Botswana : Nonny Penelope Wright, 30 ans, productrice laitière et entrepreneure

News Portrait

La jeune femme est la propriétaire de Sereledi Farm et de Sereledi Processing Shop qui produit du lait frais et du yaourt à boire vendus au Botswana. La « Mother of the cows », comme elle se qualifie ou encore « Strawberry Superstar » , « Bizzles mommy » , « Ms Lopey’s BIG Girl », est également membre du conseil d’administration de l’association nationale des laitiers du Botswana.

Elle est la seule productrice de yaourt à boire au Ngamiland (province du nord-ouest du Botswana) et contribue de manière significative au développement de l’agriculture dans la région.

Originaire de la ville de Maun (5ème grande ville du Botswana), où elle est née et a grandi, Nonny Penelope Wright a été élevée dans une famille d’agriculteurs, qui élevait également du bétail pour la production de viande, principalement de la race bovine « Brahman » et « Charolais ».

La famille pratiquait également l’agriculture. Ainsi, Nonny P Wright consacrait ses journées à la ferme familiale et cela lui a beaucoup plu. Jeune fille dynamique et sportive, ces qualités ont contribué à faire d’elle une fermière et une entrepreneure compétente.

Même si elle n’a pas pu terminer son cursus universitaire en économie à cause de moments difficiles qu’elle a traversé dans sa vie, Nonny Penelope Wright a obtenu des certificats obtenus à l’issue de différentes formations commerciales et en agriculture qu’elle a suivies et qui sont adaptées à l’évolution de son entreprise. Néanmoins, loin d’abandonner, elle nourrit toujours l’ambition de décrocher un jour son diplôme universitaire en économie.

Devenir présidente de la république

En grandissant, Nonny Penelope Wright souhaitait devenir présidente de la république, comme l’ancien président botswanais Festus Mogae, qui était en poste à l’époque. C’est pour cela qu’elle avait choisi de devenir économiste comme il l’était.

L’ancien président sud-africain Thabo Mbeki l’a également inspirée dans ses objectifs. Cependant, elle est actuellement satisfait de son travail et ne regrette pas son choix de carrière malgré son jeune âge. «J’ai toujours aimé l’agriculture et au fil des ans, j’ai appris comment devenir meilleur », a-t-elle déclaré à un journal du Botswana.

Créer une entreprise qui générera des millions

Après avoir été contrainte d’arrêter ses études, Nonny Wright est revenue d’Afrique du Sud pour s’installer dans sa ville natale de Maun et a commencé à aider ses parents dans leur ferme. Par la suite, elle a décidé de créer sa propre entreprise, avec le support de ses parents.

Même si cela a pris un peu de temps à sa mère pour l’accepter , car elle voulait que sa fille passe son diplôme en premier, elle a fini par croire en elle. Malheureusement, le père de Nonny Wrigh est décédé en avril 2016 et ce fut la deuxième partie la plus difficile de sa vie. Depuis lors, elle a décidé de travailler dur pour que le rêve auquel il croyait se réalise et que son entreprise génère des millions.

La jeune femme possède actuellement une ferme commerciale appelée Lopey Inc, où se trouve Sereledi Farm, située à 7 km de Maun, à Polokabatho, et où est produit le lait à partir d’un troupeau de vaches Jersey, Holstein et de vaches Ayrshire. La ferme possède également des moutons de la race bovine « Ile de France » que Nonny Wright vend aux éleveurs de Maun.

Nonny P Wright a également acquis récemment la ferme Yabarati à Chanoga, toujours à Maun et qui est actuellement en construction. Cette ferme servira à produire de la nourriture de bonne qualité requise pour que les vaches puissent produire du lait de façon satisfaisante.

Nonny Wright dispose également d’une usine de transformation à Sereledi, où est transformé le lait cru en lait frais, en yaourt à boire et en lait fermenté. Le yaourt à boire, de la marque Sereledi est actuellement vendu dans les magasins locaux à Maun et est très prisé des Botswanais.

Toutes les recettes des produits de la marque Sereldi, fait savoir l’entrepreneure, ont été conçues pour répondre aux goûts souhaités par les Botswanais et permettent à l’entreprise de disposer de produits uniques sur le marché.

L’entreprise fournit actuellement ses produits à différentes institutions telles que les prisons, les écoles primaires et les hôpitaux. Elle soumissionne également pour toute opportunité de production laitière.

Une jeune équipe soutenue par les autorités

Nonny Penelope Wright Wright emploie une équipe de neuf personnes qui sont principalement des jeunes. Elle travaille actuellement à introduire de nouveaux produits et à pénétrr un marché plus vaste, avec une grande capacité de consommation.

L’entreprise bénéficie du soutien du ministère de l’Agriculture du Botswana qui veille au respect de l’application des bonnes pratiques de qualité pour les animaux et les produits. Les autorités publiques subventionnent également plusieurs activités de l’entreprise telles que les coûts des visites chez le vétérinaire et les tests. Cela contribue ainsi à renforcer les compétences des membres de l’équipe. Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi et la ministre de l’investissement, du commerce et de l’industrie du Botswana, Bogolo Kenewendo ont visité la ferme de Nonny Wright en 2018.

Motiver les jeunes

Nonny Wright motive également de nombreux jeunes agriculteurs en herbe et a coordonné, organisé de nombreux événements liés à l’agroalimentaire au cours des dernières années. En 2015, elle a organisé la journée des jeunes agriculteurs du Botswana à Maun, sa ville d’origne, pour célébrer et encourager les jeunes agriculteurs de la région. L’événement a attiré 250 participants.

Elle a également animé la campagne Letsema du ministère de l’agriculture du Botswana, qui a rassemblé plus de 400 jeunes agriculteurs pour présenter leurs produits et rencontrer des parties prenantes et des représentants du ministère de ce ministère .

Par ailleurs, Nonny PenelopeWright a lancé avec succès le Concours Sereledi des jeunes femmes dans l’agriculture en 2016, qui prévoit notamment un financement pour les jeunes femmes de 18 à 35 ans déjà actives dans l’agroalimentaire. La gagnante du concours de 2016 était Amantle Nyemo, une jeune agricultrice, qui a reçu près de 1000 euros personnellement offerts par Wright. Pour participer au concours Sereledi , les participantes devaient télécharger leurs profils sur Facebook avec des images d’elles-mêmes sur leurs sites d’exploitation agricole. Les cinq meilleures participantes qui ont reçu le plus grand nombre de votes de la part des fans ont été choisies pour faire une présentation devant un jury composé de femmes à l’exposition Women in Farming Expo.

L’exposition était organisée pour encourager les jeunes femmes à se lancer dans l’agroalimentaire et a attiré des agricultrices de tout d’administration de la National Dairy Association.

Par le biais de la Botswana Young Farmers Association, Nonny Wright a toujours plaidé pour que les jeunes agriculteurs se lancent dans la production laitière car il s’agit d’une entreprise rentable qui peut également aider le Botswana à s’approvisionner en produits laitiers de manière durable.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *