Les 13 plus grands Fonds souverains en Afrique pèsent près de 85 milliards USD

Dossiers News

Dans un contexte de crise sanitaire et de crise pétrolière à travers le monde,où les finances de nombreux pays vaçillent, Africanshapers s’est intéressé aux Fonds souverains en Afrique. Un fonds souverain, ou fonds d’État, est un fonds de placements financiers détenu par un État. Les fonds souverains sont des fonds d’investissement gouvernementaux, développés principalement dans les pays émergents, alimentés par l’épargne publique et destinés à gérer les avoirs extérieurs des États. A travers le monde,les Fonds souverains représentent un total général de 8 189 630 184 857 Usd. Les Fonds souverains représentent près de 85 milliards Usd

Les différents fonds souverains africains ont généralement pour  objectifs de servir de stabilisation des revenus publics, qui protègent le budget de l’Etat contre les variations du prix des matières premières et des taux de change ou peuvent être des fonds d’épargne intergénérationnels, qui conservent la richesse pour les générations futures en la plaçant de façon à répartir les revenus de façon équitable sur les générations suivantes. 

Ci-dessous la liste des Fonds souverains en Afrique

Source :Sovereign Wealth Fund Institute

Description des fonds : Africanshapers

 

Libyan Investment Authority : 60 000 000 000 $

La Libyan Investment Authority (LIA) est un fonds souverain situé à Tripoli en Libye. Fondée en 2006 et gérant des actifs provenant des surplus liés principalement à l’exportation d’hydrocarbures, la LIA a investi dans 550 entreprises à travers le monde et dans différents domaines dans le but d’obtenir des sources de revenus alternatives pour le pays autres que le pétrole.

The Sovereign Fund of Egypt : 11 959 200 000 $

Egypt Fund est un fonds souverain situé au Caire en Égypte, en Afrique. Le Fonds a été créé en 2018 pour attirer des investissements privés en Égypte et promouvoir et co-investir dans des actifs appartenant à l’État afin de maximiser leur valeur et leur efficacité pour l’économie égyptienne. Le Fonds est supervisé par un conseil d’administration ainsi qu’une assemblée générale, les deux organes étant majoritairement composées de membres du secteur privé.

Pula Fund : 4 927 920 000 $ (Botswana)

Le Pula Fund est un fonds souverain (SWF) lancé par le gouvernement du Botswana. Depuis sa création en 1994, le Fonds Pula est détenu conjointement par le gouvernement du Botswana et la Bank of Botswana, la banque centrale du pays. Les revenus investis dans le Fonds proviennent de l’industrie du diamant du Botswana, une ressource limitée qui devrait diminuer d’ici 2030. Le Pula Fund est l’un des fonds souverains les plus importants et les plus anciens d’Afrique. Son nom est tiré de la monnaie nationale du Botswana, le Pula.

Fundo Soberano de Angola : 2 270 000 000 $

Le Fundo Soberano de Angola (FSDEA), indique la description officielle du site, est un fonds souverain créé par l’État angolais depuis 2012. Objectif : promouvoir le développement socio-économique de l’Angola en investissant au profit des générations futures d’Angolais et de son économie. « Géographiquement, la FSDEA se concentre sur l’Angola, l’Afrique subsaharienne ainsi que les marchés mondiaux. En poursuivant des investissements qui génèrent des rendements financiers à long terme et durables, le Fonds gère un portefeuille d’actifs diversifié substantiel dans un certain nombre d’industries et de classes d’actifs, notamment: les actions mondiales privées et publiques; obligations; monnaie étrangère; produits financiers dérivés; produits de base; des bons du Trésor et des fonds de capital-investissement pour assurer la croissance et les rendements à long terme au profit du peuple angolais ».

Nigeria Sovereign Investment Authority : 1 690 440 000 $

Créé en 2011, La Nigeria Sovereign Investment Authority gère le fonds souverain nigérian, dans lequel les revenus excédentaires produits par les réserves pétrolières excédentaires du Nigeria sont déposés. Sa Mission est de construire une base d’épargne pour le peuple nigérian, améliorer le développement des infrastructures nigérianes et fournir un soutien à la stabilisation en période de crise économique.

Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques S.A (Fonsis-Sénégal). : 1 000 000 000 $

Le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS) a été créé en 2012 et a été constitué en 2013, en société anonyme holding d’investissement, dotée d’un conseil d’administration, avec un capital entièrement détenu par l’État du Sénégal et ses démembrements. Le FONSIS a officiellement démarré ses activités en octobre 2013, avec omme objectif pour l’État du Sénégal, jusqu’alors régulateur, de renforcer ses investissements aux côtés du secteur privé pour dynamiser l’activité économique productive.

Ghana Heritage Fund : 521 827 648.13 $

Créé en 2011,le Ghana Heritage Fund (GHF) est établi en vertu de la loi sur la gestion des revenus pétroliers. Objectif : fournir une dotation pour soutenir le développement des générations futures lorsque les réserves de pétrole seront épuisées. Le fonds est alimenté par les excédents des revenus pétroliers. Ainsi, la loi ghanéenne entend garantir que la génération future soit prise en compte de manière durable dans l’utilisation des revenus pétroliers.

Ghana Stabilization Fund : 455 534 395.14 $

Créé également en 2011, l’objectif du Fonds de stabilisation du Ghana est d’atténuer les effets négatifs de la volatilité des recettes pétrolières sur le budget national et de maintenir la capacité de dépenses publiques en cas d’imprévus ou de manque à gagner.

Agaciro Development Fund Corporate Trust Limited :205 888 000 $ (Rwanda)

Le Fonds de développement Agaciro (AGDF) est le fonds souverain du Rwanda qui a été lancé officiellement le 23 août 2012. AGDF a été créé pour constituer une épargne publique afin de maintenir la stabilité en période de chocs économiques nationaux et accélérer les objectifs de développement socio-économique du Rwanda.

Fonds de Réserves pour Générations Futures : 165 556 000 $ (Guinée équatoriale)

Lors de sa création en 2002, le gouvernement de Guinée équatoriale s’était engagé à placer 0,5% de toutes les recettes pétrolières dans le Fonds pour les générations futures.

Fonds gabonais d’investissements stratégiques : 142 905 000 $

Crée en 2012, le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) a été mis en place afin d’aider le Gabon à développer de nouvelles filières capables de générer suffisamment de revenus pour se substituer à ceux tirés de la production de pétrole.

Petroleum Revenue Investment Reserve (Uganda Petroleum Fund) : 120 541 000 $

Créé en 2015, le Fonds est financé par tous les revenus que le gouvernement ougandais tire du pétrole et des activités connexes.

Fonds National des Revenus des Hydrocarbures :52 600 000 $ (Mauritanie)

Créé en 2006, ce Fonds est destiné à collecter l’ensemble des revenus de l’État mauritanien provenant de l’exploitation des ressources pétrolières nationales. Les recettes du fonds national des revenus des hydrocarbures sont constituées par l’ensemble des revenus de l’État mauritanien provenant directement ou indirectement des activités dans le secteur  » amont » des hydrocarbures, en particulier dans les domaines de l’exploration, du développement, de l’exploitation et de la commercialisation des hydrocarbures.

Top 15 mondial

Norway Government Pension Fund-Global: 1 186 670 000 000 Usd (Norvège)

China Investment Corporation: 940 604 000 000 $

Abu Dhabi Investment Authority: 579 621 120 000 $

Kuwait Investment Authority: 533 650 000 000 $ (Moyen-Orient)

Hong-Kong monetary authority investment portfolio: 528 054 000 000 $

GIC Private Limited (Singapore) : 440 000 000 000 $

SAFE Investment Company (Chine): 417 844 700 460 $

Temasek Holdings (Singapore): 375 383 000 000 $ (Asie)

National Council for Social Security Fund of the People’s Republic of China:324 996 000 000 $

Public Investment Fund of Saudi Arabia: 320 000 000 000 $

Qatar Investment Authority : 295,200,000,000 $

Investment Corporation of Dubai (ICD) : 239,379,000,000 $

Mubadala Investment Company PJSC (Abu Dhabi) : 232,137,000,000 $

Türkiye Varlık Fonu Yönetimi A.Ş. (Turquie) : 222,151,000,000 $

National Welfare Fund (URSS) : 165,380,000,000 $

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *