Madeleine Edmée Berre

Madeleine Edmée Berre, influente personnalité du secteur public et privé au Gabon

Portrait

Ministre de la promotion des investissements privés, du commerce, du tourisme et de l’industrie, depuis septembre 2016, elle a été, en 2013, la première femme élue à la tête de la confédération patronale gabonaise (CPG), organisation qui regroupe environ 350 entreprises qui génèrent près de 80 % du PIB national et emploient 90 % des salariés du privé.

Madeleine Berre travaille activement, entre autres, à doter le Gabon de son premier Code des investissements pour accroître l’attractivité de son économie.

Née en 1966 , mariée et mère de trois enfants, Madeleine Berre est Titulaire d’un DESS en droit des sociétés et fiscalité de l’université Panthéon-Assas à Paris, obtenu en 1993. Elle débute sa carrière au sein du cabinet de conseil juridique Fidafrica, où elle évolue pendant près de dix ans. En 2002, lorsque Deloitte installe une filiale au Gabon, Madeleine Berre est recrutée et participe ainsi à la fondation de la filiale, avant de devenir, par la suite, associée pouvant ainsi prendre part à la stratégie du groupe.

En 2011, Madeleine Berre est nommée Directrice générale de Deloitte Juridique et Fiscal. Entre-temps, depuis 2009, elle évolue au sein de la confédération patronale gabonaise (CPG) comme  Présidente de la commission juridique et fiscale .

Son expertise en tant que juriste, notamment en droit des affaires et du travail, et sa connaissance des dossiers depuis son engagement dans la commission droit et fiscalité de la CPG, ont fait d’elle la meilleure candidate pour être élue, en 2013, présidente de la CPG, la première femme à ce poste au Gabon, élue avec 33 voix sur 40.

©Droits tiers

Dès lors, elle devient, un acteur clé des projets stratégiques initiés par le secteur privé au Gabon et un intermédiaire majeur dans les discussions entre les opérateurs qu’elle représente et les pouvoirs publics. Alors que son mandat devait durer trois ans, elle est nommée, en septembre 2015, ministre du commerce, des petites et moyennes entreprises, de l’artisanat, du tourisme et du développement des services.

Elle quitte ainsi le secteur privé pour le secteur public tout en gardant toute son influence. En septembre 2016, après la réélection d’Ali Bongo Odimba, Madeleine Berre est nommée ministre de la promotion des investissements privés, du commerce, du tourisme et de l’industrie. A ce titre, elle œuvre et participe à la concrétisation des engagements de l’État envers le secteur privé, dans le cadre du dialogue public privé, dans le cadre du plan de relance de l’économie et de la dynamisation des investissements privés au Gabon.

©JA

Depuis 2006, Madeleine Berre est la créatrice de l’association des professionnels et praticiens du droit des affaires « OHADA GABON ». Par ailleurs, elle est également engagée dans dans l’accompagnement des jeunes et des femmes dans le développement entrepreneurial.

Madeleine Berre est la fille de la regrettée Rose Francine Rogombé, la première femme magistrat du pays qui est devenue, en 2009 présidente du Sénat et la même année présidente par intérim du Gabon, à la mort du président Omar Bongo, dont sson père , Jacques Rogombé, a été le conseiller.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *