USA: Ukonwa Ojo nommée vice-présidente senior du marketing global de Mac Cosmetics

News Portrait

Make-up Art Cosmetics, plus connu sous le nom de M·A·C ou MAC Cosmetics est une marque appartenant à Estée Lauder et dont les bureaux sont situés à New-York. Ukonwa Ujo prendra ses nouvelles fonctions chez MAC le 2 décembre.

A ce poste nouvellement créé, Ukonwa Ojo, originaire du Nigeria, aura la responsabilités de superviser les équipes marketing grand public et marketing produit. Elle assurera la gestion du développement de produits en ligne pour orienter les stratégies globales d’engagement des consommateurs et offrir des « produits révolutionnaires » afin de maximiser la connexion des consommateurs à Mac. En résumé, elle devra d’accroître la présence de la marque MAC en dehors des États-Unis.

Philippe Pinatel, vice-président et directeur général de Mac Cosmetics a déclaré : « Ukonwa est une véritable bâtisseuse de marques qui possède un esprit entrepreneurial en pleine mutation et incarne véritablement les marques pour qui elle travaille. Elle considère les marques de manière globale du point de vue de chacun, et non d’un consommateur unique, ce qui est essentiel pour l’ADN de Mac. Et je suis ravi qu’elle dirige les équipes marketing avec cette approche centrée sur le consommateur».

Experte des cosmétiques

Avant sa nomination, Ukonwa Ojo, était « Chief Marketing Officer for Consumer Beauty » chez Coty, multinationale américaine de produits de beauté et de soin fondée à Paris par François Coty en 1904. Chez Coty, elle a géré plus de 2 milliards de dollars de ventes pour un portefeuille comprenant des marques emblématiques telles que COVERGIRL, Rimmel, Sally Hansen, Vera Wang, Adidas et Clairol. Elle avait quitté l’entreprise en janvier dernier.

Avant de rejoindre Coty, elle a supervisé les équipes de marketing à la base d’une croissance des ventes et des parts de marché pour de nombreuses marques connues, notamment Durex, French, Cheerios, Knorr, Betty Crocker et Cascadian Farm Organic.

Ukonwa Ojo a quitté le Nigeria pour les États-Unis afin d’effectuer ses études à l’université de Caroline du Nord, Chapel Hill. «Mes parents ont eu le courage de me laisser partir seul en Amérique pour suivre mon rêve.J’ai toujours su que je voulais travailler dans les affaires et l’Amérique était comme le nirvana des affaires»,a-t-elle indiqué lors d’une interview avec le magazine américain theundefeated.com.

Diplômée de la Kenan – Flagler Business School, l’école de commerce de premier cycle et de troisième cycle de l’université de Caroline du Nord, Ukonwa Ojo est également titulaire d’un MBA en finance, marketing et commerce international de la Kellogg School of Management de la Northwestern University, située dans la région de Chicago . Elle a 22 ans d’expérience dans le domaine des cosmétiques.

Elle a rejoint CoverGirl à l’automne 2016 et a métamorphosé la marque en transformant son slogan «Easy, Breezy, Beautiful CoverGirl» en «I Am What I Make Up », après seulement un an au sein de l’entreprise. Ukonwa Ojo et son équipe ont ajouté d’autres ambassadeurs de marque pour compléter leur liste notamment la chanteuse Katy Perry, l’actrice et écrivaine canado-américaine Ayesha Curry,l’actrice Issa Rae, la gourou du fitness Massy Arias; Maye Mus, mannequin et modèle canado-sud africaine, âgée de 69 ans; et la coureuse de moto professionnelle Shelina Moreda.

Cette stratégie a permis à CoverGirl de lancer beaucoup d’innovations sur le marché avec des couleurs plus vives, des tons plus profonds et des paillettes avec une collection de printemps qui lancera 114 nouveaux produits.

Prendre des décisions difficiles n’est pas une nouveauté pour Ojo, qui a décidé de changer de carrière après avoir travaillé près de six ans au service financier de la société de papier MeadWestvaco. Diplômée en finance et en comptabilité à l’université, elle était douée en maths mais a compris qu’elle n’en était pas amoureuse et qu’elle ne pouvait rester dans le domaine pour le restant de ses jours. Puis elle a entendu parler de la gestion de la marque.

«J’ai réalisé que ce que je n’aimais pas dans la finance, c’est que je travaillais seul la plupart du temps. Mais avec la gestion de la marque, je collabore et construis constamment avec autant de départements. Je suis une personne extravertie classique, je tire donc l’énergie des autres ».

Des finances aux cosmétiques

Après avoir obtenu son MBA de la Northwestern University et a effectué son stage à General Mills, où elle a passé sept ans. Elle a géré le marketing pour des marques telles que Betty Crocker, Honey Nut Cheerios et Progresso de 2004 à 2011. Plus tard, elle a travaillé sur la stratégie de marque pour le portefeuille français de moutarde, ainsi que pour Durex et KY à Londres pour la multinationale britannique Reckitt Benckiser jusqu’en 2015. Elle est restée à Londres et a rejoint Unilever en tant que directrice mondiale senior pour la marque Knorr, avant de s’installer à New York et d’occuper le poste de vice-président senior de CoverGirl. Elle a supervisé la stratégie globale de la marque de cosmétiques, la publicité et les communications.

Son travail a été récompensé par plus de 50 distinctions et récompenses, figurant notamment sur la liste des directeurs marketing les plus innovants au monde de Business Insider ; récompensée comme la meilleure gestionnaire de la réputation de marque par le magasine féminin Women’s Wear Daily de l’année, le prix de la spécialiste mondiale du marketing de l’année décerné par la Fédération mondiale des annonceurs, Ebony’s Power 100, Financial Times Empower 100 et la liste des meilleures femmes qui changent le monde de Black Enterprise

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *