USA : Younes Bensouda Mourri, 23 ans, professeur d’intelligence artificielle à l’université de Stanford

News Tech

Originaire de Tanger, au Maroc, où il est né et a grandi jusqu’en 2014, il enseigne actuellement l’intelligence artificielle sur le campus et en ligne à l’université de Stanford, située au coeur de la Silicon Valley. Younes Bensouda a co-créé 3 cours sur l’intelligence artificielle destinés aux étudiants des cycles supérieurs de Stanford.

Il travaillé à la conception des cours « Machine learning » et « Deep Learning », les plus populaires sur la plate-forme Coursera, entreprise numérique proposant des formations en ligne ouvertes à tous fondée par les professeurs d’informatique Andrew Ng et Daphne Koller de l’université Stanford.

Younes Bensouda a effectué ses études primaires et secondaires à l’école américaine Tanger. Après l’obtention de son bac à l’âge de 18 ans, il postule en 2014 pour intégrer l’université de Stanford en Californie, l’une des plus sélectives au monde. Mais, avant de partir aux États-Unis, Younes Bensouda avait déjà dispensé des cours de mathématiques à ses collègues de lycée. « Avant l’obtention de mon bac, j’étudiais tous les cours de maths et de programmation pour me lancer dans la finance. Mais quand je suis arrivé aux États-Unis, j’ai vite réalisé que l’IA est beaucoup mieux, car elle offre beaucoup plus d’opportunités », a-t-il fait savoir au site maroc-diplomatique.net.

Younes Bensouda avec avec Andrew Ng et Kian Katanfaroosh

Il intègre donc Stanford en 2014 et , de 2016 à 2018, il a été membre du laboratoire d’IA de Stanford, où il a participé à la création du contenu du cours d’IA le plus populaire au monde (Machine Learning d’Andrew Ng) suivi par des millions de personnes. Il a participé à la refonte et à l’amélioration de douze tâches en IA et construit des classeurs automatiques capables de noter des millions de soumissions en temps réel.

Auparavant, il a été stagiaire d’été et a co-créé la spécialisation en « Deep learning » avec Andrew Ng et Kian Katanfaroosh. La spécialisation comprend 5 cours qui couvrent les réseaux de neurones, le traitement du langage naturel, la vision par ordinateur et les modèles de séquence.

En 2018, il obtient un Bachelor en mathématique et mathématique appliquée à l’informatique à l’université de Stanford et s’inscrit, par la suite, dans un Master en statistiques qu’il devrait achever cette année. Mais, alors qu’il est encore étudiant, il lui a été proposé un poste d’enseignant dans le Laboratoire d’Intelligence Artificielle de l’université de Stanford, considéré comme le plus grand au monde. Selon le jeune marocain, cité par le site media24.com, c’est la première fois qu’un étudiant en Master décroche un poste d’enseignant. Ce travail lui permet ainsi de suivre son Master gratuitement.«Chaque jour, je vais à l’université pour apprendre comme tous les autres étudiants quand j’ai un cours. Une fois que je le finis, je dispose de 10 min pour changer de classe et enseigner dans une autre où la plupart de mes étudiants sont des doctorants plus âgés que moi», a-t-il fait savoir au média marocain.

Co-fondateur de trois cours en intelligence artificielle

Pour optimiser ses capacités à dispenser des cours, Younes Bensouda s’est inscrit dans quelques modules d’un cycle doctoral : modélisation statistique, processus stochastiques, Machine Learning , etc.

Younes Bensouda a co-créé trois cours d’IA intégrés dans le programme d’études de Stanford en IA. Il a commencé comme enseignant assistant avant de devenir enseignant principal de deux matières et conseiller pour une troisième.Il enseigne les deux premières matières ci-dessous en tant qu’instructeur principal.

Le premier est un cours de «Machine Learning» (apprentissage automatique ou apprentissage statistique), dont le contenu est le plus populaire au monde. Younes Bensouda a co-créé ce cours avec Andrew Ng. Le jeune marocain a conçu les tâches, les niveleuses, les notes, le contenu de la section, les problèmes, etc. Ce cours couvre tout l’apprentissage de  machine learning, un champ d’études de l’IA qui se fonde sur les approches statistiques pour donner aux ordinateurs la capacité d’apprendre à partir de données. Ainsi, Younes Bensouda enseigne aux étudiants les bases du Machine Learning appliqué. Il s’agit, par exemple, d’apprendre aux ordinateurs comment identifier les cellules cancéreuses, diagnostiquer des images médicales, recommander des produits en ligne aux consommateurs… «Ce cours est extrêmement populaire sur le campus», a déclaré le jeune Marocain, cité par le média marocain. «Machine Learning» ou «Apprentissage Automatique» met l’accent sur les compétences pratiques et l’acquisition de capacités permettant de faire fonctionner des algorithmes. Il permet également de savoir les techniques d’apprentissage couramment utilisées, notamment les algorithmes d’apprentissage supervisé et non supervisé, ainsi que des applications spécialisées par exemple dans la détection d’anomalies.

Le deuxième cours consiste à préparer les nouveaux chefs de section de l’IA à enseigner, rédiger et évaluer le contenu de l’IA. Objectif : standardiser l’enseignement de l’IA et l’évaluation des étudiants, sachant que le domaine est très complexe. Younes Bensouda a déclaré avoir créé une grille pour classer les systèmes d’IA car la notation des différents professeurs peut être arbitraire. Dans son cours, il aborde les concepts de création de grilles d’évaluation juste pour noter les systèmes de reconnaissance vocale, les modèles de vision par ordinateur et d’autres projets d’IA.

Enfin, en tant que conseiller, le jeune marocain a co-créé la spécialisation « Deep Learning » (5 cours) sur la plateforme Coursera, l’une des plus grandes plate-formes de cours en ligne ouverte au monde. Dans le cadre de ce cours, Younes Bensouda donne des conseils sur un programme et agit à titre de juge à la fin du trimestre pour décerner le prix du meilleur article. Le cours compte plus de 1000 étudiants depuis son lancement. Le Deep Learning ou « apprentissage profond » est une forme d’intelligence artificielle dérivée du Machine Learning. Il couvre le traitement du langage naturel, la reconnaissance vocale, les réseaux de neurones, la vision par ordinateur… Les cours permettent aux étudiants de maîtriser comment créer le cerveau d’un robot.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Former la prochaine génération d’ingénieurs en IA en Afrique

Selon Younes Bensouda Mourri, qui a déjà enseigné l’intelligence artificielle à des milliers d’étudiants à Stanford et en ligne , beaucoup de ses étudiants ont ensuite fondé des entreprises, travaillé en tant que conseillers en création d’entreprise ou obtenu un emploi dans le domaine de l’IA.

Lui-même, après l’obtention de son diplôme, ambitionne de créer une start-up spécialisée dans l’enseignement de la programmation et l’intelligence artificielle, en association avec l’un de ses professeurs. Il compte également rentrer au Maroc pour former la prochaine génération d’ingénieurs en IA.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

1 thought on “USA : Younes Bensouda Mourri, 23 ans, professeur d’intelligence artificielle à l’université de Stanford

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *