Kenya : Jacinta Nzioka chargée de booster le tourisme MICE

News Portrait

La nomination de Jacinta Nzioka à la tête du nouveau « National Convention Bureau » a été annoncée le mercredi 2 octobre par le secrétaire du Cabinet (ministre du gouvernement kényan) chargé du tourisme et de la faune, Najib Balala, lors de l’inauguration officielle de la 9e édition du Magical Kenya Travel Expo à Nairobi au Kenya. Le National Convention Bureau est le premier bureau dédié au MICE (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions) dans le pays.

Le marché du MICE  est un type de tourisme de « réunions, congrès, conventions et voyages de gratification », organisés par les grands groupes pour leurs employés ou leurs clients. Le Fonds kényan pour le tourisme devrait mobiliser près d’un million de dollars pour lancer la mise en place de ce nouvel organisme.

Selon le World Travel & Tourism Council, le secteur des voyages et du tourisme dans le monde représente environ 7 000 milliards de dollars américains. Sur ces 7 000 milliards de dollars américains, on estime que l’industrie mondiale des MICE représente entre 650 à 700 milliards de dollars américains et l’Afrique ne représente qu’environ 2% de ce chiffre, soit environ 13 milliards de dollars.

Au cours des trois dernières années, le Kenya a organisé plusieurs réunions, conférences et expositions internationales. Au total, ces événements ont attiré plus de 100 000 délégués de toutes les régions du monde, ce qui a fortement stimulé l’industrie du tourisme et des voyages au Kenya qui représente 15,3% des exportations totales et 8,9% des emplois.En 2017, le tourisme a rapporté 1,2 milliard USD au Kenya qui a accueilli 1,474 million de touristes. Le pays souhaite attirer 2,5 millions de touristes annuellement, d’ici 2022. Selon le récent rapport du World Travel and Tourism Council, le tourisme d’affaires au Kenya devrait augmenter de 5,4% par an et générer 3,2 milliards USD en 2028.

Une niche en plein essor en Afrique

Le Kenya organisera pour le reste de l’année d’importants événements tels que la Conférence sur l’énergie et les industries extractives en Afrique de l’Est prévue les 16 et 17 octobre, la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD plus 25), le Symposium de l’Organisation interafricaine du café de novembre ainsi que la conférence du Conseil arabe, qui va durer une semaine en décembre.

Kigali Convention Centre

Le Kenya souhaite ainsi, à l’instar du Rwanda, capter les revenus que génère le tourisme MICE, une niche en plein boom en Afrique dans le secteur touristique.En effet, l’organisation des MICE joue un rôle important dans la croissance du Rwanda, générant 15% des recettes touristiques totales. Le tourisme MICE ou tourisme d’affaires a généré 52 millions de dollars en 2018 au Rwanda, contre 47 millions en 2017. L’objectif est d’atteindre 88 millions de dollars en 2019.

Sur le continent africain, l’Afrique du Sud arrive en tête de ce marché. S’exprimant à Institute of Business Travel Management (IBTM) World 201 à Barcelone, Amanda Kotze-Nhlapo, Chief Convention Bureau Officer pour le South African National Bureau, a déclaré que les réunions, conférences et conventions avaient attirent un million de délégués internationaux chaque année en Afrique du Sud. Elle a ajouté qu’en Afrique du Sud, environ 211 000 réunions, conventions et conférences sont organisées chaque année aux niveaux national, régional et international.

Magical Kenya

Diplômée en tourisme de l’université Moi à Nairobi au Kenya, Jacinta Nzioka est actuellement directrice du marketing du Kenya Tourism Board (KTB), responsable de la stratégie de marketing touristique mondial du Kenya. Elle est notamment à la base du concept « Magical Kenya », qui se décline notamment en un site web dédié faisant la promotion du tourisme au Kenya.

En février 2016, elle a été nommée directrice générale intérimaire du conseil d’administration, fonction qu’elle a exercée pendant neuf mois, avant la nomination de l’actuelle directrice générale, Betty Radier, plus tard dans l’année.

Elle a plus de 15 ans d’expérience nationale et internationale dans la gestion de projets dans le secteur des voyages et du tourisme. Elle est la première et unique africaine au sein du conseil consultatif du Forum mondial du tourisme à Lucerne. En tant que directrice du marketing du Kenya Tourism Board, Jacinta Nzioka possède une excellente expérience en marketing touristique au niveau local et international.Son expertise comprend le leadership stratégique, l’administration publique, la gestion de projets publics / privés, les partenariats, le développement durable, la gouvernance institutionnelle et le développement des capacités nationales.

Jacinta Nzioka a supervisé la mise en œuvre de projets touristiques sur tous les marchés sources en tant que responsable régional pour l’Amérique, l’Europe et les marchés émergents depuis quatre ans, lorsque KTB s’est aventurée pour la première fois sur les marchés d’Afrique de l’Ouest et de l’Est. Elle dirige une équipe de développeurs et de spécialistes du marketing au Kenya et dans les 12 bureaux du KTB dans le monde.

Jacinta Nzioka a permis au KTB de rempoter, six années de suite, le prix de meilleur conseil du tourisme en Afrique lors des World Travel Awards. En Afrique de l’Est, Jacinta Nzioka a fait partie du Comité de marketing du tourisme qui a géré le lancement d’une marque à destination unique, élaboré et mis en œuvre la stratégie commune et aidé les chefs des offices de tourisme du Rwanda et de l’Ouganda dans la formulation de leurs stratégies touristiques ainsi que de leur soutien au développement d’un modèle de tourisme durable en Éthiopie par le biais d’un projet DFiD en 2013.

Elle a également travaillé en tant que bénévole auprès de l’UNESCO pour les aider à identifier des sites de tourisme patrimonial susceptibles d’être développés le long du littoral africain dans le cadre d’un programme conjoint mis en œuvre avec SeaBourne Cruise. Sa passion pour le tourisme culturel et le développement durable l’a amenée à participer à diverses conférences et forums internationaux en tant que conférencière, présentatrice et mentor, ainsi que conférencière invitée d’université au Kenya, en Éthiopie et au Royaume-Uni.

Sur le plan privé, Jacinta Nzioka soutient un projet dans la région de Masaï Mara qui intègre les communautés et le tourisme durable tout en plaidant pour l’éducation des filles en tant que dépositaire auprès de l’organisation communautaire de Tepesua.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *