Qatar: Vanessa Umba, la pilote congolaise qui excelle au Moyen-Orient

News Portrait

La belgo-congolaise de 39 ans est actuellement pilote de ligne et type rating instructor (Instructrice) chez Qatar Airways. En 2011, à l’âge de 31 ans, elle était devenue la première femme capitaine chez Gulf Air, la compagnie aérienne nationale du Bahreïn.

Jusqu’à l’âge de 16 ans, Vanessa Umba n’avait aucune idée du métier qu’elle souhaitait exercer. Son père souhaitait qu’elle devienne médecin ou avocate, mais elle n’était pas intéressée par ces professions. Un jour, son école a organisé une « Career day », où les élèves pouvaient rencontrer différentes personnes évoluant dans plusieurs domaines, afin de les inspirer. C’est en lisant la longue liste de professions, mise à leur disposition, que ses yeux sont tombés sur le mot « Pilote ». Ce métier, auquel elle n’avait jamais pensé auparavant, s’est pourtant révélé comme une évidence pour elle.

Vanessa Umba a débuté sa carrière dans l’aviation en 1999 en intégrant la SABENA Flight Academy, devenue aujourd’hui « centre de formation de CAE », basé à Bruxelles. Après avoir terminé sa formation, elle a été recrutée par Brussels airlines, où, à l’âge de 23 ans, elle est devenue « First Officer » (Co-pilote) sur BAe 146, un avion commercial de taille moyenne.

Carrière au Moyen-Orient

Trois ans plus tard, en 2006, Vanessa Umba a rejoint Gulf Air, la compagnie aérienne nationale du Bahreïn qui exploite des vols internationaux sur trois continents, depuis son hub à l’aéroport international de Bahreïn à Manama. Elle y a évolué pendant 5 ans comme « Senior Officer » sur Airbus A330 / 340, des avions long-courrier, avant de devenir capitaine en 2011, à 31 ans, pilotant l’Airbus A 320. Bien que deuxième femme pilote de Gulf Air, elle est néanmoins la première femme capitaine de l’histoire de la compagnie aérienne, en 61 ans d’existence de cette entreprise créée en 1950.

Le 22 octobre 2015, Vanessa Umba est de nouveau entrée dans l’histoire, en devenant la première femme capitaine d’un vol de Gulf Air avec un personnel entièrement féminin. Le vol s’est déroulé entre le Bahreïn et Karachi au Pakistan. Au cours de ce vol, Vanessa Umba avait comme co-pilote la senior first officer Waed Al Dosery. « Le vol s’est déroulé sans incident et nous sommes arrivés 20 minutes plus tôt que prévu. Cela démontre un haut niveau de professionnalisme », avait déclaré Vanessa Umba au journal « Gulf Daily », ajoutant que c’était « une autre étape importante pour les femmes dans le secteur difficile du secteur de l’aviation, dominé par les hommes ».

Par ailleurs, Vanessa Umba a fait évoluer les politiques en faveur des femmes au sein de Gulf Air car, en 2007, lorsqu’elle est tombée enceinte, la compagnie aérienne a dû élaborer une politique spécialement conçue pour les femmes pilotes.

Capitaine et Instructrice chez Qatar Airways

Après 10 ans passés chez Gulf Air, en mars 2017, Vanessa Umba a rejoint Qatar Airways comme capitaine pour Airbus A320. En mai 2018, elle est devenue instructrice au sein de la même compagnie aérienne. « Voler est un défi pour tout pilote professionnel. Cela demande beaucoup d’engagement, de temps et de passion. Aujourd’hui, une femme pilote fait toujours exception… Et faire partie d’une minorité implique de toujours faire ses preuves un peu plus que les autres. Néanmoins, je n’ai jamais rencontré de difficulté d’adaptation dans cet environnement où le stéréotype du seul pilote homme persiste. Je sais que certaines personnes sont surprises la première fois qu’elles me voient commander. Puis, lorsqu’ils réalisent que je fonctionne exactement comme tout autre pilote, ils se détendent », a déclaré Vanessa Umba dans son témoignage à la section arabe de « The 99s », organisation internationale des femmes pilotes qui offre des opportunités de réseautage, de mentorat, de bourses de vol et de loisirs aux femmes pilotes du monde entier.

« Ma plus grande fierté dans la vie n’est pas d’être un capitaine, mais d’être une « mère volante ». Je suis mère de 3 enfants extraordinaires. Combiner une carrière exigeante à une vie de famille n’est pas facile tous les jours. Cela nécessite une organisation poussée, mais je bénéficie du soutien inconditionnel de mon mari, même s’il a une carrière à plein temps dans l’industrie du bois », a-t-elle ajouté.

Vanessa Umba est également Freelance web-designer notamment pour le compte de la section arabe de « The 99s ». Elle parle couramment le français, l’anglais et le néerlandais. Elle suit également un Master en « Air Transport Management » à la City University of London.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *