USA : Osase Omoruyi, deuxième femme noire diplômée en astrophysique à Yale

News Portrait

Originaire du Nigeria, elle a également remporté le prix de son département. Née à New-York de parents nigérians, Osase Omoruyi a grandi en Jamaïque, au Canada et au Texas.

Dans le cadre de programmes de recherche à l’université de Yale, au California Institute of Technology et au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, elle a étudié les bulles interstellaires et leur impact sur la formation des étoiles dans la galaxie. Elle a intégré Yale en provenance de Corpus Christi, au Texas. Au cours de son séjour à Yale, sa passion naissante pour l’astronomie et la physique a grandi et s’est développée.

En 2017, Osase Omoruyi a travaillé pour le laboratoire LIGO de Caltech afin d’étudier les trous noirs révélés par leurs détections d’ondes gravitationnelles. En 2018, elle a effectué des recherches sur des zones inconnues de formation d’étoiles dans les parties extérieures de la galaxie au Centre d’astrophysique Harvard-Smithsonian. Passionnée par ses recherches, elle manifeste également un vif intérêt pour tout ce qui est éducation, justice sociale et sciences humaines. Elle s’intéresse particulièrement à l’impact néfaste de l’impérialisme occidental et chinois sur les pays et les peuples africains. Elle est aussi particulièrement passionnée par les droits des femmes et la lutte contre les inégalités économiques à travers le monde.

Pendant ses études, Osase Omoruyi consacrait une grande partie de son temps à enseigner aux élèves du secondaire, à participer à des activités d’astronomie dans le planétarium et à l’observatoire de Yale et à écrire sur la science et ses expériences scientifiques. Pour elle, l’enseignement fournit l’intersection dont elle a besoin entre STEM et justice sociale, car même si elle est accro à la la science, elle souhaite également avoir un impact direct sur sa communauté grâce aux étudiants qu’elle enseigne et dirige.

Osase Omoruyi a également été membre de l’association des étudiants de premier cycle de Yale , où elle a été directrice de la publicité de la « Yale Conference for African Peace and Development », avec comme rôle de promouvoir la conférence comme un espace accueillant pour des discussions productives, des critiques et des solutions de brainstorming aux nombreux problèmes multiformes auxquels sont confrontés différents pays africains.

Pendant son temps libre, elle aime lire des articles, manger des oreos, regarder la télévision / Netflix, prendre des photos de ses amis, faire du vélo et organiser des événements sur Facebook pour rendre excitants les événements les plus banals, comme aller chez IKEA…

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *