Edwin Macharia nommé associé directeur mondial du Cabinet Dalberg Advisors

News Portrait

Originaire du Kenya, il a été élu par les partenaires du Cabinet pour un mandat de trois ans et il entrera en fonction le 1er janvier 2020. Edwin Macharia,41ans, sera le quatrième associé directeur mondial depuis la création de Dalberg en 2001. Il succédera à Yana Kakar qui a été élue en 2013 et réélue en 2016, réalisant ainsi le maximum de deux mandats.

Dalberg Advisors, est un Cabinet mondial de conseil, spécialisé dans les affaires, les politiques et la stratégie d’investissement inclusives et durables. Le Cabinet propose des conseils en stratégie, des analyses et de la recherche pour relever des défis sociaux et environnementaux complexes. Dalberg travaille en collaboration avec les communautés, les institutions, les gouvernements et les entreprises.

Dalberg Advisors dispose de 27 bureaux à travers le monde et compte des clients dans plus de 120 pays. Le Cabinet compte plus de 450 collaborateurs qui parlent plus de 95 langues.

Titulaire d’un diplôme en biologie du Collège Amherst (USA), Edwin Macharia travaille depuis 11 ans chez Dalberg, où il a occupé divers postes de direction. Il a fondé le premier bureau de Dalberg en Afrique de l’Est en 2008, créé le département de l’agriculture et de la sécurité alimentaire du cabinet, présidé le comité interne de gouvernance de la stratégie, de l’impact et de la qualité et, plus récemment, a exercé un deuxième mandat en tant que directeur régional pour l’Afrique.

Avant de rejoindre Dalberg, Edwin Macharia a travaillé pour la Fondation Clinton Edwin , où il a occupé plusieurs postes axés sur les communautés rurales. En tant que directeur de l’agriculture, il a dirigé la réflexion, les opérations et l’établissement de partenariats de la Fondation Clinton dans le domaine de l’agriculture pour une initiative de 100 millions de dollars axée sur le développement holistique à la base. Avant cela, Edwin Macharia était directeur de l’Initiative rurale pour la Clinton HIV / AIDS Initiative, chargé de développer et de soutenir l’exécution de programmes qui étendent les services de soins et de traitement du VIH / SIDA aux établissements de santé de bas niveau (centres de santé et dispensaires) à travers les partenaires des pays.

Avant de rejoindre la Fondation Clinton, Edwin Macharia a travaillé chez McKinsey & Company, où il a servi des clients dans les secteurs des services financiers et pharmaceutiques. Au sein de Dalberg, il a soutenu de nouveaux domaines de spécialité, notamment l’agriculture durable, la sécurité alimentaire, la santé mondiale et les infrastructures .

©World Economic Forum / Benedikt von Loebell

Edwin Macharia a opté pour le management parce qu’il pensait que le véritable problème des soins de santé (et d’autres secteurs) au Kenya était lié à une mauvaise gestion et à l’absence de stratégies de réforme globales et holistiques. C’est ainsi qu’après avoir obtenu son diplôme d’Amherst, il a travaillé avec McKinsey and Co, où il a développé ses compétences en management, avant de rejoindre la Fondation Clinton. Au sein de cette dernière, il a participé à la lutte contre l’épidémie du SIDA en élaborant des plans et des programmes de traitement et de soins. Grâce à cette initiative, il a eu l’opportunité de travailler dans de nombreux pays africains dont le Kenya, le Rwanda, la Tanzanie et l’Éthiopie. Edwin Macharia a également ouvert le bureau de la Fondation Clinton au Kenya. En 2006, le jeune manager a été nommé directeur de l’agriculture de la Fondation Clinton avec un budget pour soutenir le développement rural au Rwanda et en Tanzanie et travailler avec les communautés ainsi que les gouvernements vers un développement efficace de la sphère rurale africaine.

L’influence d’Edwin Macharia s’étend aux communautés de développement et d’affaires. Il a fait partie de deux conseils successifs de l’Agenda mondial pour le Forum économique mondial et est actuellement membre du conseil d’administration de Nabo Capital et de Digital Green, une organisation mondiale de développement qui permet aux petits exploitants agricoles de se sortir de la pauvreté en utilisant le pouvoir collectif de la technologie et des partenariats au niveau local.

Edwin Macharia est également membre du Conseil Afrique de « The Nature Conservancy », l’une des organisations environnementales les plus efficaces et les plus grandes au monde qui revendique plus d’un million de membres, compte plus de 400 scientifiques et déclare avoir un impact sur la conservation dans 79 pays et territoires sur six continents.

Edwin Macharia est également membre du Conseil de gouvernance de Amref University, basée à Nairobi. Il a figuré parmi les 10 personnalités les plus puissantes en Afrique par Forbes en 2015 et a été reconnu comme un jeune leader mondial du Forum économique mondial la même année. En 2010, il a été boursier de l’archevêque Desmond Tutu.de l’Africa Leadership Institute.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *