des bibliothèques numériques afin de permettre aux étudiants en Éthiopie d’avoir un accès gratuit à des ressources. Venez vous porter volontaire pour enseigner des compétences et des cours dans les écoles ici.

3. Plus important encore, vous devez vous organiser pour rassembler des catalogues de livres et d’autres documents imprimés dans le plus grand nombre de langues possible pour la bibliothèque nouvellement annoncée qui doit être construite à Addis-Abeba, afin de s’assurer que les dirigeants, médecins, scientifiques, éducateurs et autres intérêts de l’Éthiopie ne quittent pas le pays pour partir à la recherche de sujets d’intérêt, qu’il s’agisse de programmes de troisième cycle, de premier cycle, de maîtrise ou de doctorat.

4. Venez faire du bénévolat dans différents établissements du pays et partagez vos connaissances et vos compétences en matière de prestation de services modernes et novateurs. L’Éthiopie appelle la communauté de la diaspora à desservir son pays d’origine par le biais de divers types d’activités bénévoles telles que l’initiative de nettoyage « #EveryDayWeCleanEthiopia» et l’initiative nationale « four billion tree planting project » visant à planter quatre milliards d’arbres en été.

5. Organisez diverses plates-formes de discussion avec les jeunes sur lesquelles vous pouvez partager des idées sur les défis actuels du pays et les possibilités de les surmonter. Présenter des documents d’étude et discuter entre vous; générez des idées et des solutions et partagez les avec nous…

Fasil Ghebi (ou Ghebbi), fortification située en Éthiopie, à Gondar et inscrit depuis 1979 sur la liste du Patrimoine mondial.

De même, je souhaite rappeler à tous le secteur le plus important dans lequel la diaspora éthiopienne peut apporter une contribution significative, qui aura un impact presque immédiat – le secteur du tourisme. L’Éthiopie compte au total neuf sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, dont huit sites culturels et un site naturel. Bien que le tourisme ait pris du retard dans le passé, l’Éthiopie a mis en place de nombreuses réformes faisant du tourisme l’un des principaux secteurs d’investissement prioritaires. Ce n’est pas un secret; le tourisme a aggravé l’impact. Le tourisme contribue au développement de petites et moyennes entreprises locales, génère des bénéfices à tous les niveaux du secteur et crée des emplois durables. L’Éthiopie bénéficiera des recettes fiscales générées et les revenus de toutes les régions augmenteront. Le tourisme, de loin, produit l’effet le plus direct du secteur, en particulier dans les domaines de l’hébergement, de la restauration, des transports, des musées et de la vente au détail.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed

C’est ici que le soutien de la communauté de la diaspora est important pour le tourisme en tant qu’ambassadeur de l’Éthiopie, en encourageant les agences mondiales de gestion des destinations à se tourner vers l’Éthiopie et même des groupes d’accompagnateurs à se rendre en Éthiopie. Il va sans dire que la diaspora détient nombre des clés pertinentes qui accéléreront la croissance et le développement durable de ce pays. Bien que l’Éthiopie ait été construite pour être une grande nation, j’écris cette lettre pour affirmer que vous devez renforcer les piliers de l’Éthiopie en tant que partie intégrante de la mosaïque élaborée de divers peuples qui la composent. La grandeur n’est atteinte que lorsque Medemer est notre cause collective : une Éthiopie forte et unifiée qui offre d’infinies possibilités à ses enfants d’aujourd’hui et de demain et aux générations futures.

Bienvenue chez vous en Éthiopie.

Abiy Ahmed Ali

Premier ministre de la République fédérale démocratique d’Éthiopie

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *