Wamkele Mene élu secrétaire général de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA)

News Portrait

Le sud-africain de 43 ans a été élu, le dimanche 10 février, par l’assemblée des Etats membres de l’Union africaine (UA), lors du 33ème sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba.Il était le négociateur en chef de l’Afrique du Sud pour la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Il sera basé à Accra, au Ghana, où a été installé le siège de la ZLECA. Ce secrétariat permanent sera opérationnel le 31 mars prochain, a affirmé le président ghanéen, Nana Akufo Addo. Wamkele Mene a également était « senior trade diplomat » négociant au nom de l’Afrique du Sud à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Pour le poste de SG de la ZLECA, 120 candidatures avaient été enregistrées et seuls trois candidats avaient été retenus dans la liste finale: la Nigériane Cécilia Akintomide, le Sud-Africain Wamkele Mene et le Congolais (RDC) Faustin Luanga.

Avant son élection, Wamkele Mene était « Chief Director », en charge des relations économiques avec l’Afrique au département du commerce et de l’industrie de l’Afrique du Sud. A ce poste, il était chargé de superviser et de formuler des stratégies d’accès aux marchés complexes pour les investisseurs sud-africains en expansion en Afrique et de les conseiller pour surmonter les obstacles réglementaires et législatifs à l’investissement et à l’entrée sur les différents marchés africains. En tant que négociateur commercial en chef de l’Afrique du Sud pour la ZLECA, il était chargé de diriger toutes les négociations d’accords de libre-échange avec les partenaires commerciaux africains, y compris les négociations avec les sociétés multinationales, les gouvernements africains, les régulateurs et les décideurs.

Avant d’occuper ce poste, Wamkele Mene était directeur: droit du commerce international et droit des investissements au département sud-africain du commerce et de l’industrie, une fonction qui faisait de lui le conseiller juridique principal en droit du commerce international et en droit international des investissements. Il a dirigé des négociations avec des gouvernements étrangers au nom d’investisseurs sud-africains, en vue de résoudre les litiges transfrontaliers en matière d’investissement et de commerce. De 2010 à 2015, Wamkele Mene a représenté l’Afrique du Sud, comme ambassadeur adjoint, à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève, en Suisse. Au cours de son affectation à l’OMC, Wamkele Mene a été élu par plus de 130 gouvernements au poste de président du Comité du commerce international des services financiers, un comité comprenant des négociateurs commerciaux, des régulateurs financiers et des décideurs financiers de plus de 160 pays.

Par ailleurs, Wamkele Mene a écrit et donné des conférences à l’échelle internationale sur le droit commercial international, le droit international de l’investissement et le droit international des affaires.

Il est titulaire d’un baccalauréat ès arts (droit) de l’Université de Rhodes en Afrique du Sud, d’une maîtrise ès arts en études internationales et diplomatie (avec spécialisation en économie internationale) de la School of Oriental & African Studies (SOAS), de l’université de Londres et d’un LL.M. (Master of Laws) en droit bancaire et réglementation financière du département juridique de la London School of Economics & Political Science (LSE).

La ZLECA devrait couvrir un marché de 1,2 milliard de personnes, représentant un produit intérieur brut (PIB) de 2 500 milliards de dollars. Selon la Commission économique pour l’Afrique (CEA), la mise en œuvre de la ZLECA  pourrait accroître le commerce intra-africain de 52,3 % en éliminant les droits de douane à l’importation, et le doubler si les obstacles non tarifaires sont réduits.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *