Namibie: Helena Ndume, « Docteur Miracle »

News Portrait

En partenariat avec l’hôpital Biamba Marie Mutombo, de l’ancienne star de la NBA, Dikembe Mutombo, l’ophtalmologiste namibienne et son équipe effectueront gratuitement des opérations sur 300 patients de la cataracte du 6 au 12 juillet prochain à Kinshasa.

La cataracte est l’opacification partielle ou totale du cristallin, lentille convergente située à l’intérieur de l’œil. Cette opacification est responsable d’une baisse progressive de la vue, au début accompagnée de gêne à la lumière. Le mois de juin est consacré à la sensibilisation sur cette maladie.

« L’hôpital Biamba Maria Mutombo se joint à la campagne. La plupart des cataractes sont liées au vieillissement. La cataracte en Afrique est la principale cause de cécité et de perte de vision. La cataracte sénile est une maladie non évitable du vieillissement, qui a son impact le plus important chez les plus de 60 ans. Si l’on prend l’ensemble de la population africaine, cela signifie que 6 000 000 de personnes sont aveugles et que 2 000 000 d’entre elles le sont à cause de la cataracte », explique Dikembe Mutombo sur sa page Instagram.

En 2014, Helena Ndume, via la structure SEE International, avait également effectué ce type d’opérations en RDC au cours des deux premières semaines de juillet, toujours en collaboration avec Dikembe Mutombo et la fondation Dikembe Mutombo. Au cours de ce programme initial de restauration de la vue, SEE avait effectué 107 chirurgies de restauration de la vue à des patients aveugles en RDC.

Les activités chirurgicales de SEE ont été dirigées par les docteurs Helena Ndume de Windhoek (Namibie) et Scott Hickman de Lawrence (Kansas), aux USA. En outre, les chirurgiens volontaires de SEE avaient jeté les bases des futures opérations et formations, de sorte que les ophtalmologistes de la RDC puissent fournir des soins continus dans le pays toute l’année. Il s’agissait du tout premier programme de chirurgie oculaire à l’hôpital Biamba Marie Mutombo.

« Docteur Miracle »

Ophtalmologiste namibienne de renommée internationale, Helena Ndume  consacre sa vie et sa carrière au traitement de la cécité et de la basse vision, en Namibie et dans les pays en développement. Un grand nombre de ses patients dans la capitale, Windhoek, l’ont surnommée « docteur miracle de la Namibie». Depuis 1999, elle est la responsable du département d’ophtalmologie de Windhoek Central Hospital, le plus grand hôpital de Namibie. Elle dirige également des camps de vacances en Afrique australe pour soigner gratuitement la population. Elle a pratiqué gratuitement et avec succès de la chirurgie de restauration de la vue sur plus 35 000 Namibiens. La motivation de la Dre Ndume de servir les moins fortunés trouve son origine dans son enfance, où elle a été témoin de troubles civils dans son pays.

Helena Ndume a grandi en Namibie et voulait devenir une créatrice de mode. À l’âge de 15 ans, suite aux troubles en Namibie, elle s’est installée en Zambie. Elle s’est ensuite rendue en Gambie, où elle a terminé ses études secondaires,et en Angola, avant d’aller étudier en Allemagne à l’université de Leipzig, où elle a obtenu son doctorat en 1989. Après sa période de stage effectuée à l’hôpital Katutura et à l’hôpital central de Windhoek à Namibie, elle est retournée en Allemagne pour se spécialiser en ophtalmologie à l’université de Sarre. Elle a passé une partie de ses études sur le terrain au Tamil Nadu, en Inde, où elle a participé, pour la première fois, à des services de proximité en soins de la vue.

Le mari du Dr Ndume, le Dr Solomon Guramatunhu, également spécialiste de la vue, a joué un rôle déterminant dans son introduction aux expéditions ophtalmologiques chirurgicales. Alors qu’elle assistait à une conférence médicale aux États-Unis en 1995, Helena Ndume s’est rendue sur le stand de US Surgical Eye Expéditions (SEE). Elle y a rejoint plus de 600 chirurgiens ophtalmologistes bénévoles et a rapidement commencé à organiser des camps de traitement ophtalmologique dans toute la Namibie.

Par la suite, un certain nombre de groupes internationaux comme SEE, Seeing Without Borders, et des médecins individuels se sont rendus en Namibie chaque année, consacrant leur temps et mettant leur expertise au service des soins des yeux des personnes défavorisées. Le succès de ses camps oculaires en Namibie a amené la Dre Ndume à étendre son projet à l’Angola voisin.

Elle a reçu plusieurs prix et honneurs internationaux :

– Grand Commandeur de l’ordre de Namibie de première classe;

– Prix du service humanitaire international de la Croix-Rouge (2009);

– Prix humanitaire international Rotary dans la lutte contre la cécité (2008);

– Namibia National Science Award (2005);

– Prix humanitaire pour la prévention de la cécité à Santa Barbara, Californie, États-Unis

(2001);

– Récompense du Lions International Award en reconnaissance de ses efforts sincères et dévoués avec le projet Lions Operation Brightsight (1999).

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *