7ème art: le réalisateur Ne Kunda Nlaba relate l’histoire du « Kongo dia Ntotila »,l’ancien royaume Kongo

Culture & Lifestyle News

Le film « Royaume Kongo: à la recherche du royaume détruit », du réalisateur congolais Ne Kunda Nlaba, devait sortir en avant-première mondiale fin Avril-Mai 2020 en France, au Royaume Uni,en Belgique et en Juillet en RDCongo et Angola. Mais, la sortie a été reportée, en attendant la fin de la pandémie du Covid-19.

Le film «  Royaume Kongo: à la recherche du royaume détruit  », d’une durée de 104 minutes, a été tourné en RDC et en Angola entre 2018 et 209. «  Il était une fois au cœur de l’Afrique, au centre du monde, le long de l’océan Atlantique, un empire des plusieurs grandes sources d’eau, des grandes rivières, des fleuves, des léopards, des matières précieuses et des grands hommes qui existait depuis plusieurs centaines d’années avant le 15e siècle. L’Empire était développé, puissant, fort et prospère. Il sera détruit plus tard par l’invasion de l’Europe, l’esclavage, les guerres civiles et le pillage de ses minerais. Il est connu autrement, sous le nom du royaume Kongo”, “Kongo Dia Ntotila”  »,indique le synopsis du film. On y découvre plusieurs lieux historiques, situés notamment à MbanzaKongo/Angola, qui fut la capitale du royaume Kongo  :Kulumbimbi (Temple de Sao Salvador), la première église construite en Afrique Subsaharienne  ; le musée des rois Kong ainsi que Sungilu (lieu où étaient lavés les dépouilles des rois décédés).

«  De nos jours, nombreux ont peut être entendu parler du royaume Kongo, un empire qui a existé au coeur du continent Africain et le long de la côte Atlantique depuis plusieurs siècles avant l’arrivée des Européens en Afrique mais peu connaissent l’histoire de cet empire développé, puissant, fort et prospère en profondeur; notamment son origine, son peuple, sa création, ses leaders, ses rois et prophètes, son déclin occasionné par l’invasion de l’Europe, la Christianisation,les guerres civiles, le pillage de ses minerais, l’esclavage et les déportations mais aussi sa contribution dans l’humanité  », indique le réalisateur Ne Kunda Nlaba. Pour ce dernier, même si aujourd’hui, le royaume Kongo n’existe plus, que son architecture a pratiquement été détruit avec certains édifices enfoncés sous terre, ses territoires morcelés en plusieurs États sans le consentement de Kongo en 1885 à Berlin à la conférence du Kongo, mais sa mémoire et son peuple sont présents.

Reconstituer le patrimoine historique

«  Étant un originaire de ce grand État, descendant Kongo, je me permets de reconstituer ce patrimoine historique en faisant un voyage dans le temps mais aussi en me servant du peu qui reste notamment ses ruines, son musée des rois, sa capitale Mbanza Kongo devenue patrimoine mondial de l’Unesco, ses principales villes, ses sites historiques mais aussi à travers sa langue, belle et riche; son peuple qui se retrouvent en Angola, en République Démocratique du Congo, en République du Congo, au Gabon, au Cameroun, en Amérique, aux Antilles et dans plusieurs coins du monde  », fait savoir le réalisateur.

Pour Ne Kunda Nlaba, ce documentaire se veut un film historique de voyage et de découverte qui réunit le passé et le présent. «  En dehors des fouilles archéologiques, les écrits des historiens, sociologues et Anthropologues Kongo et la tradition orale nous aide également à reconstruire cette histoire riche en se servant des ouvrages, des correspondances entre les rois Kongo et Portugais, des portraits, des témoignages des chefs traditionnels et des guides  »,explique-t-il.

Auteur de plusieurs films sur le Congo

Né à Kinshasa en R.D.Congo, Ne Kunda Nlaba est producteur, réalisateur, scénariste, acteur et

politologue. Il est détenteur d’un Master of Arts en cinéma et télévision à Birkbeck University of London, d’un certificat d’étude universitaire en film production and film studies de l’ University of West London, d’un diplôme en L3 city and guild media industries production du Lambeth College à Londres et est gradué en sciences politiques et administratives de l’université chrétienne Cardinal Malula à Kinshasa en R.D.Congo. Ne Kunda Nlaba est propriétaire et Chief Executive Officer (C.E.O) de la société de production cinématographique Labson Bizizi-Cine Kongo Ltd et de la société de distribution des films Afrika Bizizi Distribution Ltd basées à Londres et Kinshasa, fondateur et Professeur de cinéma de Kongo Bizizi Academy “l’institut Panafricain du cinéma”, concepteur de Bizizi Box et est également membre de la Guild des Producteurs de la Grande Bretagne, Producer Guild of Great Britain (PGGB).

Il a déjà réalisé et produit plusieurs films documentaires et fictions courts et long-métrages parmi lesquels « Chérie Bondowe » (2012), son premier long-métrage de fiction  ; le documentaire « Abeti Masikini : le Combat d’une Femme » (2015)  ; le documentaire « Kimpa Vita: la mère de la révolution africaine » (2016).

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *