Samantha Diaz,21 ans,l’ex chanteuse du métro New-Yorkais,devenue l’idole de l’Amérique

Culture & Lifestyle News

Née d’une mère originaire du Liberia, elle a remporté, le 17 mai dernier, le célèbre concours de musique « American Idol » aux USA. Le jury était composé de Lionel Richie, Katy Perry and Luke Bryan. La jeune interprète est aussi entrée dans l’histoire en tant que première personnalité à remporter le concours de chant de manière virtuelle, suite à la période de quarantaine.

L’audition de Samantah Diaz, dont le nom de scène est « Just Sam », avait ému le public et le jury, avec qui elle avait prié à la fin de son audition pleine d’émotions. La jeune femme,qui espérait réaliser ses rêves et améliorer sa vie et celle de sa famille en auditionnant pour American Idol, était visiblement nerveuse et a dû faire une pause pour laisser couler des larmes. Mais, le soutien des jugesa  aidé Just Sam à présenter une touchante interprétation de la chanson «Rise Up» d’Andra Day, la même chanson qu’elle chante toute la journée dans le métro, et qui a convaincu les juges.

Luke Bryan a déclaré: «Beaucoup de gens viennent ici et n’ont pas vécu les luttes que vous avez. Vous avez ces qualités dans votre voix pour raconter des histoires et vous pouvez très bien chanter. Mais ce sont les paroles Lionel Richie et sa question,souhaitant savoir si la jeune femme s’était sentie en sécurité une fois dans sa vie, qui a fait couler de nouvelles larmes à Just Sam. « Je suis tellement reconnaissant que Dieu t’ait mis devant nous », a fait savoir Lionel Richie. C’est le moment qu’a choisi Just Sam pour demander si elle pouvait prier avec les trois juges. Demande que les juges ont acceptée. Par la suite, les performances de Just Sam,tout au long du concours, ont enchanté les téléspectateurs.

Fière de ses racines du Liberia

Alors que les candidats ont présenté la plupart de leurs performances devant le public et les juges, ce n’est qu’à la mi-avril que les artistes ont commencé à présenter leurs chansons et leurs performances depuis chez eux,à caus de la pandémie du Coronavirus. Ce qui a rendu l’histoire de Just Sam encore plus extraordinaire, et parfois déchirante, c’est qu’elle n’est pas rentrée chez elle comme les autres concurrentes. Elle est restée à Los Angeles et s’est mise en quarantaine seule,afin de ne pas représenter de danger pour sa grand-mère, avec qui elle réside aux Frederick Douglas Houses à Harlem, New York, USA.

Sa grand-mère, Elizabeth, née au Liberia, est l’une des premières personnes à admirer son talent. Elle a adopté Just Sam et sa sœur, Annabelle, alors que la jeune artiste n’avait que six ans. Leur mère était en prison,tout au long de leur enfance. Ainsi, la relation étroite qu’elle entretient avec sa grand-mère signifie tout pour la chanteuse. Elle la qualifie ainsi de «My African Queen». La grand-mère de la nouvelle idole américaine rappelle constamment  les origines libériennes de la nouvelle star. Elle s’est assurée qu’elle et sa soeur avaient des vêtements, de la nourriture et un toit au-dessus de leur tête. Elle a déclaré lors d’une interview: «Dieu est bon. Mais parfois, c’est vraiment difficile. »

Le métro comme première scène

Née le 23 novembre 1998, Samantha Diaz a commencé sa carrière de chanteuse dans les métros de New-York,quand elle était au collège. Bien que la vie ait été difficile, cela l’a aidée à payer ses factures et le loyer.

Il n’y a pas si longtemps, elle se produisait encore dans les métros de New York. En 2018,les cinéastes Joe Penney et Ladan Osman ont cependant fait ressortir son talent dans un documentaire sur sa vie intitulé « Sam, Underground ». Dans ce film elle indique ainsi quand elle était au lycée,certaines personnes la prenaient pour un garçon à cause de ses vêtements. Cette expérience a fini par inspirer ce qui est maintenant son nom de scène. « Au lycée, ils ne savaient pas dans quelle catégorie me mettre. Je n’étais pas une fille, pas un garçon, mais les deux. Et je me suit dit « Just Sam » … Cela semble parfait. Je pense que je vais l’utiliser comme mon nom de scène pour toujours »,a-t-elle fait savoir.

Construire un hôpital au Liberia

Aujourd’hui, Samantha Diaz, gagnante d’American Idol, veut soutenir sa grand-mère qui développe un projet hospitalier dans son pays d’origine, le Liberia. S’exprimant sur le réseau Access aux États-Unis,après sa victoire, la gagnante d’American Idol 2020 a déclaré que, trois semaines avant qu’elle ne remporte le prestigieux titre,elle avait demandé à sa grand-mère ce qu’elle désirait si elle décrochait le titre ou acquérait une énorme somme d’argent.

Selon elle, sa grand-mère Elizabeth lui a fait savoir qu’elle avait envoyé des fonds au Liberia pour un projet d’hôpital. « Elle m’a dit: «Je ne veux rien personnellement, mais si tu pouvais finir de construire cet hôpital, ça me suffirait. Peu de gens retournent en Afrique / au Liberia et font quelque chose de réellement permanent. Les gens iront et donneront de l’argent et seront partis, ils viendront faire un spectacle ou montrer une vidéo de cinéma, puis ils seront partis. »

Ainsi Samantha Diaz a déclaré qu’elle espérait construire un hôpital moderne au Liberia pour sa grand-mère et qui aurait un impact sur la vie des Libériens. «Je veux juste dire, grand-mère, cela s’est produit, ce n’est pas un rêve, je pensais que c’était un rêve mais ça ne l’est pas. Des gens comme nous peuvent le faire, je suis là, un témoignage vivant, grand-mère je t’aime tellement et je veux que tu saches que c’est pour toi et merci l’Amérique », avait déclaré la jeune chanteuse après sa victoire.

Le président du Liberia,Georges Weah, qui a félicité la jeune chanteuse pour cette victoire, a déclaré que ses exploits sur la scène mondiale, après avoir vécu une vie de pauvreté dans les rues des États-Unis, démontrent que « avec un travail acharné et un dévouement, nous pouvons réaliser tous les rêves que nous nous sommes fixés ».

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *