L’Oréal va investir dans des startups technologiques en Afrique

News Startups

Le leader mondial des cosmétiques a annoncé le 21 septembre, avoir investi dans Partech Africa, un fonds lancé le 18 janvier 2018 et dédié aux entreprises technologiques et innovantes en Afrique.

Avec cet investissement, dont le montant n’a pas été dévoilé, l’Oréal a déclaré vouloir nouer des partenariats avec des startups et des entrepreneurs actifs dans le développement de produits et services innovants qui facilitent l’accès aux consommateurs situés dans des régions éloignées ou des environnements informels.

Alexandre Popoff, directeur général Europe de l’Est et Afrique, Moyen-Orient de L’Oréal

«Avec Partech Africa, nous voulons soutenir ces entrepreneurs talentueux qui inventent de nouveaux usages technologiques dans tous les domaines, la distribution, la consommation.L’Oréal est très heureux de contribuer ainsi au développement de jeunes entreprises en Afrique et de saisir ce qui commence», a déclaré Alexandre Popoff, directeur général Europe de l’Est et Afrique, Moyen-Orient de L’Oréal.

L’Oréal a précédemment pris des participations dans des fonds de capital risque dont Partech International Ventures, Founders Factory et Raise Investissement.

un fonds d’investissement dédié aux champions du numérique en Afrique

Partech Africa, a été lancé le 18 janvier par Partech Ventures qui a réuni plus de 57 millions d’euros, en faisant le premier fonds de cette taille uniquement dédié à l’écosystème tech africain créé par un Venture Capital international. Le fonds est dirigé par Tidjane Deme, ex-directeur de Google en Afrique francophone et Cyril Collon, ancien vice-président des ventes pour l’Europe et l’Afrique de Verscom Solutions.

Tidjane Deme et Cyril Collon, dirigeants de Partech Africa

Partech Africa est spécialisé dans le financement d’entreprises early stage, avec des tickets initiaux allant de €0.5 à €5M pour accompagner des entreprises qui utilisent la technologie pour répondre aux besoins structurels des marchés africains. Le fonds cible des secteurs qui vont de l’inclusion financière (Fintech, InsurTech, nouveaux modèles de distribution) aux services mobiles et online (commerce, loisirs, éducation, santé, services numériques), ainsi que la mobilité, la supply chain et la digitalisation de l’économie informelle.

Le lancement de Partech Africa a été soutenu par un groupe d’institutions financières comme l’IFC, membre du groupe de la Banque Mondiale, la banque européenne d’investissement (BEI) et Averroès Finance III ( fonds géré par Bpifrance et Proparco). Partech Africa est également soutenue par des investisseurs corporates comme Orange et a aussi ouvert un bureau à Dakar.

La startup nigériane TradeDepot, bénéficiare du premier investissement de Partech Africa sur le continent

Depuis son lancement, Partech Africa a réalisé deux investissements : le premier, en mai 2018, au sein de la compagnie nigériane TradeDepot, une plate-forme de gestion de la distribution de biens de consommation en Afrique.

Et le second investissement a eu lieu le 6 septembre au sein de la start-up sud-africaine Yoco, avec un montant de 16 millions. Yoco fournit des solutions de paiement numériques aux petites entreprises mal desservies en Afrique du Sud.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *