Kenya : Janet Maingi nommée Country Director d’Andela

News Tech

Andela forme des développeurs de  logiciels de haut niveau en Afrique pour les entreprises. Avec son  siège social basé à New-York, Andela dispose de bureaux au Nigeria, au Kenya, au Rwanda et en Ouganda.

Janet Maingi rejoint Andela en provenance de BRCK, basée à Nairobi, où elle était directrice des finances et de l’administration et ancienne directrice des opérations. BRCK est une entreprise innovante basée à Nairobi qui a conçu et commercialise un petit routeur portatif qui permet d’accéder au Web n’importe où dans le monde.

Avant de rejoindre BRCK, elle a travaillé dans les domaines des opérations, de la gestion des ressources humaines, de la gestion de projets et de l’administration chez Wananchi Group Ltd, une entreprise très connue au Kenya pour ses offres de télévision payante et d’Internet, ainsi que chez Swift Global, l’un des fournisseurs de services Internet les plus populaires au Kenya, spécialisé dans la fourniture par Internet, mais également dans la fourniture de solutions vocales, de solutions de réseau local géré et de caméras de circulation.

A son nouveau poste, Janet Maingi est chargée de conduire la prochaine phase de la croissance d’Andela au Kenya en tant qu’entreprise et meilleur endroit où travailler pour les spécialistes de la technologie. En 2018, BrighterMonday, le portail de l’emploi très populaire en Afrique de l’Est, a classé Andela parmi les 100 meilleures entreprises du Kenya.

Janet Maingi a déclaré: « La technologie a transformé le visage des entreprises, non seulement au Kenya, mais dans toute l’Afrique. Cela a été rendu possible par des personnes exceptionnelles. Andela est à l’avant-garde pour permettre à ces personnes exceptionnelles – les ingénieurs en logiciel – de travailler avec des équipes internationales pour créer des logiciels qui ont un impact sur les entreprises et les consommateurs. J’ai hâte de diriger le secteur kényan au cours de sa prochaine phase ».

Andela a démarré ses activités au Kenya en juillet 2015 et compte actuellement l’un des plus grands nombres d’ingénieurs dans une société kényane avec plus de 400 développeurs de logiciels. La société a depuis recruté et formé plus de 1 200 développeurs de logiciels sur tout le continent et les a insérés dans des centaines d’entreprises, notamment Safaricom, Mastercard Labs et Github.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *