Roberta Annan, 34 ans, invitée de marque du sommet « ChangeNow » à Paris

News Portrait

L’entrepreneure ghanéenne, qui vit à cheval entre Accra, Londres et New-York,  sera l’une des intervenantes de marque lors de la deuxième édition du « ChangeNow », le sommet international de la « Tech For Good » qui va se tenir à Paris les 28 et 29 septembre 2018 à la Station F . Cet événement, qui se veut celui du rassemblement des acteurs du « Positive Impact », devrait rassembler 6 000 participants de plus de 80 pays.

 Roberta Annan a vécu et travaillé sur quatre continents et fondé des entreprises et des organismes de bienfaisance . Détentrice d’une maîtrise en biotechnologie de l’université de Georgetown et d’un diplôme en biochimie et en biotechnologie de l’université Carleton, à Ottawa, au Canada, elle a également suivi un programme de développement du leadership à la Harvard Business School.

Roberta Annan est fondatrice et CEO de Roberta Annan Consulting LLC (RAC) et associée directrice de Roberta Annan Capital Partners (RACP) , une société spécialisée dans l’investissement et le conseil, active dans des secteurs tels que l’énergie, la santé, l’éducation, l’immobilier, l’agroalimentaire et la technologie.

Elle a aussi fondé Frallain, une organisation caritative qui soutient l’autonomisation des femmes dans l’industrie du textile et de la mode.

Roberta Annan est également conseillère principale chez LJ Partnership, une entreprise dotée de 13 milliards de dollars d’actifs sous gestion. En 2015, elle est devenue partenaire fondatrice de LJ Africa Advisors, où elle dirige la stratégie de LJ Partnership visant à apporter une expertise financière et d’investissement dans toute l’Afrique subsaharienne.

Avant de rejoindre LJ Partnership, Roberta Annan a travaillé pour les Nations Unies où elle a collecté des fonds et occupé diverses fonctions dans le cadre de différentes initiatives pour le compte du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ou encore le mécanisme d’apprentissage communautaire et d’adaptation des Nations Unies pour les TIC et le développement.

(PRNewsFoto/African Fashion Fund)

Ambassadrice de la mode africaine

Roberta Annan a créé et dirige Frallain Group, l’un des principaux promoteurs de marques de luxe africaines et un fournisseur de capital-risque pour ces marques. Frallain Group fournit une plate-forme avec des experts du secteur de la mode, des relations publiques, des ventes et de la distribution pour la commercialisation de ces marques et l’intégration des impacts sociaux tangibles dans les philosophies des marques.

L’entreprise investit dans des marques qui ont une approche à impact social axée sur l’autonomisation des femmes, la création d’emplois par le biais de collectifs en Afrique. Le premier investissement du groupe a été faite en faveur de la marque de chaussures de luxe « Mo Saique Shoes », créée par Afua Dabanka, une ancienne banquière d’origine ghanéenne basée à Londres.

Frallain Group collabore également avec des marques établies sur leur production en Afrique par le biais de ses collectifs et de ses partenaires de production sur le continent. Frallain Group collabore avec African Fashion Fund (AFF), également créé par Roberta Annan en 2014 , une organisation à but non lucratif, afin de promouvoir et de soutenir les créateurs de mode africains pour leur permettre de devenir des marques de luxe mondiales.

Dans ce cadre, en juillet dernier, African Fashion Fund a conclu un partenariat officiel avec Parsons School of Design, l’une des plus grandes écoles de mode et de design aux USA, établissant ainsi la première présence à long terme en Afrique de cette école. Ce partenariat offre trois opportunités : premièrement, la mise en place d’un programme de certificat  qui offre aux étudiants de mode en Afrique un accès unique et abordable à une éducation de classe mondiale. Ainsi, les étudiants diplômés de ce programme rigoureux recevront un certificat de la Parsons School of Design et le programme favorisera les possibilités de stages internationaux pour faciliter le succès à long terme de ces étudiants.

Deuxièmement, le partenariat offre une opportunité économique d’autonomiser les femmes défavorisées grâce à une formation artisanale leur permettant de gagner leur vie et de pouvoir s’intégrer au marché de la mode avec un enjeu significatif et une voix forte. Troisièmement, le partenariat permet la création d’un incubateur d’éducation à la mode qui constituera une base solide pour la croissance à long terme de la mode africaine aux plus hauts niveaux de l’industrie. L’incubateur aidera à soutenir commercialement les futurs créateurs et à leur faire bénéficier des opportunités sur le plan international.

Au cours de ces quatre dernières années, l’AFF a parrainé des designers africains dans leurs projets et a fait bénéficier de stages à New-York à des étudiants africains.

Roberta Annan a également travaillé en étroite collaboration avec la regrettée rédactrice en chef de Vogue Italie Franca Sozzani pour le compte de Fashion 4 Développement (F4D), une initiative soutenue par l’ONU pour faire progresser les objectifs du Millénaire pour le développement à travers la mode. Elle a joué un rôle déterminant dans la promotion des marques de luxe africaines dans le numéro Afrique de Vogue Italia en tant que développeuse de projet.

Par ailleurs, l’entreprise de Roberta Annan a été titulaire de la licence de Miss Univers Ghana.

Au Temple de la renommée du leadership africain

Le 22 septembre 2016, elle est devenue la plus jeune africaine et l’une des deux seules femmes ( Avec l’ancienne présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf) à avoir reçu « l’Induction Certificate », l’intronisant à l’ « African Leadership Hall of Fame » (Temple de la renommée du leadership africain), lors du Forum international sur le leadership africain, événement qui a eu lieu à New York, lors de la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Membre du B20

En février 2018, Roberta Annan a été nommée membre du prestigieux Business 20, (B20), la voix du secteur privé du G20, rejoignant ainsi des de chefs d’entreprise de haut niveau au sein du groupe de travail sur le commerce et l’investissement, un comité de dirigeants d’entreprises associées aux pays membres du G20 ou aux pays spéciaux invités au cycle spécifique du G20.

A sa nomination, elle a indiqué que cette position lui donnerait l’occasion de promouvoir les PME en Afrique, souvent négligées en matière de commerce et d’investissement.

Historiquement, le B20 s’est attaché à fournir des perspectives pratiques aux intérêts du G20 et à générer de nouvelles idées sur divers thèmes notamment l’emploi et l’éducation, le commerce et l’investissement, le financement de la croissance, les infrastructures et l’innovation.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *