USA: Pierre Thiam, le célèbre Chef sénégalais qui exporte les recettes africaines

News Portrait

Le Chef sénégalais va ouvrir, le 9 février prochain à Harlem (New-York) le restaurant dénommé « Teranga » (Hospitalité) dans les locaux de l’Africa Center. Le restaurant proposera des recettes de plusieurs pays d’Afrique dont le Sénégal, le Nigeria, le Mali, la Côte d’Ivoire et la Guinée.

Les recettes seront élaborées à partir d’ingrédients d’Afrique de l’Ouest, comme le sorgho et le mil, accompagnés de fruits secs pour le petit-déjeuner et aussi de l’ingrédient principal le fonio, un grain qui sera servi dans des salades et des bols au déjeuner et au dîner.

Salade avec du Fonio

Des bols de légumes et de protéines, comme du poulet grillé et des oignons caramélisés, sur du riz rouge du Liberia seront également disponibles, ainsi que d’autres options végétariennes comme un ragoût de patates douces et de pois à yeux noirs. Côté boissons, les clients pourront déguster du café, du thé et des jus de fruits africains chauds et froids. Le menu est sans gluten.

Chef et entrepreneur

Pierre Thiam est l’un des principaux défenseurs du tourisme responsable et ambassadeur de la riche histoire culinaire de l’Afrique et de sa diaspora. Également entrepreneur, le chef sénégalais a fondé « Pierre Thiam Catering » en 1997, entreprise basée à New York et qui propose une diversité de plats aux saveurs africaines à une clientèle variée et avertie, notamment le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, l’artiste de renommée mondiale, Kehinde Wiley, et l’icône mondiale, Dikembe Mutombo.

Pierre Thiam a aussi fondé« Yolele Foods » une société qui exporte du fonio vers les USA notamment à l’entreprise de distribution alimentaire «  Whole Foods » dans toute la région de New-York.

Fonio

Lancé en 2017, Yolélé Foods a pour mission de transformer les communautés agricoles rurales d’Afrique de l’Ouest en créant la première chaîne d’approvisionnement moderne du fonio au monde.

En outre, Pierre Thiam est également « Executive Chef » au restaurant « Nok by Alara » à Lagos, au Nigeria, un restaurant africain contemporain, se propose de réinventer les classiques de la cuisine africaine en donnant à des aliments traditionnels une touche novatrice.

Le restaurant, niché dans un jardin luxuriant avec une structure en bambou, est un espace de restauration intime avec un design contemporain qui souhaite offrir aux clients une expérience gastronomique rare qui célèbre les saveurs distinctives de tout le continent africain.

La clientèle du restaurant comprend notamment le lauréat du prix Nobel Wole Soyinka, l’émir de Kano et le roi du Maroc.

Des recettes développées au gré des expériences

« Teranga » marque le retour de Pierre Thiam dans le monde de la restauration à New York depuis la fermeture de son établissement sénégalais « Le Grand Dakar » à Brooklyn en 2011.

Il souhaite que les plats qui seront présentés à Teranga et les ingrédients utilisés soient des « leçons d’histoire comestibles » pour les convives, que les clients soient satisfaits de la nourriture, mais aussi qu’ils en apprennent plus sur l’Afrique et qu’ils voient une Afrique différente de celle décrite dans les médias.

Selon le Chef sénégalais, ses recettes ont évolué de la même façon que ses expériences. Ainsi, l’ouverture de son restaurant Nok de Alara à Lagos, au Nigeria, lui a permis de constater les similitudes et les différences entre les recettes des pays d’Afrique de l’Ouest.

C’est ainsi que ces influences culinaires vont se retrouver dans le menu du nouveau restaurant New-yorkais, qui contiendra certains des plats africains les plus emblématiques : plantain, fufu de palme rouge, Mafe, etc.

L’expérience américaine

Né et élevé à Dakar, au Sénégal, le chef Pierre Thiam est l’un des plus grands chef d’Afrique de l’Ouest à New York . Il a dirigé deux restaurants dans la ville, « Yolele » et « Le Grand Dakar » (qui sont tous deux maintenant fermés).

La cuisine n’a jamais été son premier choix, car il avait l’intention d’étudier la physique et la chimie à l’université aux USA , où il est arrivé à la fin des années 80. À New York, il est tombé par hasard sur un travail dans un restaurant qui a changé son destin. Le chef de ce restaurant, qui est devenu un bon ami et un mentor, l’a pris sous son aile et lui a appris le métier.

Après avoir travaillé dans des restaurants aussi divers que Garvins et Jean Claude Bistro, il a atterri au restaurant « Boom », où il a gravi les échelons pour devenir chef de cuisine en 1995. A travers notamment Thiam Catering, son entreprise de restauration lancée en 1997, Pierre Thiam s’est donné pour mission d’explorer et d’associer les plats d’Afrique de l’Ouest à son expérience dans la restauration à New York.

Auteur et lauréats de plusieurs prix

Pierre Thiam est l’auteur de deux livres de cuisine révolutionnaires. Le premier livre « Yolele! Recipes from the Heart of Senegal » a été finaliste du prix Julia Child Cookbook du IACP, ainsi que lauréat du prix spécial du jury au Gourmand World Cookbook à Paris. Il est actuellement présenté dans la section Expressions culturelles du Nouveau Musée de l’histoire et de la culture afro-américaine du Smithsonian à Washington DC.

Photo Callie Giovanna

Son deuxième livre, « SENEGAL: Modern Senegalese Recipes from the Source to the Bow  », a été nominé au Prix James Beard du meilleur livre de cuisine internationale.

Ardent défenseur de la lutte contre la faim dans le monde, du tourisme responsable et porte-parole de la riche histoire culinaire de l’Afrique et de sa diaspora, Pierre Thiam a été invité à s’exprimer sur ces sujets lors de conférences internationaux, notamment lors d’un TEDx resté célèbre, où il a expliqué pourquoi il croit que la culture du Fonio, à l’échelle industrielle, pourrait transformer les sociétés en Afrique.

Photo: Ryan Lash

Il a reçu plusieurs prix dont le prix du développement du tourisme responsable de la African Travel Association à Victoria Falls, au Zimbabwe (Afrique du Sud), en juin 2012.

Par ailleurs, il a été porte-parole de la campagne vidéo «Recipes for Change» du Fonds international de développement agricole (FIDA) en préparation de la conférence de Paris sur le changement climatique (COP21) en octobre 2015.

En 2013, il a organisé le festival Afroeats, le premier festival africain de l’alimentation et des produits locaux à Dakar en partenariat avec le ministère du commerce et de l’industrie du Sénégal.

NEW YORK, NY – OCTOBER 16: Chef Pierre Thiam attends a Dinner With Pierre Thiam And Carla Hall, part of the Bank Of America Dinner Series, during Food Network

En outre, toujours en 2013, il a sensibilisé des personnalités du monde culinaire à la complexité et à la richesse de la cuisine africaine en organisant un voyage à Dakar pour une douzaine de Chefs du monde entier.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *