Le général Birame Diop nommé Conseiller militaire du Département des opérations de paix de l’ONU

Actu à la Une

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a annoncé, le mardi 25 mai, la nomination du général de corps d’armée Birame Diop, du Sénégal, comme Conseiller militaire du Département des opérations de paix (DPO). Le général de corps d’armée Diop succède à son homologue Humberto Loitey, de l’Uruguay.

Le Département des opérations de paix (DPO) est chargé d’aider les États Membres de l’ONU et le Secrétaire général dans leurs efforts visant à maintenir la paix et la sécurité internationales.

Le général de corps d’armée Birame Diop, explique-t-on, apporte avec lui une expérience militaire de plus de 30 ans.  De septembre 2019 à mars 2021, il a été le Chef d’état-major général des forces armées sénégalaises, après avoir été conseiller pour la sécurité nationale du Président du Sénégal et Chef d’état-major de l’armée de l’air, poste qu’il a occupé de 2015 à 2017.  Il a aussi été chef adjoint puis chef des opérations aériennes de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco), entre 2002 et 2003, et a été déployé auprès de l’ONG Partners for Democratic change, de 2009 à 2013.

Le général Birame Diop a occupé d’autres fonctions au sein de l’armée sénégalaise : inspecteur technique auprès du Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air (2007-2008) ; directeur de l’African Institute Security Sector (2010-2013), Officier Supérieur Adjoint au Cemair (2013-2014).

Né en 1961 à Thiès, le général Birame Diop, après le baccalauréat, est sorti major au concours d’entrée à l’Ecole polytechnique de Thiès, à l’institut universitaire des technologies et au concours d’entrée à l’école royale de l’Air du Maroc, d’où il est diplômé. Il est également diplômé de l’université de l’air des États-Unis et de l’École de guerre de la France.  Il parle couramment l’anglais et le français.

Le général de corps d’armée Diop sera épaulé par la générale de division Maureen O’Brien, de l’Irlande, qui a été nommée par le Secrétaire général au poste de Conseillère militaire adjointe.  Elle apporte avec elle plus de 20 ans d’expérience et a travaillé dans plusieurs opérations de paix.  Elle a par exemple été commandante adjointe et commandante par intérim de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD).  Elle est la première femme à avoir occupé ce poste.  Le général de brigade Mohammad Nazmul Haque, du Bangladesh, va se joindre à ce nouveau leadership comme Chef de cabinet du Bureau des affaires militaires.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *