Forum économique mondial: Les 10 Young Global Leaders africains édition 2019

News Portrait

Ils font partie de la liste de 127 personnalités de moins de 40, annoncée le mercredi 13 mars par le Forum économique mondial. Ces dix femmes et hommes africains ainsi que les autres de la liste, explique le Forum, repoussent les limites et enfreignent les règles traditionnelles pour améliorer le monde.

Cette année, explique-t-on, bon nombre des candidats proposés par YGL sont issus des économies émergentes, dont huit femmes et deux hommes africains; et plus de la moitié des nouveaux membres sont des femmes. Ils ont été sélectionnés pour représenter le meilleur de leur génération, pour leur capacité à mieux comprendre et promouvoir l’action, ainsi que pour leur activité innovante dans les domaines de l’art, du commerce, de la société civile, de l’énergie, des pouvoirs publics et de la santé.

Les membres de la nouvelle classe de 2019 prendront part à un programme quinquennal qui les aidera à identifier comment leur travail novateur peut faire progresser de nouveaux modèles d’innovation et faire la différence dans leurs communautés.

Les YGL africains bénéficieront de la bourse Dangote, offerte par la Fondation Aliko Dangote. Le but de la bourse est d’accroître la qualité et la quantité de jeunes dirigeants africains à travers le continent en soutenant l’engagement des jeunes Africains dans la communauté, tels que ceux des petites entreprises ou du secteur non commercial. La bourse aidera les YGL d’Afrique à participer aux événements et forum des YGL .

LES YGL de l’Afrique en 2019 sont:

Anta Ngom Bathily, 32 ans, Directrice générale du Groupe SEDIMA (Sénégal).

Elle a développé de manière significative la plus grande entreprise agricole de l’Afrique francophone. Elle lle a dirigé avec succès le processus de diversification du groupe au-delà du succès de l’activité avicole.

Kamissa Camara, 36 ans, ministre des Affaires étrangères (Mali).

Kamissa Camara, qui possède une vaste expérience des affaires étrangères et de la politique étrangère, est devenue la première femme et la plus jeune personnalité à occuper le poste de ministre des affaires étrangères dans l’histoire du Mali, œuvrant ainsi pour la paix, la sécurité et le développement dans le Sahel.. Avant sa nomination, elle était conseillère diplomatique auprès du président malien Ibrahim Boubacar Keita. En tant que conseiller diplomatique du président, Camara, explique-t-on, elle est distinguée notamment dans l’établissement de partenariats stratégiques entre le Mali et d’autres pays, y compris la Chine. Elle est également fondatrice et coprésidente du Forum stratégique pour le Sahel, qui fournit une plate-forme aux parties prenantes pour promouvoir la paix, la sécurité et le développement à travers le Sahel. Camara est titulaire d’une maîtrise en économie et développement international de l’Université Pierre Mendès, en France, après avoir obtenu un baccalauréat en langues étrangères appliquées et spécialisé en relations internationales de l’Université Denis Diderot (Paris, France).

Kirsty Coventry, 35 ans, ministre de la Jeunesse, des Sports, des Arts et des Loisirs (Zimbabwe).

Elle a remporté plus de médailles olympiques individuelles que toutes les nageuses de l’histoire. Elle est également l’athlète olympique la plus titrée d’Afrique. Aux Jeux olympiques d’été de 2004 à Athènes, Coventry a remporté les médailles d’or, d’argent et de bronze. Aux Jeux olympiques d’été de 2008 à Beijing, elle a remporté une médaille d’or et trois médailles d’argent. Elle a également détenu cinq records du monde. Elle est membre du Comité international olympique (CIO) et, début 2018, a été élue présidente de la commission des athlètes du CIO, l’organe qui représente tous les athlètes olympiques du monde. Depuis septembre 2018, Kirsty Coventry est la ministre de la jeunesse, des sports, des arts et des loisirs du Zimbabwe.

Wanuri Kahiu , 39 ans, réalisatrice, AFROBUBBLEGUM, (Kenya).

Wanuri Kahiu est une réalisatrice, productrice et auteure kényane. Elle a reçu plusieurs prix et nominations pour les films qu’elle a réalisés, notamment les prix du meilleur réalisateur, du meilleur scénario et du meilleur film aux Africa Movie Academy Awards en 2009 pour son long métrage dramatique « From a Whisper ». Elle est également cofondatrice d’Afrobubblegum, un collectif de médias voué au soutien de l’art africain.

Aminata Kane Ndiaye, 33 ans, CEO Orange, Sierra Leone. (Sénégal)

Aminata Ndiaye est la directrice générale d’Orange Sierra Leone. Avant cette nomination, elle était directrice du marketing chez Orange Money au Sénégal, une entreprise qui a connu une croissance exponentielle et qui est devenue rentable au cours des deux dernières années. De 2009 à 2011, elle a été consultante en stratégie auprès de McKinsey & Company en France et en Afrique, concevant des stratégies et des opérations pour les fournisseurs de télécommunications et de technologie, les banques et les fabricants de biens de consommation en Europe et en Afrique de l’Ouest. Elle a effectué un stage chez Goldman Sachs à Londres, chez BNP Paribas à Genève et à la Confédération française des affaires (MEDEF) à Paris. Elle a obtenu son MBA de la MIT Sloan School of Management et est membre du MIT Legatum.

Bogolo Joy Kenewendo, 31 ans, ministre de l’Investissement, du Commerce et de l’Industrie du (Botswana)

Elle est l’un des plus jeunes ministres en Afrique et la plus jeune ministre du Botswana. Kenewendo Bogolo Kenewendo est la fondatrice de Molaya Kgosi, un programme de leadership et de mentorat féminin inspiré du forum des jeunes femmes africaines dirigeantes organisé par Michelle Obama en 2011. Elle était l’une des deux jeunes déléguées à représenter le Botswana à la 64e session des de l’assemblée générale des Nations Unies, où elle a présenté une déclaration de la jeunesse africaine au Secrétaire général de l’ONU. Elle est titulaire d’une maîtrise en économie internationale de l’université du Sussex, au Royaume-Uni, et a reçu la prestigieuse bourse Chevening en 2012.

Umra Omar, 35 ans, fondatrice, Safari Doctors, Kenya.

Elle sauve des milliers de vies chaque année en fournissant des services de santé de base gratuits, y compris un traitement du paludisme, dans les zones rurales du Kenya. Elle est détentrice d’un diplôme en neurosciences et en psychologie à Oberlin (USA) en 2006. Après avoir obtenu une maîtrise et commencé une carrière à Washington, DC, elle est retournée dans son pays natal et s’est rendue dans sa communauté d’enfance sur les îles situés près de la frontière entre le Kenya et la Somalie.

À la frontière, elle a appris qu’un projet d’aide médicale avait été abandonné pour des raisons de sécurité. C’est à ce moment-là qu’Umra Omar a fondé Safari Doctors, une initiative qui fournit gratuitement à plus de 1 000 personnes par an des services médicaux de base gratuits (susceptibles de sauver des vies), notamment des vaccinations, des soins de santé maternelle et des traitements contre le paludisme et d’autres maladies courantes dans la région. En 2016, elle a été sélectionnée comme CNN Hero et, en 2017, elle a été reconnue personnalité de l’année 2017 par l’ONU.

Tolu Oni, 38 ans, (Nigeria) Professeur associé, École de santé publique et de médecine familiale, Université du Cap, Afrique du Sud

Tolu Oni est née à Lagos, au Nigeria. Elle a obtenu son bachelor en santé internationale à l’University College London avec un vif intérêt pour les maladies d’importance mondiale et les facteurs qui influent sur les politiques et les résultats en matière de santé. En 2004, elle a suivi une formation médicale à l’university college London medical school (UK) et une spécialité médicale en santé publique en Afrique du Sud. En 2012, elle a obtenu un doctorat en urbanisation et santé et et transition de la santé de la population de l’Imperial College London . Tolu Oni a remporté de nombreux prix, y compris l’élection à la Jeune Académie des sciences d’Afrique du Sud en 2013 et est actuellement coprésidente du comité exécutif. En 2014, elle a été élue au programme de leadership des jeunes médecins par le panel médical inter-académie et la World Academy of Science. Elle a également reçu le prix Carnegie Next Generation d’universitaires africains et le prix de recherche Claude Leon Merit.

David Moinina Sengeh, 32 ans, Directeur de l’innovation (Sierra Leone).

David Moinina Sengeh est le premier directeur de l’innovation de la Sierra Leone. Auparavant, il était chercheur à IBM Research Africa, à Nairobi. Né et elevé en Sierra Leone, il a obtenu son doctorat au Media Lab du MIT, où ses recherches au sein du groupe de bioméchatronique portaient sur la conception de douilles prothétiques confortables et d’interfaces portables. Ce travail se situe à l’intersection de l’imagerie médicale, de la science des matériaux, de l’anatomie humaine, de la conception et de la fabrication assistées par ordinateur. Il est président et cofondateur de l’ONG internationale Global Minimum (GMin). Le principal projet de GMin est actuellement Innovate Challenges; le tout premier concours créé pour promouvoir une culture de l’innovation parmi les lycéens en Sierra Leone, au Kenya et en Afrique du Sud. Innovate Challenges est un programme de mentorat et un ensemble d’ateliers où les jeunes peuvent obtenir de l’aide pour transformer leurs idées en solutions concrètes. GMin était l’un des trois lauréats des 1 000 nominés aux prix Next Century Innovators de la Fondation Rockefeller en 2013. Auparavant, GMin avait dirigé la distribution de plus de 16 000 moustiquaires pour couvrir plus de 28 000 personnes dans la chefferie de Sahn Malen en Sierra Leone.

Adebola Williams, 32 ans, CEO de Red Media Africa (Nigeria)

Adebola Williams, explique-t-on, est un pionnier à l’intersection des médias, de la démocratie et du changement social. Il est cofondateur et chef de la direction de RED, qui détient le plus grand portefeuille de marques de médias pour la jeunesse en Afrique, impliquant des millions de jeunes sur le continent, notamment Red Media Africa, StateCraft, les Future Awards Africa et YNaija.com. En outre, Adebola Williams a cofondé EnoughisEnough (EiE), l’un des plus importants groupes de participation civique au Nigeria et une voix pour les jeunes en politique. Il a été président du conseil d’administration jusqu’à sa démission pour prendre la tête de la communication et de la nouvelle image de marque de l’actuel président nigérian, Muhammadu Buhari. Adebola Williams a dirigé l’équipe qui a géré la campagne de Mudammadu Buhari. Il a fait de même au Ghana, aidant le candidat de l’opposition à remporter la présidence à sa troisième tentative. Il est également consultant dans d’autres régions du continent.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *