Tosin Oshinowo, l’architecte qui redéfinit le design au Nigeria

Culture & Lifestyle Portrait

L’architecte nigériane créative et innovante, basée à Lagos, a fondé et dirige, depuis 2012, « cmDesign Atelier » (cmD + A), un Cabinet de conseil en architecture. Tosin Oshinowo a notamment réalisé le design du célèbre Maryland Mall, qui a ouvert ses portes en Juin 2016 à Lagos.

Tosin Oshinowo, une mère de famille dévouée, a suivi une formation en architecture à l’« Architectural Association School of Architecture à Londres, la plus ancienne école d’architecture indépendante au Royaume-Uni. Elle est également détentrice d’un Master en design urbain de la Bartlett School of Architecture de l’University College de Londres

Avant de mettre en place cmD + A, elle a acquis une solide expérience professionnelle en travaillant dans des Cabinets internationaux d’architecture comme Skidmore, sOwings and Merril’s LLP London et l’Office for Metropolitan Architecture à Rotterdam, où, en 2008, elle faisait partie de l’équipe qui a conçu le design de la 4th Mainland Bridge, un pont futuriste censé être construit à Lagos. De retour dans son pays d’origine, Tosin Oshinowo a travaillé chez James Cubitt Architects, où elle a été chef d’équipe pour des projets tels que la construction du Corporate Head Office de la Nigeria LNG à Port Harcourt.

Récupération de l’espace public

Tosin Oshinowo s’intéresse principalement à l’histoire de l’architecture et aux approches socialement responsables en architecture et en urbanisme. Ainsi, de 2009 à 2014, elle a été l’organisatrice de SHO-N-TEL à l’université de Lagos. Il s’agit d’une série d’événements où les professionnels présentaient leurs expériences aux étudiants de premier cycle et de troisième cycle.

Par ailleurs, Tosin Oshinowo est également une photographe amateure primée. Elle a travaillé à titre professionnel sur l’installation de design d’art public à Lagos. Son travail écrit comprend un article sur «la récupération de l’espace public à Lagos », publié en octobre 2012. Elle est aussi membre fondateur de l’« African Alliance for new design » (AAND), un groupe de réflexion qui explore la valeur du design pour la génération actuelle de créatifs sur le continent.

Design architectural minimaliste

En 2017, Tosin Oshinowo a lancé sa marque de meubles « Ilé-Ilà », nom tiré de l’ethnie Yoruba dont elle est issue et qui signifie « House of Lines ». Cette nouvelle marque célèbre l’approche du design architectural minimaliste de sa créatrice, propre et riche en culture

Le cœur de la collection de fauteuils est sa tapisserie d’ameublement Aso-Oke, un clin d’œil à l’héritage de Tosin Oshinowo. Cette dernière a été nominée en 2017 pour les prix « EbonyLife TV Sisterhood Awards » dans la catégorie « Entrepreneur de l’année » et a également été reconnue comme l’une des 100 femmes les plus inspirantes du Nigeria en 2017. Elle a remporté le troisième prix « City People Real Estate Awards» en 2017. En Janvier 2018, elle a rejoint le Conseil d’administration du Festival de théâtre de Lagos avec le British Council.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *