Éthiopie :Teki Paper Bags, la startup à succès développée par des femmes malentendantes

News Portrait

Teki [ተኪ] est un mot amharique qui vient du verbe “Metekat”, qui signifie remplacer. Teki Paper Bags, fabrique des sacs en papier à impact social et environnemental.

Selon ses fondatrices, Teki est une entreprise sociale et environnementale développée pour et par la communauté des sourds. Objectif : créer des emplois durables pour autonomiser les femmes sourdes tout en construisant une Éthiopie sans sacs en plastiques. Et devinez quoi?… Ça marche.

Pour les femmes sourdes, explique l’entreprise, la vie peut être très difficile en Éthiopie et les opportunités d’emploi et d’indépendance sont extrêmement rares. Ce manque d’opportunités de travail conduit à une exclusion sociale et à une stigmatisation profondes. Ainsi, explique-t-on, Teki, vise à apporter un changement réel et durable dans la vie des femmes sourdes en leur fournissant un emploi intéressant, une vie sociale, ainsi que la capacité de fonder une famille et de prendre soin de leurs enfants par le biais de l’esprit d’entreprise.

Actuellement, Teki dispose de 27 employés dont 17 femmes sourdes. L’entreprise a déjà fabriqué 805.000 sacs en papier, conçus à la main avec du matériel éthiopien. Les sacs sont de différents formats selon qu’ils sont destinés pour des cadeaux, des produits cosmétiques, des bijoux, des téléphone portables, des événements promotionnels, des magasins de vêtements, des pâtisseries, restaurant Take Aways, des magasins de vêtements, des super marchés, des conférences, des bouteilles de vin et de spiritueux, des cadeaux d’entreprise.

Teki compte parmi ses clients des entreprises comme Ethiopian Airlines, Garden Coffee de la célèbre entrepreneure éthiopienne Bethlehem tilahun Alemu, le Marriot Executive appartments d’Addis-Abeba et DSTV. Les sacs sont customisés avec les logos des clients et selon la demande de ces derniers.

Mouvement Teki : faites partie de la solution, pas de la pollution !

Afin de veiller à ce qu’il y ait suffisamment de travail pour tout le monde,Teki a créé son propre plan de fonctionnement en deux étape appelé le « Mouvement Teki ». La première étape consiste à vendre les sacs en papier, en particulier aux grandes entreprises désireuses de soutenir la cause de l’entreprise. Ces sacs sont vendus par les femmes sourdes travaillant pour Teki, en utilisant la langue des signes, avec l’aide d’interprètes.

« Les sacs en plastique sont largement impopulaires ici en Éthiopie, mais l’absence d’alternative abordable oblige malheureusement tout le monde à les utiliser. En rejoignant notre mouvement, vous participez à une action positive qui vise à produire les sacs en papier parfaits pour promouvoir votre marque tout en protégeant notre environnement », fait savoir l’entreprise.

La deuxième étape du mouvement Teki consiste à distribuer des sacs en papier gratuits aux petites entreprises appartenant à des femmes. La distribution a commencé en 2017 à Addis-Abeba avec l’aide de l’ambassade de Suisse en Éthiopie. Les sacs en papier gratuits, fait-on savoir, ont aidé ces femmes entrepreneurs à économiser de l’argent supplémentaire en récompense de leur combat contre les sacs en plastique et de leur soutien. Plus de 200 000 sacs en papier gratuits ont déjà été distribués et leur popularité dépasse les attentes de l’équipe de Teki.

Bien plus, les membres de l’équipe de Teki ont conçu leurs outils et leurs tables de production pour surmonter leurs handicaps et produire les meilleurs sacs en papier. « Notre façon de travailler donne aux mères sourdes assez de temps avec leurs enfants et permet aux autres de poursuivre leurs études. Chez Teki, nous couvrons entièrement les frais de transport afin de créer un système de rémunération équitable pour tous. Ces valeurs font des membres de notre famille les meilleurs ambassadeurs quotidiens dans notre lutte contre les sacs en plastique », explique l’entreprise », qui rappelle qu’il y a soixante ans, il n’existant pas de sacs en plastique en Éthiopie.

Dans ce pays, rappelle Teki, outre la pollution visible dans les rues, l’abondance de sacs en plastique est également responsable de la contamination des rivières, de l’empoisonnement des animaux ainsi que du blocage des systèmes d’égout, entraînant de nombreuses inondations lors des pluies.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *