Indice d’ouverture sur les visas en Afrique : le Bénin et les Seychelles au Top

Dossiers News

La quatrième édition du rapport sur l’indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2019, de la Commission de l’Union africaine et de la Banque africaine de développement indique des « progrès sans précédents» en matière de visa entre pays africains et montre également que 47 pays ont amélioré ou maintenu leur indice d’ouverture des visas en 2019.

L’Indice d’ouverture des visas en Afrique mesure le degré d’ouverture des pays africains en matière de visas en examinant leurs exigences à l’entrée faits aux citoyens des autres pays d’Afrique. L’Indice suit l’évolution des scores des pays au fil du temps, pour montrer les pays qui améliorent leurs politiques de visa en favorisant une plus grande liberté de circulation des personnes à travers l’Afrique.

Pour la première fois, indique le rapport, les Africains peuvent voyager en moyenne, vers plus de 27 pays sans visa ou avec un visa à leur arrivée. Ainsi, indique le rapport, pour la première fois, les voyageurs africains ont un accès libre à plus de la moitié du continent.

Le rapport montre également que 47 pays ont amélioré ou maintenu leur indice d’ouverture des visas en 2019. Les voyageurs africains n’ont plus besoin de visas vers un quart des autres pays africains, alors que l’exemption de visa n’était possible que dans un cinquième du continent en 2016. A ce jour, 21 pays africains offrent des facilités de voyage, grâce aux eVisas.

En 2019, souligne le rapport, les pays les plus performants en matière d’ouverture des visas figurent parmi les pays les plus attractifs en termes d’investissements directs à l’étranger et bénéficient d’un fort taux de croissance, y compris dans le secteur du tourisme. Ainsi, avec leur politique d’exemption de visa pour tous les visiteurs africains, les Seychelles et le Bénin restent les deux premiers pays d’Afrique en matière d’ouverture des visas.

Cependant, explique-t-on, malgré les avancées, les voyageurs africains doivent encore obtenir un visa pour voyager dans un peu moins de la moitié du continent. Selon le rapport, les pays doivent assouplir davantage les procédures en introduisant des visas à l’arrivée par exemple. « En abolissant les frontières, l’Afrique sera en mesure de tirer profit des avantages de la Zone de libre-échange continentale, du Marché unique africain du transport aérien et du Protocole sur la libre circulation des personnes », indique le rapport.

Les pays performants

Ethiopie

L’Éthiopie a également enregistré une performance record en progressant de 32 places dans le classement et intégrant ainsi les 20 pays les plus accessibles en Afrique, un record depuis l’index d’ouverture des visas pour l’Afrique de 2018, et multipliant par 14 son score avec un accès libre de 96%.

Le pays, qui abrite l’un des pôles politiques du continent (Siège de l’Union africaine notamment), entend renforcer le programme d’intégration régionale, avec l’ introduction, l’année dernière, d’un visa à l’arrivée pour tous les États membres de l’Union africaine. Cela fait suite à la ratification par l’Éthiopie de la zone de libre-échange continentale africaine en avril 2019 et à la signature du marché unique du transport aérien africain.

En conséquence, explique-t-on, l’année dernière, l’économie du pays dans le secteur des voyages et du tourisme a enregistré la plus forte croissance de tous les pays du monde, selon le World Travel & Tourism Council. Avec une croissance record de 48,6% en 2018, le secteur représente 9,4% de l’économie totale de l’Éthiopie.

La croissance économique dynamique du pays s’est traduite par une augmentation de son score et de son classement dans l’indice Doing Business du Groupe de la Banque mondiale, notamment par le biais de réformes nationales visant à faciliter la création d’une entreprise, la gestion des permis de construire et le respect des contrats.

Le Sénégal

Le Sénégal figure dans le top 10 des pays de l’indice. En 2019. Le pays figure à la troisième place, (en hausse par rapport en 2018, où il était en 13e position, en 2017 à la 15e position et en 2016 à la 24e position).

Accès libre en 2019 (sans visa ou visa à l’arrivée pour les Africains): 100% (contre 81% en 2018, 78% en 2017 et 37% en 2016).

Cette évolution du Sénégal, explique-t-on, découle de la politique récente du pays consistant à introduire des visas à l’arrivée pour un certain nombre de pays africains et à les supprimer pour d’autres pays.

L’assouplissement du régime des visas va dans le sens de la priorité du pays, qui est de développer le secteur du tourisme et d’apporter de plus grands avantages économiques et plus d’emplois à l’ensemble du pays, à la suite du plan de 30 ans du président Macky Sall, présenté il ya cinq ans. «Au total, le secteur du tourisme soutient 150 000 personnes au Sénégal et j’espère que ce chiffre pourra être multiplié par quatre. Cela représente 10% du PIB. Nous devons viser à atteindre entre 12 et 15% d’ici cinq ans», a déclaré Alioune Sarr, ministre du tourisme et des transports aériens du Sénégal.

Selon le World Travel & Tourism Council, le secteur des voyages et du tourisme a augmenté de 2,7% en 2018. Le nombre d’arrivées internationales devrait atteindre 1,5 million en 2019. À l’avenir, le gouvernement cherche à attirer des investisseurs sur 10 sites touristiques clés, tout en organisant des campagnes de communication pour présenter les activités touristiques proposées.

Grâce à une politique de visas plus ouverte en vigueur tant au niveau mondial que continental, le Sénégal figure parmi les 20 destinations les moins restrictives d’Afrique, après avoir amélioré les procédures de visa pour 100 pays entre 2008 et 2018, selon l’OMT.

Ghana

Le Ghana se situe à la 5e place et dans le top 10 des pays de l’indice (en hausse par rapport à sa 7e position en 2018, 6e en 2017 et 22e en 2016).

Accès libre en 2019 (sans visa ou visa à l’arrivée pour les Africains): 98% (également 98% en 2018 et 2017 et 39% en 2016).

Suite à l’engagement public annoncé par le gouvernement d’autoriser les Africains à accéder librement au pays en 2016, le Ghana continue de défendre les efforts d’intégration régionale. En mai 2018, le pays a ratifié la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA), après avoir également adhéré au protocole relatif au marché unique du transport aérien et au protocole de libre circulation des personnes. Le Ghana a également été choisi pour accueillir le secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine en 2019.

Angola

Classement de l’indice 2019: n ° 34 (n ° 42 en 2018, n ° 52 en 2017 et n ° 49 en 2016).

L’Angola a progressé de 15 places sur l’indice de transparence des visas en Afrique depuis 2016, multipliant ainsi son score par huit en offrant un meilleur accès libre à davantage d’Africains.

En 2018, le gouvernement a annoncé une décision autorisant l’octroi de visas à l’arrivée à 61 pays, dont 13 pays africains.

Parallèlement à l’introduction d’eVisas accessible sur www.smevisa.gov.ao/, le processus de demande de visa est simplifié avec la suppression d’une lettre d’invitation dans les documents requis. Cette initiative s’inscrit dans les plans plus vastes du gouvernement visant à stimuler le développement économique et à stimuler le secteur du tourisme, dans le but de créer un million d’emplois dans ce secteur à l’échelle nationale d’ici 2020.

Tunisie

Classement de l’indice 2019: n ° 27 (n ° 24 en 2018, n ° 23 en 2017 et n ° 36 en 2016).

La Tunisie a gagné neuf places sur l’indice de transparence des visas en Afrique depuis 2016, grâce à la suppression des visas pour un certain nombre de pays africains, explique-t-on.

Suite aux efforts du gouvernement visant à revitaliser le secteur du tourisme de grande valeur grâce à un certain nombre de réformes, souligne le rapport, la Tunisie modernise le processus de délivrance de visas afin d’améliorer l’accès avec une nouvelle plate-forme eVisa sur le site www.visatunisia.com/. Le pays est également classé parmi les destinations les moins restrictives d’Afrique pour les visiteurs internationaux, selon l’OMT. Parallèlement, du fait des efforts déployés au niveau national pour stimuler la croissance et le développement économiques, la Tunisie a progressé dans l’indice Doing Business du Groupe de la Banque mondiale.

Vue d’ensemble

Les Seychelles et le Bénin offrent un accès sans visa à tous les Africains.

10 pays africains offrent un accès libre (sans visa ou visa à l’arrivée) à tous les Africains (contre 11 en 2018, 10 en 2017 et 13 en 2016).

Trois pays africains offrent un visa à l’arrivée à tous les Africains (quatre en 2018 et 2017 et trois en 2016).

eVisas

Le nombre de pays proposant des eVisas a augmenté de 31% en 2019, 21 pays hébergeant désormais une plate-forme en ligne. Les deux tiers des pays qui proposent des visas électroniques ont également enregistré les progrès les plus marqués en matière d’ouverture des visas depuis 2016, la majorité ayant récemment introduit le système.

21 pays africains sur 54 (39%) proposent des eVisas (contre 16 en 2018, 13 en 2017 et 9 en 2016).

9 des 20 pays les plus performants proposent des eVisas.

Les deux tiers des pays qui proposent des eVisas sont ceux qui ont le plus amélioré leur ouverture en matière de visa depuis 2016 ou qui sont restés dans le top 20.

64% des pays qui ont amélioré leur ouverture de visa ont obtenu les meilleurs scores depuis 2016 ou sont restés dans les 20 premiers eVisas introduits au cours des trois dernières années.

Analyse par région

Toutes les régions, à l’exception de l’Afrique centrale, continuent de figurer dans les 20 pays les plus ouverts à l’octroi de visas de l’Indice. En effet, parmi les 20 pays les plus ouverts au visa, aucun ne se trouve en Afrique centrale.

9 des 20 pays les plus ouverts au visa sont situés en Afrique de l’Est. (Comores, Djibouti, Ethiopie, Kenya, Ouganda, Rwanda, Seychelles, Somalie, Tanzanie)

7 des 20 pays les plus ouverts au visa sont situés en Afrique de l’Ouest. (Bénin, Cabo Verde, Gambie, Ghana, Guinée-Bissau, Sénégal, Togo)

3 des 20 pays les plus ouverts au visa sont situés en Afrique australe. (Madagascar, Maurice, Mozambique)

1 pays parmi les 20 pays les plus ouverts au visa est en Afrique du Nord. (Mauritanie)

Les communautés économiques régionales (CER) les plus performantes en matière de réciprocité de visa incluent la CEDEAO (100%), la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) (60%), l’Union du Maghreb arabe (UMA) (60%) et la Sputhern African development community (SADC) (59%).

Classement des pays

 

 

 

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *