Sénégal : Catherine Penda Mbaye remporte le concours « Ma thèse en 180 secondes »

News

Elle a remporté la finale nationale du concours « Ma thèse en 180 secondes », organisée le samedi 15 juin à Dakar. Doctorante à l’université Alioune Diop de Bambey, elle représentera le Sénégal à la finale internationale qui aura lieu cette année pour la première fois en Afrique subsaharienne, précisément à Dakar, le 26 septembre 2019.

Catherine Penda Mbaye a remporté la finale face à 16 autres doctorants de six universités sénégalaises. Elle a présenté au public, en 180 secondes, le contenu de sa thèse intitulée « l’analyse des processus de pilotage dans les organisations culturelles sur le prisme de l’approche de qualité : modélisation d’un schéma organisationnel soutenable ».

« J’analyse les processus de pilotage parce que je travaille dans une organisation culturelle. Et j’ai remarqué qu’il y’avait des dysfonctionnements au niveau des processus de pilotage. Donc mon but est de rendre ces processus performants », a-expliqué, à l’agence de presse sénégalaise, Catherine Penda Mbaye, qui est Chef de la subdivision du personnel et de la documentation aux Manufactures sénégalaises des arts décoratifs. « Je suis toute contente et heureuse encore de porter l’excellence à l’Uuniversité de Bambey, sachant que tous les autres candidats n’ont pas démérité parce qu’ils étaient de bons candidats », a-t-elle ajouté.

Catherine Penda Mbaye promet «  de mettre le paquet » pour remporter la grande finale qui se tiendra le 26 septembre 2019, au grand théâtre de Dakar, en présence du président sénégalais Macky Sall. Ce sera la première fois que le concours se tiendra dans un pays d’Afrique Subsaharienne, après Montréal, Paris, Rabat, Liège et Lausanne.

Catherine Penda Mbaye est détentrice d’un Master 2 en Management de projet, Gestion axée sur les résultats, pilotage du changement, obtenu à l’université Alioune Diop de Bambey, Centre de Ressources de Dakar ; d’un MBA en « Qualité-Hygiène-Sécurité-Environnement; Supérieur de Gestion », de l’institut supérieur de management de Thies, au Sénégal, et d’une licence en gestion des entreprises du même institut.

Portée par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et créée en 2014, « MT180 » est un concours d’éloquence et de vulgarisation scientifique permettant à des jeunes chercheurs francophones de présenter leurs travaux de thèse à un large public. Depuis sa création, le concours connaît un franc succès dans les milieux universitaires africains.

Les lauréates des deux dernières éditions sont issues de l’Afrique. Il s’agit de la Burkinabè Geneviève Zabré (2018) et de la Béninoise Marielle Yasmine Agbahoungbata (2017).

Selon Valérie Leroy, directrice adjointe du bureau de l’AUF pour l’Afrique de l’Ouest, contrairement à l’édition de Lausanne, où l’événement est resté quelque peu « confidentiel », l’édition 2019 à Dakar veut sortir du cadre universitaire.

Le concours « Ma thèse en 180 secondes » s’inspire du modèle anglo-saxon « Three Minute Thesis (3MT) », une compétition annuelle organisée dans plus de 200 universités du monde. 3MT est ouvert aux doctorants et incite les participants à présenter leur recherche en seulement 180 secondes, sous une forme attrayante qui peut être comprise par un public sans formation dans le domaine de la recherche.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *