Paris: Thebe Magugu, 26 ans, remporte le prix LVMH 2019

Culture & Lifestyle News

Le jeune créateur sud-africain a remporté la sixième édition de ce prix qui lui a été remis le mercredi 4 septembre dans l’enceinte de la Fondation Louis Vuitton, dans le XVIème arrondissement à Paris, par Delphine Arnault, Directrice générale adjointe de Louis Vuitton. C’est le premier designer africain à remporter le prix.

Thebe Magugu succède au créateur japonais Masayuki Ino, fondateur de la marque « Doublet » qui a remporté ce prix l’an dernier. Le Sud-Africain s’est distingué devant sept autres candidats en finale, dont le créateur israélien Hed Mayner qui a remporté le Prix Karl Lagerfeld, ex Prix Spécial du Jury. Il reçoit une dotation de 300 000 euros et bénéficie d’une année de mentorat avec les équipes du groupe de luxe français. En 2019, le Prix LVMH a enregistré plus de 1 700 candidatures d’une centaine de pays différents.

Thebe Magugu est un jeune styliste installé à Johannesburg en Afrique du Sud. Originaire de la petite ville de Kimberley, il est venu à Johannesburg pour étudier le stylisme, la photographie et les médias de mode à la LISOF Fashion School. Après avoir obtenu la meilleure note pour une de ses collections, il fait des stages et travaille pour une série d’institutions de création et distributeurs de mode. Deux ans plus tard, il crée son label éponyme, THEBE MAGUGU – marque de mode sud-africaine spécialisée dans le prêt-à-porter féminin et qui joue notamment sur les mix de matières dans ses silhouettes.

Ses collections – Geology (SS’17), Home Economics (AW’18) et Gender Studies (SS’18) – sont citées comme un clin d’œil au climat politique actuel en Afrique du Sud et à l’étranger, notamment en ce qui concerne les attentes mises sur la femme moderne.

Thebe Magugu s’inspire des femmes qui ont joué un rôle important dans sa vie.. En février dernier, il a remporté l’ »international fashion showcase award », un prix soutenu notamment par le British Fashion Council et qui récompense les créateurs de mode émergents.

Parlant de sa marque, le styliste explique : « forts de nos valeurs fondamentales que sont la qualité, la nouveauté et la culture, nous recherchons sans cesse de nouvelles voies pour habiller les femmes avec des vêtements qui répondent au quotidien tout en les mettant en valeur. Le dessin lisse et moderne croise des motifs issus de l’histoire de notre continent, créant des vêtements élégants, aux multiples facettes aussi précieux que les femmes qui les portent. »

Les autres lauréats du prix LVMH sont Marine Serre (2017), la britannique Grace Wales Bonner (2016), le duo portugais Marques’Almeida (2015), le premier vainqueur du prix, le Montréalais Thomas Tait (2014) et le japonais Masayuki Ino (2018) précédemment cité.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *