Emmanuel Kabongo, 32 ans, figure montante du cinéma international

News Portrait

L’acteur, originaire de la RDC, est actuellement visible dans la série «  Ransom  », diffusée aux USA sur la chaîne CBS ainsi qu’en France, en Belgique, en Suisse et au Canada.

En 2014, Emmanuel Kabongo a aussi tourné dans la superproduction « Pompéi » aux côtés de grands noms du cinéma tels que Kit Harington ( Jon Snow de la série Game of Thrones ») et Kiefer Sutherland (Jack Bauer de 24h chrono).

Né en République démocratique du Congo en 1986, Emmanuel Kabongo quitte la RDC à l’âge de six ans avec ses parents qui s’installent en République sud-africaine avant de rejoindre le Canada en 1998.

Aîné d’une famille de six enfants, l’acteur parle couramment cinq langues : anglais, français, swahili, espagnol et lingala.

Il a débuté sa carrière d’acteur dans des films indépendants. Sa passion pour le cinéma grandit lorsqu’il visionne des films d’action notamment en compagnie de sa mère et de ses frères et sœurs.

À la fin de chaque film, les enfants de la famille Kabongo s’amusaient ainsi à jouer dans le parc en se prenant pour les héros de ces films.

Au cours de sa dernière année d’études au George Brown Collège, Emmanuel Kabongo étudie le théâtre et se découvre une véritable passion pour le jeu d’acteur.

En grandissant, il voulait être un joueur professionnel de basketball. Néanmoins, il refuse une offre de bourses d’études pour ce sport afin de se consacrer à sa nouvelle passion.

Il participe à des courts métrages d’étudiants et à des films indépendants qui construisent son CV afin d’obtenir l’attention d’un bon agent. Le jeune acteur d’origine congolaise a ainsi joué dans des célèbres séries télévisées comme « Nikita », « Flashpoint », « Break out » ou encore « Call Me Fitz ».

Emmanuel Kabongo a été retenu dans le prestigieux casting du film « Pompéi » (sorti en 2014) du célèbre réalisateur Paul WS Anderson qui a également réalisé de nombreux films à succès tels que « Resident evil ».

Acteur et producteur primé

En 2015, Emmanuel Kabongo a terminé sa formation d’acteur au Centre canadien du film. Ainsi, depuis le début des années 2010, il a joué dans plusieurs productions, notamment le long métrage «  The Animal Project  » (2013) qui a été présenté au festival international du film de Toronto, et « Antibirth » (2016), présenté au festival de Sundance.

Il a également joué dans de nombreuses séries télévisées, notamment Rookie Blue (2013-2014), «  Murdoch Mysteries  » en 2014, Quantico (2015-2016). Emmanuel Kabongo a remporté le prix du meilleur acteur africain aux « African Entertainment Awards » en 2013, à Toronto.

En 2014, Il a coproduit la première saison de la série Web « Teenagers », où il a également joué le rôle de « T », le principal personnage masculin de la série.

En 2014, la série a remporté trois prix au Los Angeles Web Series Festival, plus connu sous le nom de LA WebFest.

Emmanuel Kabongo a repris son rôle de «  T  » dans la deuxième saison de la série, qui a débuté le 26 juillet 2015. Pour son rôle dans cette deuxième saison, il a été nominé pour le Canadian Screen Award dans la catégorie «  Meilleure performance dans une émission ou série produite pour les médias numériques  » en 2016.

Toujours en 2016, Emmanuel Kabongo a produit et joué dans divers courts métrages, notamment «  A Man’s Story  », qui a été projeté au ReelWorld Film Festival à Toronto, où il a remporté le prix du meilleur court métrage en 2016.

En septembre 2017, Emmanuel Kabongo a joué dans la série «  21 Thunder  », une série dramatique d’une heure qui suit les joueurs vedettes de moins de 21 ans d’une académie de football. La série est aussi disponible sur Netflix.

En 2018, il a joué dans la série «  Taken  », tirée du célèbre film, et aussi dans la série «  V Wars  » qui sera diffusée sur Netflix.

« Si vous voulez quelque chose dans la vie, engagez-vous pour l’obtenir. Je comprends que parfois la vie est compliquée et les choses ne sont pas toujours faciles. Mais avec de la volonté et une grande éthique de travail tout est réalisable. En restant positif et en gagnant autant de connaissances et d’expériences tout en s’amusant et en étant libre, nous pouvons vivre une vie heureuse. Je crois que les rêves peuvent devenir une réalité », explique Emmanuel Kabongo.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *