Canada : Mohamed Thiam « Medteck » , 24 ans, concepteur d’un « drone connecté »

News Tech

Surnommé « Medteck », le jeune sénégalais, passionné d’informatique et de nouvelles technologies a conçu « Zuri » un drone intelligent qui exécute des commandes vocales.

« Zuri »est un drone connecté qui utilise les services de Google (GCP) pour recevoir des commandes vocales de l’utilisateur. Pour ce dernier, Zuri prend la forme d’un service intégré à l’assistant Google. L’utilisateur peut donc envoyer des commandes vocales au drone via son smartphone ou son Google Home.

Zuri

Selon Mohamed Thiam, C’est un drone qui est capable de reconnaître des commandes vocales complexes et de les traduire en une séquence d’actions simples afin de les effectuer de la meilleure des manières. « En d’autres termes, l’utilisateur peut lui dire de faire quelque chose à travers la voix, puis le drone va interpréter ce qui a été dit et l’effectuer », a-t-il fait savoir au site socialnetlink.org.

Même si « Zuri » utilise des technologies existantes, sa particularité est pouvoir faire fonctionner ensemble ces technologies qui fonctionnaient rarement, voire jamais ensemble. Mohamed Thiam pense que c’est juste les premiers pas qui ont été réalisés et que les innovations seront réelles quand le projet aboutira.

« S’il y a une innovation dans ce projet, ce serait donc ce cocktail de technologies de pointe. Par contre, de réelles innovations sont à venir si le projet aboutit. La partie de la commande vocale n’est qu’une fonctionnalité parmi tant d’autres. J’évaluerai le niveau d’avancement du projet aux environs de 10%. Mon souhait, c’est d’arriver à le mener à bien avec toutes les capacités possibles. », -a-t-il fait savoir.

Petit génie de l’informatique

Né à Dakar (Sénégal), où il a obtenu, en 2015, un diplôme supérieur de technologie (DST) en informatique à l’école supérieure polytechnique de Dakar, Mohamed Thiam a également étudié l’informatique à l’université du Québec à Rimouski, avec une spécialisation en e-commerce. Spécialiste de l’Internet des objets (Internet of things) ou IOT, « MedTeck » est développeur Web freelance et travaille également, depuis Janvier 2017, dans une startup de jeux vidéos dans laquelle il développe le tout premier jeu de la compagnie.

En 2014, alors encore étudiant , il a représenté Google dans son université au Sénégal dans le cadre du Google Student Ambassador Program. En 2016, il a obtenu son premier contrat au Québec. La même année, il a intégré une startup de Montréal, spécialisée dans la sécurité qui avait pour vocation de révolutionner le milieu de la sécurité. Il a été nommé Chief technology officer (CTO) de cette startup qu’il a quittée en décembre 2016 à cause de problèmes internes.

Medteck déclare être un jeune passionné d’informatique, et de web en particulier et « un maniaque du détail quand il s’agit de design et de bon fonctionnement ». « Selon Milton Glaser, il y a trois réactions possibles devant un design: oui, non, et WOW! Ce « WOW! » est ce que je cherche dans chaque produit que je fournis », explique-t-il sur son site web.

Un jeu créé par Medteck

Sa spécialisation en e-commerce, explique-t-il, lui permet de mieux comprendre l’utilisateur pour mettre certaines choses en valeur dans les sites qu’il conçoit. Ainsi, il a déjà conçu plusieurs sites et applications mobiles, notamment en 2018 où il a conçu un application commandée par le programme USAID/NEEMA pour le ministère de la santé et de l’action sociale du Sénégal à l’occasion de la semaine de la santé de la mère et de l’enfant.

Mohamed Thiam travaille également sur des innovations technologiques qui pourront impacter le quotidien des Africains, surtout celui des Sénégalais. En dehors de Zuri, qui est à l’étape de la finalisation, il va se consacrer à trois autres projets liés au Sénégal : le premier dans le domaine des finances, le second dans les crypto monnaies et le dernier dans le domaine de Internet des objets.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *