Canada : Dieudonné Ella Oyono élu président du Parti Québécois

News Portrait

Né au Gabon et installé au Québec depuis 2001, il a élu le dimanche 10 novembre lors congrès du parti à Trois-Rivières, devenant le premier Africain à présider cette formation politique, créée en 1968, et qui milite pour l’indépendance de la province francophone du reste du Canada.

Entré au parti Québecois en 2012, il en devient le président 7 ans plus tard. C’est la première fois qu’un Québécois né en Afrique occupe ce poste.

Après avoir travaillé pour différents ministères au Québec, Dieudonné Ella Oyono est actuellement chef d’équipe au service du développement économique à la ville de Montréal et chargé de cours à l’école des sciences de la gestion de l’université du Québec à Montréal (UQÀM).

Détenteur d’un doctorat en économie de l’UQAM, il a également créé « Afrique Canada Opportunités », un organisme de développement économique regroupant des membres de la diaspora africaine du Canada. « Comme président de l’exécutif national, je souhaite travailler à consolider une organisation agile, où l’action politique sera le mandat premier de toutes les instances; où les talents et les connaissances des militants seront mis à contribution; où les messages politiques seront dûment véhiculés à tous les niveaux », a déclaré Dieudonné Ella Oyono.

Dieudonné Ella Oyono a étudié les sciences économiques à l’université Omar Bongo au Gabon. Il est arrivé au Québec en 2001, à l’âge de 27 ans, pour effectuer un doctorat en économie, grâce à une bourse du Gabon. Il a toutefois bien failli ne jamais s’y rendre. Son vol vers Montréal a eu lieu  le 11 septembre 2001 et l’avion dans lequel il était  a dû faire demi-tour, car  l’espace aérien nord-américain avait été fermé, suite aux attentats perptrés aux USA. Détourné vers Paris, il a dû attendre quelques jours avant d’arriver enfin à Montréal où il a effectué son doctorat et commencer à dispenser des cours.

Séduit par la ville de Montréal, Dieudonné Ella Oyono engage une procédure de demande de résidence permanente qui lui ouvre les portes de la fonction publique canadienne en général et québécoise en particulier, tout en continuant à dispenser des cours d’économie à l’UQAM. En 2006, il décroche un poste temporaire d’analyste de marché au ministère de l’agriculture de la province du Québec. Après les dix mois prévus au contrat, Dieudonné Ella Oyono obtient un contrat permanent pour ce poste d’analyste de marché.

Deux ans plus tard, en 2008, il est nommé conseiller économique au ministère du développement économique, de l’innovation et des exportations (MDEIE) du Québec, avant d’être promu, en 2010, adjoint au directeur régional. Par la suite, il décide franchir une autre étape et de s’engager en politique.

Il commence par s’impliquer au niveau du syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), le plus grand syndicat du genre au Québec, regroupant l’ensemble des professionnels issus de presque toutes les disciplines et ayant une formation universitaire ou équivalente. Le SPGQ rassemble des experts des services publics du Québec dont la mission est de veiller à la défense et au développement des intérêts professionnels, sociaux et économiques de ses membres.

C’est en discutant avec un de ses anciens professeurs, Nicolas Marceau, que Dieudonné Ella Oyono a commencé, en 2012, à militer au PQ. Il y a aussi été président du comité de la diversité.

En 2018, il a publié le livre « Comment tomber en amour avec son nouveau pays? – Dix-sept ans de vie commune avec le Québec », afin de témoigner sa gratitude aux Québécois, inspirer les membres des différentes communautés culturelles et influencer les politiques publiques de la prochaine décennie.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *