Gisèla Mudumbi Van Houcke

Gisèla Mudumbi Van Houcke : « le plus important pour moi a été de me préparer à entreprendre »

Culture & Lifestyle Interview

La fondatrice et CEO de Zuri Luxury Hair, entreprise spécialisé dans la vente, la pose et les soins d’extensions capillaires, est l’unique femme d’Afrique francophone à figurer dans le classement 2018 de la liste « Forbes under 30 » , des 30 jeunes entrepreneurs les plus prometteurs en Afrique.

Africanshapers : Quel est votre parcours académique et professionnel ? 

Gisèla Mudumbi Van Houcke : Je suis originaire du Kivu, en RDC. J’ai fait mes études primaires en RDC avant d’aller vivre en Grande Bretagne, où j’ai fait mes études secondaires à Londres. Je suis Juriste, détentrice d’une Licence en Droit britannique et aussi d’une Licence en Droit français de l’université de Nantes (France). A la fin de mes études, j’ai travaillé pour le cabinet d’avocats américain, Skadden Arps à Londres avant de retourner vivre en Afrique où j’ai été engagée au poste de Chargée du Département Juridique chez BBOXX, une société anglaise qui développe des solutions solaires intelligents pour les pays en voie de développement et qui a déjà électrifié plus de un million de personnes à travers l’Afrique. J’ai décidé de quitter BBOXX en Septembre 2017 pour me concentrer sur Zuri Luxury Ltd, une entreprise d’extensions et cosmétiques que j’ai crée en 2016. 

Qu’est-ce qui vous a poussée à créer Zuri Luxury Ltd ? 

Lorsque je suis revenue en Afrique, j’ai tout de suite remarqué une lacune dans le marché des extensions et de cosmétiques particulièrement pour les personnes de teint foncé. Les gens autour de moi me demandaient toujours de ramener des extensions et produits cosmétiques quand je voyageais. Cette lacune était tout simplement inconcevable; l’Afrique portant un grand nombre de personnes intéressées par ce genre de produits. 

Où est basée l’entreprise et en quoi consistent ses activités ? 

La Société Zuri Luxury ltd a des entités à Kinshasa (RDC), Kampala (Uganda), Hong Kong et un système de vente en ligne avec livraison internationale. Nous avons aussi une chaîne de revendeurs dans différentes régions notamment à Brazzaville au Spa Délices d’Ailleurs, au plateau des 15 ans. Zuri Luxury a pour vocation, depuis son ouverture, de permettre à la femme d’être le meilleur d’elle même en toutes circonstances à travers la vente de ses produits et les services offerts dans ses Hair Bars.  

Que veut dire Zuri ?

Zuri signifie “excellent” en Swahili. 

 Quelle est la spécificité de votre entreprise et quels sont les différents produits que vous vendez ou services que vous fournissez ? 

Zuri Luxury est spécialisé dans la vente, la pose et les soins d’extensions capillaires de la plus haute qualité et des produits cosmétiques pour peau noire. L’entreprise compte parmi ses produits un sérum réparateur, “Zuri Élixir de Brillance”, spécialement conçu pour assurer la longévité des extensions et à réparer les cheveux abîmes. Zuri Luxury a aussi des curlers automatiques “Zuri Auto-Curlers” avec chambre céramique et trois options de temporisateur pour la création des boucles desserrées, molles ou plus définies. Après une longue étude de marché, nous nous sommes rendus compte que les femmes de peau noire n’ont pas souvent de choix en terme de cosmétiques en Afrique. Quand une fille de ma couleur de peau demande un rouge à lèvre « nude » (couleur peau), 8 fois sur dix, on lui présente un rouge à lèvres plutôt rose ou beige! Il était grand temps que les marques cosmétiques reconnaissent que nous n’avons pas tous des lèvres roses! Zuri Luxury a décidé de prêcher par l’exemple en concevant 10 couleurs de rouges à lèvres qui vont parfaitement bien avec toutes les nuances de la peau noire! 

Quelle est aujourd’hui l’envergure de votre entreprise (Nombre d’employés, volume de vente journalière ou mensuelle, distributeurs, clients etc.)

Nous avons 10 employés, une vingtaine de revendeurs, 300,000 followers sur les réseaux sociaux, 1500 clientes.

Qui sont vos principaux clients ? Et, selon vous qu’est ce qui fait la force de Zuri Luxury Hair and Beauty ?

Les clientes principales de Zuri Luxury sont les femmes ordinaires, en majorité africaines. La force de Zuri Luxury réside dans 2 choses notamment la qualité de ses produits et le Service Client. Nous avons une grande équipe dédiée au contrôle qualité de tous nos produits pour s’assurer que tous les produits vendus dans nos magasins sont de la plus grande qualité. Nous faisons du monitoring régulièrement pour avoir un feedback de nos clientes en vue d’améliorer la qualité de nos produits. De même, le service client constitue un pilier de la réussite pérenne de Zuri Luxury Ltd. Toute notre équipe est formée à être proactive avec nos clients, apprendre de nos clients, être flexible autour du client, reconnaître ses erreurs et surtout à s’assurer que tous nos services sont d’une qualité qui minimise les plaintes des clients et les problèmes qui génèrent l’insatisfaction.

Comment évaluez-vous l’évolution de votre entreprise depuis sa création jusqu’aujourd’hui ? 

Nous avons mis en place les fondations en termes de produits, procédures de gestion et outils informatiques pour répliquer notre concept de Hair Bar à travers l’Afrique.

 Comment analysez-vous le secteur de la coiffure afro en général et en RDC en particulier

Auparavant, la majorité des femmes noires recouraient au défrisage pour rendre leurs cheveux, qui sont naturellement crépus au départ, lisses et faciles à coiffer. Malheureusement, ceci avait des effets négatifs sur le cuir chevelu et les cheveux, notamment l’alopécie. Depuis quelques années, l’Afro est revenue à la mode ! Un grand nombre de femmes veulent à tout prix faire pousser leurs afros et donc, pour changer, elles recourent au port d’extensions et perruques qui sont considérées comme les styles protecteurs les plus versatiles. La révolution du port de l’afro va donc de pair avec celle des extensions capillaires.

Quels sont, selon vous, les avantages et les inconvénients d’être une jeune femme entrepreneure et mère ?

Le plus grand défi auquel j’ai été confrontée en tant que jeune femme entrepreneur a été le financement. Le manque de financement par apport de fonds propres et de financement par emprunt en Afrique pour les petites et moyennes entreprises (PME) rend très difficile, pour les jeunes entrepreneurs comme moi, d’investir dans la chaîne d’approvisionnement, l’informatique et le marketing pour construire une bonne marque et une bonne gamme de produits. De par leur nature, les PME sont incapables de fournir les garanties nécessaires, comparé aux grandes entreprises, pour obtenir des prêts formels dans le secteur bancaire. Cela signifie que les banques considèrent que prêter à des entreprises telles que Zuri Luxury Ltd est plus risqué; ce qui les rend plus contraintes financièrement.

Par conséquent, l’impossibilité de bénéficier d’un crédit et l’absence de garanties pour en obtenir un pèsent encore plus lourdement dans une situation déjà difficile. Le fait d’être mère de famille ne rend pas les choses plus facile. La vie professionnelle et la vie personnelle semblent impossible à concilier car lorsqu’on est entrepreneur, les deux tableaux sont intimement liés! Le plus important pour moi a été de me préparer à entreprendre. J’ai deux enfants en bas âge et quand j’ai créé ma société, j’attendais mon premier enfant! Bien évidemment, la conciliation de ma vie professionnelle et personnelle a été difficile, mais pas impossible. Il faut dire aussi que les mentalités ont également évolué quant au rôle de la femme et de l’homme au sein du foyer: le partage des responsabilités et des tâches est de plus en plus équitable, permettant à chacun de mener son activité professionnelle avec plus de sérénité.

LCK : Quels sont vos projets pour Zuri Luxury Hair?

GMVH : Outre l’extension de la liste des produits de beauté que nous fournissons, nous prévoyons également d’ouvrir des Hair Bars Zuri Luxury dans de nouvelles régions notamment Brazzaville et Lubumbashi, ce qui nous permettra d’offrir à nos clients de ces regions un espace où ils peuvent se faire chouchouter et se sentir encore plus spécial.

 

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *