Rwanda : Faith Keza, 26 ans, experte des TIC, nommée au Rwanda Development board

News Tech

Elle fait partie des quatre nouveaux membres (2 hommes et 2 femmes) nommés au Conseil d’administration du Rwanda Development Board (RDB) le vendredi 4 janvier par le président Rwandais.

Le Rwanda Development Board est un département gouvernemental qui regroupe toutes les agences gouvernementales chargées d’attirer, de retenir et de faciliter les investissements dans l’économie nationale.

Depuis Juillet 2018, Faith Keza est CEO ad intérim de RwandaOnline, l’entreprise de technologie qui gère les programmes de e-gouvernement du Rwanda, notamment le populaire portail en ligne Irembo, qui propose actuellement près de 100 services gouvernementaux et a déjà servi plus de 4 millions de Rwandais. Avant sa nomination comme CEO ad intérim, elle était Chief Technology Officer de l’entreprise depuis juillet 2017.

Depuis mai 2018, Faith Keza siège également au conseil d’administration de la Banque nationale du Rwanda (BNR), principalement aux comités de la stratégie et des TIC ainsi que de l’audit et des risques.

Titulaire d’un diplôme en sciences, en génie électrique et en informatique du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), Faith Keza, avant de rentrer au Rwanda, a travaillé comme ingénieur logiciel à la Silicon Valley chez Google, Delphix et Oracle aux USA. Chez Oracle, elle a notamment développé des applications Web pour le Mobile Cloud Service, la solution MBAAS (Mobile Backend as a Service) d’Oracle pour le Cloud.

Au MIT, Faith Keza a conçu des applications Web interactives, intuitives et conviviales pour enseigner divers concepts en génie électrique et en informatique aux cours MITX (vaste programme de cours en ligne ouvert du Massachusetts Institute of Technology) proposés sur la plate-forme edX.

Elle a également effectué un stage à l’Institut Pierre et Marie Curie à Paris, où elle a développé un logiciel pour simuler la dégénérescence complexe de la vue chez les patients en utilisant leurs images de rétine. La recherche et le logiciel ont été adoptés par l’Institut de la vision à Paris afin de faciliter l’étude et la recherche sur les maladies des yeux.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *