Lamine Touré décoré de l’ordre du Canada

Culture & Lifestyle News

Originaire de la Guinée, le fondateur du festival international Nuits d’Afrique a reçu la médaille des mains de la Gouverneure générale du Canada, Julie Payette, le mardi 12 février, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée à la citadelle de Québec.

©Marie-France Coallier

Selon les autorités canadiennes, Lamine Touré, surnommé « le « baobab de Montréal » a consacré sa vie, son temps et son talent à faire rayonner les cultures et les musiques d’Afrique, des Antilles et d’Amérique latine en sol canadien. « Créateur du célèbre Club Balattou et du très couru Festival International Nuits d’Afrique, il a créé une mosaïque de langues et de traditions à l’image du Canada multiculturel, un pas de danse et un rythme à la fois. En mettant sur pied un prix pour célébrer la musique du monde, il appuie la carrière de musiciens et d’artistes d’ici et d’ailleurs, en particulier ceux de la relève », explique-t-on.

Danseur et chorégraphe des ballets africains de Guinée, Lamine Touré est installé au Canada depuis 1974. Il est considéré comme celui qui a « apporté l’Afrique à Montréal ». Soucieux de faire découvrir aux canadiens les cultures africaines, en 1976, il a ouvert son premier bar dénommé le « Café Créole », afin notamment de faire découvrir la musique africaine. Le Café créole devient le repaire de la diaspora africaine jusqu’en 1981.

En 1986, Lamine Touré ouvre le club « Balattou », inspiré de la locution « Bal à tout le monde » qui connaît un grand succès. Poursuivant sur sa lancée, en juillet 1987, Lamine Touré initie le festival international nuits d’Afrique, puis les Productions Nuits d’Afrique, véritables plateformes de promotion d’artistes africains, caribéens et d’Amérique latine.

En 2013, Lamine Touré a été nommé Chevalier de l’Ordre national du Québec et a reçu, en 2017, la médaille de l’assemblée nationale du Québec.

Créé en 1967, l’Ordre du Canada reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Près de 7000 personnes de tous les milieux ont été investies de l’Ordre. Ceux qui portent l’insigne emblématique du flocon de neige de l’Ordre ont changé la façon dont la nation mesure le succès et grâce à leurs réalisations, ont édifié un meilleur Canada.

Les nominations sont faites par le gouverneur général selon les recommandations du Conseil consultatif de l’Ordre du Canada.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *