New-York:Maliyamungu Muhande,24ans,la jeune et créative congolaise qui brille dans le multimédia

News Portrait

Elle vient de remporter la 41ème édition du festival « Fine Cuts », grâce à son court métrage documentaire, « Nine Days A Week » (Neuf jours par semaine),d’une durée de 15 minutes et 28 secondes.⁣⁣ ⁣⁣Le festival estudiantin« Fine Cuts » ,organisé chaque année par la prestigieuse université « The New School», s’est déroulé cette année en ligne,à cause de la pandémie du Covid-19.

The New School est considérée comme l’une des meilleures universités au monde dans le domaine des sciences humaines et sociales, notamment les études photographiques, musicologiques et cinématographiques.

Pour cette 41ème édition dix films des étudiants,sélectionnés par un jury expérimenté, étaient en compétition. Maliyamungu Muhande a remporté les trois prix de la compétition : le prix du jury, celui du public et le prix décerné par les anciens. ⁣⁣ « Nine Days A Week » dévoile le portrait du célèbre photographe de rue afro-américain,Louis Mendes. Ce dernier a commencé sa carrière en 1953 à Harlem en tant que photographe de porte à porte. Prenant des portraits de rue à travers la ville,pendant le mouvement des droits civiques, l’épidémie de drogue, le crime et la pauvreté, Mendes a gagné sa vie avec sa caméra de presse Speed Graphic des années 40. Il est aujourd’hui considéré comme une légende new-yorkaise et encadre 37 apprentis photographes. Dans le documentaire, il revient sur une vie de dur labeur, de survie et de créativité.

Louis Mendes, dans un extrait du film

Originaire de la ville de Bukavu,dans l’Est de la RDC, Maliyamungu Muhande est une cinéaste et directrice artistique congolaise basée à New York.Son travail explore les réalités actuelles pour donner un aperçu de l’histoire. Elle termine actuellement Master en documentaire à la School of Media Studies de The New School. Depuis août 2019, elle est également assistante de recherche et d’enseignement à la Parsons The New School for Design, une école de design affiliée depuis 1970 à The New School. Elle y assiste deux professeurs: Jean Gardner, professeur agrégé d’histoire et de design socio-écologiques ainsi que Em Cohen, réalisateur de documentaire et chargé de cours à temps partiel à la New School of Media Studies.

Au sein de The New School, Maliyamungu Muhande enseigne également le français. Elle est aussi membre du conseil d’administration des jeunes leaders de Robert F. Kennedy Human Rights, une organisation américaine à but non lucratif de défense des droits de l’homme.

Mayilamungu Muhande est aussi la fondatrice de « Therapeutic Creative Curriculum for refugee children »,qui vient en aide aux enfants réfugiés. Le projet consiste en un programme de formation thérapeutique pour les enfants réfugiés qu’elle a mis en place en novembre et décembre 2016 en Ouganda.

Par ailleurs, en 2017, en Afrique du Sud, Mayilamungu Muhande a reçu le la médaille d’or au Loeries Awards pour son projet «The Dumbest Project»,portant sur l’écart salarial de 15% vécu par les enseignants en Amérique. Le Loeries Créative Week Durban est l’un des plus grands rassemblements de créatifs en Afrique et au Moyen-Orient, qui rassemble les meilleurs esprits novateurs de l’industrie. A cette époque, Mayilamungu Muhande était étudiante à Vega School, en Afrique du Sud,où elle a étudié, de 2015 à 2017, et décroché un Bachelor ès arts, communications de marque créative,avec une spécialisation en multimédia.

En 2016, elle a reçu une bourse d’études complète de Rock Start qui est un programme qui comble le fossé entre le potentiel inexploité des jeunes et le défi de trouver, éduquer et garder les meilleurs talents.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *