ONU : Elizabeth Maruma nommée Secrétaire exécutif ad intérim de la Convention sur la diversité biologique

News Portrait

Originaire de la Tanzanie, sa nomination par le Secrétaire générale de l’ONU, Antonio Guterres, est effective depuis le 1er décembre. Le siège de la Convention sur la diversité biologique (CDB) est basé à Montréal, au Canada.

La Convention sur la diversité biologique (CDB) est un traité international juridiquement contraignant qui a trois principaux objectifs : la conservation de la diversité biologique, l’utilisation durable de la diversité biologique et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques. Son but général est d’encourager des mesures qui conduiront à un avenir durable

Elizabeth Maruma Mrema est la directrice de la division juridique d’ONU Environnement, où elle travaille depuis plus de 20 ans. Avant de rejoindre la division juridique en juin 2014, elle était directrice adjointe de la division des écosystèmes, chargée de la coordination, des opérations et de l’exécution du programme à partir de 2012 et pendant un an, elle a été directrice par intérim de la même division.

En 2009, elle avait été nommée Secrétaire exécutive des Nations Unies pour l’environnement / Secrétariat de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS), Secrétaire exécutive par intérim des Nations Unies pour l’environnement / ASCOBANS et Secrétaire exécutive par intérim des Nations Unies pour l’environnement / Gorilla Agreement, tous basés à Bonn, en Allemagne, et a occupé ce poste jusqu’en 2013, un an après son arrivée à la Division des écosystèmes.

Le travail d’Elizabeth à ONU Environnement s’est concentré sur l’élaboration, la mise en œuvre et l’application de lois environnementales aux niveaux national, régional et international. Au fil des ans, elle a joué différents rôles au sein d’ONU-Environnement, notamment en tant que coordinatrice de projets de renforcement des capacités et de conformité et d’application liés au droit de l’environnement et aux conventions multilatérales sur l’environnement. Elle a occupé les fonctions de juriste principale et de chef du service de soutien et de coopération dans le cadre des accords multilatéraux sur l’environnement (DEC), puis de juriste principale et chef du service de la biodiversité et du droit foncier et de la gouvernance dans la Division du droit.

Avant de rejoindre ONU Environnement, Mme Mrema a travaillé pour le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République-Unie de Tanzanie et est partie en tant que conseillère / conseillère juridique principale. Durant son mandat au ministère, elle a également enseigné le droit international public et la diplomatie de conférence au Centre tanzanien pour les relations étrangères et la diplomatie. Elle est actuellement conférencière invitée à l’Université de Nairobi et à l’Université Kenyatta – écoles de droit et a déjà été membre de l’Organisation de droit du développement international (OIDD), à Rome, en Italie.

Avocate et diplomate de carrière, Elizabeth Maruma Mrema est détentrice d’une Licence en Droit LLB (Hons) de l’université de Dar-es-Salaam, Tanzanie, d’un Master en droit de l’université Dalhousie, situé à Halifax au Canada et d’un diplôme de troisième cycle en relations internationales et diplomatie (Summa Cum Laude) du Centre des relations extérieures et de la diplomatie, à Dar-es-Salaam, en Tanzanie. Elle a publié plusieurs articles sur le droit international de l’environnement, le respect et l’application des conventions et développé, entre autres, un certain nombre d’outils de négociation d’accords multilatéraux sur l’environnement, de manuels et de directives actuellement utilisés par ONU Environnement dans ses programmes de renforcement des capacités.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *