Lahou Keita : « Keitas Systems s’est bâtie une très belle réputation dans le secteur aéronautique en Europe et en Amérique du Nord »

Interview News

Africanshapers a découvert le profil de Lahou Keita grâce à la saison 2 du magazine “Femmes d’Afrique en action”,produit par Onyx Consulting, et qui sera diffusé sur TV5 durant tout le mois de mars. Inspectrice avion et experte dans la maintenance aéronautique, Lahou Keita est la première femme noire au monde à avoir créé et à diriger une entreprise dans la maintenance aéronautique. Originaire de la Guinée, elle est la co-fondatrice, avec sa soeur, de Keitas Systems, société de conseil et d’expertise aéronautiques pour soutenir les opérateurs d’avions, les compagnies aériennes et les ateliers de maintenance. L’entreprise est notamment sous- traitantes de Dassault Falcon Service au Bourget, pour les inspections des Falcons dans le cadre d’achats et de ventes d’aéronefs.

Lahou Keita a également créé «  Tempeus  », un outil pionnier qui permet de faciliter le suivi de maintenance lorsque l’avion est en  chantier dans le hangar.« Tempeus » est aujourd’hui utilisé par les opérateurs d’avions et les ateliers de maintenance européens.

Son portrait et son interview vidéo sont à découvrir sur TV5 au mois de mars dans le magazine “Femmes d’Afrique en action”, produit par Onyx Consulting. 

Africanshapers : qui est Lahou Keita?

Lahou Keita : je suis la co-fondatrice de Keitas Systems. Je suis inspecteur avion (inspections pre-buy). J’ai préparé les concours de l’École Nationale de l’aviation civile (ENAC) en France, de Technicien  d’exploitation  de  l’aviation  Civile et d’Agent d’exploitation  de  l’aviation  Civile, afin d’intégrer les métiers de la maintenance aéronautique. Je suis polyglotte. Je parle 6 langues, dont le finnois. J’ai commencé ma carrière aéronautique aux Aéroports de Paris, à Roissy Charles de Gaulle, au département de centrage des avions . J’ai continué mon cursus au support Clients pour la gestion de maintenance chez Dassault Falcon Service (filiale de Dassault Aviation) à l’aéroport du Bourget. J’ai poursuivi ma carrière en Suisse ( à Genève) dans des centres de maintenance tels que Ruag Aviation (appartenant à la Confédération Suisse) et Jet Aviation. J’ai ensuite co-fondé Keitas Systems en 2011 avec ma soeur Fatou Keita, docteur en médecine et diplômée d’HEC en Hautes finances d’entreprises.

Qu’est-ce qui vous a poussée à lancer Keitas Systems et en quoi consistent les activités de l’entreprise?

L’aéronautique est un secteur très compliqué pour les femmes, surtout quand elles sont d’origine Africaine, où il faut faire sa place, et se faire respecter. Les femmes ont une approche beaucoup plus sécuritaire, ce qui peut générer des conflits avec nos homologues masculins. J’ai décidé de créer Keitas Systems car je ne voulais plus être tributaire des décisions des hommes que je ne trouvais pas toujours justes, car j’appréhende la gestion de la maintenance des aéronefs différemment. Keitas Systems est une société de conseil et d’expertise aéronautiques pour soutenir les opérateurs d’avions, les compagnies aériennes et les ateliers de maintenance. Keitas Systems est une société100% féminine, née de 2 soeurs. Fatou Keita a une expérience de 15 ans en gouvernance  d’entreprises, j’ai quant à moi, plus de 20 ans d’expérience aéronautique.

Quelle est, aujourd’hui, l’envergure de votre entreprise ?

Keitas Systems a 2 actionnaires salariées. Notre siège social est basé à Nantes, et nous venons d’implanter notre filiale à Québec pour pénétrer le marché nord américain. Nous sommes sous- traitantes entre autres, de Dassault Falcon Service au Bourget, pour les inspections des Falcons dans  le cadre d’achats et de ventes d’aéronefs. Les opérateurs d’avions et les ateliers de maintenance européens utilisent notre portail Tempeus depuis 2013, dont un opérateur Hongrois qui a enregistré son avion depuis sa sortie d’usine en 2017 sur notre système, et qui en est satisfait jusqu’à aujourd’hui.

Justement vous avez  développé «  Tempeus  », un outil en ligne proactif pour surveiller les travaux de maintenance. Comment en êtes vous arrivée à créer cet outil  ?

J’ai créé Tempeus à la suite d’un oubli d’une tâche de maintenance lors de la gestion d’un avion. J’ai  dû rappeler l’avion par sécurité et j’ai eu honte. Je ne voulais plus revivre cette expérience. Tempeus est l’outil pionnier qui permet de faciliter le suivi de maintenance lorsque l’avion est en  chantier dans le hangar.

Comment évaluez-vous l’évolution de votre entreprise depuis sa création jusqu’à aujourd’hui ? Quelles sont vos plus belles réalisations  ?

Keitas Systems s’est bâtie une très belle réputation dans le secteur aéronautique en Europe, et en Amérique du Nord. Notre société a l’expertise pour soutenir les opérateurs d’avions, les compagnies aériennes, les pilotes et les ateliers de maintenance. L’une de nos plus belles réalisations est Tempeus®, un portail de suivi de travaux de maintenance d’avions en temps réel, permettant aux opérateurs de se connecter 24h/24 et 7jours/7 avec leur téléphone intelligent pour accéder aux informations des chantiers de leurs avions, où que soient situés les ateliers de maintenance dans le monde. Tempeus génère automatiquement les rapports d’activité d’avancement des travaux, incluant les photos et vidéos, ainsi que les devis et les factures pro-forma, jusqu’à la remise en service des avions.  Au Canada, nous mettons en place le 1er Hub aéronautique au monde à l’échelle d’un pays, appelé  «  Maintenance Hub Canada  », une plate-forme collaborative permettant entre autre aux ateliers de maintenance de lutter contre la pénurie de main-d’œuvre des personnels techniques.

Vous êtes la seule femme noire au monde à diriger une entreprise de maintenance dans le secteur de l’aéronautique. Comment gérez-vous cet aspect au quotidien  ? Quels sont les challenges auxquels vous faites face dans l’exercice de votre travail et comment arrivez-vous à les surmonter ? Un exemple ou une anecdote à partager avec nous?

Le fait d’être une femme noire dans ce secteur élitiste et masculin est très positif, car c’est un signe distinctif qui permet à Keitas Systems d’être identifiée parmi d’autres entreprises. L’espionnage industriel est quotidien car nous avons des logiciels pionniers avec Tempeus et la plate-forme du Maintenance Hub Canada. Nous protégeons et défendons avec acharnement notre propriété intellectuelle. Nous lançons des leurres sur le marché pour garder notre avance technologique. Les clichés ont la vie dure  : Il y a quelques années sur le tarmac de l’aéroport de Genève, une hôtesse de l’air m’a tendu la poubelle de son avion, pensant que je venais le nettoyer. Je lui ai gentiment dit que je venais parler au Commandant de bord pour prendre en charge techniquement l’avion. Arrivée dans le cockpit pour saluer ce dernier, le commandant m’a demandé où était le technicien de permanence, je lui ai répondu  :   «  devant vous commandant  », sceptique, il m’a rétorqué  : «  allez vous comprendre ce que je vais vous dire  ?  » A moi de lui dire  , «  il n’ y a personne d’autre, c’est comme vous voulez  »  . Il m’a laissé prendre en charge son avion, et il a été très satisfait de la gestion de son appareil par une femme noire  ! Moralité : la gentillesse, la patience, et garder son calme en toute circonstance viennent à bout des à priori.

Comment analysez-vous le secteur de la maintenance aéronautique dans le monde, en général, et en Afrique en particulier? Quels sont les enjeux et les défis ? Quelle est l’importance économique de ce secteur ?

Les services aéronautiques vont représenter un marché de 3 200 milliards de dollars d’ici 20 ans. Près de 58 % de ce total sera dédié à la maintenance aéronautique (source les EchosEtudes). Le secteur de la maintenance aéroonautique dans le monde est très concurrentiel, et connaît également une pénurie de main-d’oeuvre des personnels techniques sans précédent. Rien qu’au Canada, 5 300 nouveaux techniciens en maintenance d’aéronefs sont nécessaires avant 2025 pour combler la croissance du trafic aérien et les départs en retraite, selon l’Association du Transport Aérien du Canada. Cela aura pour conséquence une perte d’expérience et de connaissances techniques occasionnées par les départs à la retraite. Il y a une nécessité également de créer des programmes spécifiques pour les jeunes pour pallier ce  défi, et attirer la jeune génération vers les métiers de l’aéronautique (tutoriels vidéos). A l’heure où l’inspection des fuselages des gros porteurs s’effectue avec des drônes, le continent Africain est en retard en matière aéronautique et se prive d’un très grand marché, car il a pris l’habitude d’externaliser les inspections d’avions, et toutes les opérations techniques dispendieuses à valeur ajoutée technique en Europe ou aux Etats-Unis, ce qui affecte le PIB du continent, et ne lui donne pas de retour d’expérience technique. Les Africains ne sont pas prêts non plus à confier leur destin aéronautique à des femmes noires expérimentées, alors que les Européens et les Nord-américains ne voient plus la couleur ni le sexe dès lors qu’on leur apporte l’expertise souhaitée. Il est fréquent de voir dans les hangars Suisses, allemands, parisiens, ou belges, les avions des chefs d’états Africains ou des compagnies aériennes Africaines. Les impôts des contribuables Africains contribuent donc à la croissance des pays Européens ou Américains. Il est temps pour l’Afrique de se réveiller dans ce secteur, car l’Afrique reste totalement tributaire des intérêts des industriels extérieurs au Continent, ce qui a pour inconvénient de freiner sa croissance, d’accroître les coûts de maintenance, de ne pas permettre aux Africains de se développer dans l’aéonautique, et de créer des emplois techniques dans ce domaine.

Quelles sont vos motivations quotidiennes dans la réalisation de vos objectifs ?

Il est primordial pour Keitas Systems de rester leader sur le marché de l’innovation, et de l’édition de logiciels techniques spécifiques aux métiers de l’aéronautique.

Quel est votre style de management ? Et quels sont, selon vous, les qualités et les compétences requises pour être un bon manager et un bon leader?

Chez Keitas Systems, nous faisons confiance à nos collaborateurs, afin de ne pas les stresser, et leur éviter de faire des erreurs dans la gestion des données des avions. La sécurité des aéronefs est notre priorité. Un bon leader est à l’écoute de ses subordonnés, favorise un cadre de travail apaisé, encourage les bonnes idées, la communication, la contradiction, la solidarité, et la cohésion des équipes.

Quelle est la journée type de Lahou Keita  ? Comment organisez-vous vos journées ?

Je gère les priorités quotidiennes des tâches à accomplir et événements à organiser ou à assister très souvent à l’aide d’une check-list. C’est très efficace.

Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu dans l’exercice de votre activité professionnelle  ?

Toujours vériifier les informations sur les livrets des aéroonefs et des moteurs. Être rigoureuse et précise. Respecter les recommandations et les procédures édictées.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fière dans votre carrière ?

Avoir été choisie depuis 2014 comme inspecteur avions en sous-traitance pour le compte de Dassault Falcon Service dans le cadre d’achats et de ventes des Falcons. Keitas Systems est fière de faire partie des sous-traitants privilégiés de Dassault Falcon Service au Bourget.

Quels sont vos projets pour Keitas systems ?

Nous souhaitons que Tempeus soit le Portail de référence mondial pour les aéroports et chez les constructeurs d’aéronefs d’ici 5 ans.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *