Jihan Abass,26 ans,créatrice de la première compagnie d’assurance automobile numérique du Kenya

News Tech

Originaire de la Somalie, Jihan Abass, 26 ans, a créé, en 2016, « Griffin Insurance », la première compagnie d’assurance automobile numérique du Kenya.La société a rendu publique, le vendredi 24 janvier, son application mobile phare, disponible sur Android Play et iOS App stores

Selon sa fondatrice et CEO,« Griffin Insurance » permet de souscrire à une police d’assurance en moins de deux minutes, de payer en plusieurs fois et de suspendre la couverture si on voyage à l’étranger. En outre, explique-t-elle, Griffin, qui compte 14 membres dans son équipe, traitera réclamations en une semaine plutôt qu’en 30 jours, ce qui est actuellement la norme dans le secteur.  Le système de réclamation numérique permet aux utilisateurs de déposer des réclamations à l’aide de leur téléphone.

Selon Jihan Abbas, l’assurance numérique peut réduire le coût de toutes les formes d’assurance car elle augmente la transparence des données et des analyses. «Le processus pour acquérir actuellement une assurance c’est comme utiliser un téléphone de base à l’ère des smartphones. Cette application est efficace, pratique et nous permet d’adapter nos besoins d’assurance. C’est ce que les Kényans aimeraient. Ils recevront un devis équitable, basé sur leur profil individuel », a expliqué Jihan Abass.

En outre, l’application dispose d’une option de réponse d’urgence intelligente, accessible via un bouton d’aide intégré. Ce dernier commande au système d’envoyer des ambulances, des camions de remorquage ou des équipes de sécurité les plus proches des automobilistes à travers le pays.

Jihan Abass,a déclaré que l’application vise à numériser l’assurance automobile pour plus d’un million de conducteurs kényans qui doivent passer par de longues files d’attente pour être servis. En outre, a-t-elle ajouté, les clients peuvent suspendre, revoir ou mettre à niveau leur politique à leur guise.

Selon la jeune entrepreneure, les applications fournies par d’autres acteurs de l’industrie ne sont que partiellement numérisées. « Nous avons numérisé l’ensemble du processus et il n’y a pas de paperasse ici. La seule chose que nous devons imprimer est le certificat, car il est requis par la loi. Par exemple, les services d’urgence en cas d’accident sont rapidement informés et des experts se rendent immédiatement sur les lieux pour recueillir des informations. Nous voulons changer le marché et la façon dont les gens perçoivent l’assurance en général. L’assurance traditionnelle a beaucoup de paperasse, ce qui est fastidieux. Nous voulons rationaliser le processus », a-t-elle ajouté.

Jihan Abass est détentrice d’un Master en Business Administration de Saïd Business School de l’université d’Oxford, obtenu en 2015. Bien avant, elle a obtenu un Bachelor en Investissement et gestion des risques financiers de Cass Business School de l’université de Londres. Elle a ensuite travaillé comme négociante en sucre.

C’est en 2016 dans un restaurant, qu’elle a eu l’idée de créer son entreprise d’assurance numérique quand elle a appris que son serveur n’avait pas d’assurance maladie. Elle apprendra plus tard que la plupart des Kenyans n’ont en pas non plus (la couverture de l’assurance maladie est d’environ 19%).

Jihan Abbas a expliqué qu’ils avaient choisi de commencer par l’assurance automobile, car elle est obligatoire dans le pays. « En offrant une couverture d’assurance obligatoire, nous amènerons les gens à développer la confiance en notre marque et nous pourrons, plus tard, proposer d’autres produits », a-t-elle déclaré.

L’application de Griffin Insurance fait partie de la société « Lami » de Jihan Abass. Lami est spécialisée dans la numérisation et la distribution en ligne de produits d’assurance.

La société vend la plate-forme technologique utilisée pour concevoir Griffin afin que d’autres entreprises puissent l’utiliser pour créer leurs propres produits d’assurance numérique. Lami a levé un demi-million de dollars en financement de démarrage et va clôturer un nouveau cycle de financement d’ici mars.

 

 

 

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *