Focus sur 16 femmes Africaines dans le Top Management des multinationales

News Top Manager

A l’occasion de la clôture du mois consacré aux droits des femmes, Africanshapers fait un focus sur des femmes cadres dans les multinationales. Elles dirigent ou occupent des postes de haut niveau sein de ces grandes entreprises en Afrique et à l’étranger,supervisant des opérations dans un ou plusieurs pays.

Ci-dessous, les portraits de ces femmes leaders, dont les décisions contribuent à orienter le développement de ces grandes entreprises.

Mariam Kane Garcia, Directrice générale et CEO de Total Afrique du Sud et vice-présidente exécutive pour le marketing et les services en Afrique australe

Depuis septembre 2019, Mariam Kane-Garcia est la Directrice générale et la CEO de Total en Afrique du Sud, la première femme à occuper ce poste chez Total Afrique du Sud. Elle travaille pour l’entreprise depuis près de 20 ans. Elle a grandi en Afrique de l’Ouest – Mauritanie et Côte d’Ivoire – et a fréquenté l’ESCP Business School à Paris. Elle a rejoint Total peu de temps après avoir terminé à l’ESCP en 2001 et a occupé différents postes dans les domaines de la finance, de la stratégie et du développement commercial dans les bureaux du groupe en France, au Royaume-Uni, à Singapour et au Vietnam. Ainsi, elle a été Manager Opérations et développement commercial / Projets SI chez Total Asie Pacifique, basée à Singapore;Directrice Finances et affaires corporatives chez Total Vietnam  ;Vice-présidente stratégie – Afrique Moyen-Orient chez Total Marketing et services, basée en France;Directrice du développement des affaires chez Total exploration et production, basée à Londres.

En 2019, elle a déménagé en Afrique du Sud pour occuper le poste de vice-présidente exécutive pour le marketing et les services en Afrique australe, et aussi celui de CEO et directrice générale de Total South Africa.

Joyce Ann Wainaina (Kenya), CEO de Citibank Kenya et Afrique de l’Est

Joyce-Ann Wainaina est la CEO de Citibank Kenya et Afrique de l’Est, depuis juillet 2014. Elle supervise ainsi les opérations du groupe au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et en Zambie. Elle est la première Kényane à occuper ce poste depuis le début des activités de Citi au Kenya dans les années 1970. En 25 ans, Joyce-Ann Muthoni Wainaina a gravi les échelons de l’entreprise depuis le poste de stagiaire jusqu’à devenir Directrice générale.Elle a rejoint Citibank en tant que stagiaire exécutive et, par la suite, a été nommée responsable des relations avec les client, tout en devenant employée à temps plein. À l’époque, une seule autre femme occupait un tel poste dans l’entreprise.

En 2002, elle a été mutée au siège régional de Citibank en Afrique du Sud. Neuf ans plus tard, elle est devenue la première femme de l’entreprise à être nommée Citi Country Officer (CCO) lorsqu’elle a été envoyée à la tête de Citibank Zambia.

Joyce Ann Wainaina a également été pendant plusieurs années CCO pour Citibank South Africa et a également été vice-présidente de l’association des banquiers de la Zambie. En tant que CCO et PDG de Citibank Kenya et Afrique de l’Est,elle dirige les comités de gestion et est membre exécutif du conseil d’administration.

Joyce Ann Wainaina a obtenu un baccalauréat ès sciences en finance de l’université Duquesne, en Pennsylvanie, aux États-Unis. Elle est également titulaire d’un Master of Science en économie financière de la School of Oriental and African Studies de l’université de Londres.

Elle siège dans plusieurs autres conseils d’administration,notamment Junior Achievement, America Chamber of Commerce Association, et UAP Life Assurance Limited.

En 2015,après avoir constaté qu’il n’y avait que trois femmes africaines dans des postes de direction générale à travers le réseau Citi en Afrique subsaharienne,elle a décidé de travailler à changer cela. En collaboration avec quelques autres cadres supérieurs féminins de Citi, elle a lancé un programme de mentorat qui visait à doter d’autres femmes des outils et des opportunités nécessaires pour réussir dans leur carrière, afin qu’elles n’aient pas à lutter autant qu’elles.

Ce fut le début du programme de leadership Sapphire, un programme de mentorat de 12 semaines pour les femmes de Citi en Afrique subsaharienne.

Sola « Adejoke » David-Borha (Ghana), CEO du groupe Standard Bank en Afrique.

Sola David-Borha est la CEO du groupe Standard Bank en Afrique depuis janvier 2017. Auparavant, elle était CEO de Stanbic IBTC Holdings Plc. – un groupe de services financiers, actif dans les services bancaires aux entreprises, les services bancaires d’investissement, la gestion d’actifs de retraite et non liés aux pensions et le courtage en valeurs mobilières. Elle est également actuellement vice-présidente du conseil d’administration du Nigerian Economic Summit Group (NESG).

Sola David-Borha a commencé sa carrière bancaire à la NAL Merchant Bank au Nigeria (maintenant connue sous le nom de Sterling Bank),où elle a travaillé au sein du département Crédit et Marketing de 1984 à 1989, avant de rejoindre Investment Banking and Trust Company (IBTC), qui a ensuite fusionné avec deux banques commerciales pour devenir IBTC Chartered. Lorsque Standard Bank Group a acquis IBTC en 2007, Sola David-Borha a été nommée directrice générale adjointe de la banque et responsable d’IB Coverage Africa, et elle est devenue CEO de Stanbic IBTC Bank en 2011 et CEO de Stanbic IBTC Holdings Plc. en 2012.

Sola David-Borha est titulaire d’un premier diplôme en économie de l’université d’Ibadan, au Nigeria, et d’un MBA de la Manchester Business School. Elle a également suivi le programme de gestion avancée de la Harvard Business School et le programme Global CEO dispensé conjointement par Wharton (États-Unis), IESE (Espagne) et CEIBS (Shanghai), qui lui ont tous permis d’acquérir les compétences de direction nécessaires pour exceller dans ses rôles.

Sola David-Borha siège également au conseil d’administration de diverses sociétés, notamment Coca-Cola, CRC Credit Bureau Ltd., Fate Foundation et University of Ibadan Business School, entre autres.

Françoise Le Guennou-Remarck (Côte d’Ivoire), présidente du conseil d’administration de Canal+ Côte d’Ivoire.

Diplômée de l’école supérieure de commerce d’Abidjan (ESCA) et titulaire d’un Executive MBA – HEC Paris, Françoise Remarck justifie de plus de 25 ans d’expérience dans les secteurs de la distribution, des médias pour le compte de Groupes à l’international particulièrement en Afrique.

Elle a débuté sa carrière en 1986 chez Ernst & Young à Paris, qu’elle intègre comme auditrice, avant de devenir directrice de mission. Par la suite, en 1992, elle retourne en Côte d’Ivoire, où elle a contribué à la création de Canal Horizons Côte d’Ivoire avant de la diriger. De 1994 à 1996, elle est Directrice financière, puis Directrice générale adjoint de 1996 à juin 1999, avant de devenir directrice générale de juin 1999 à février 2003. En 2003, elle est nommée Président directrice générale de Canal+ Côte d’Ivoire. Elle obtient un Executive MBA de HEC Paris en 2004. En Juillet 2009,elle est promue directrice générale adjointe de Canal Overseas Africa, tout en conservant sa fonction de PDG Canal+ Côte d’Ivoire. En 2010, elle est mutée à Paris, au sein de la maison mère de Canal+ Afrique au poste de Directrice des relations institutionnelles et communication.

Cinq ans plus tard, en avril 2015, Françoise Remarck rejoint CFAO comme VP Directrice de la communication et des relations institutionnelles du Groupe. Elle a été nommée Présidente du Conseil d’Administration de Canal+Côte d’Ivoire en juin 2018. Elle est également membre de plusieurs conseils d’administration : Bicici, filiale de BNPParibas, dont elle préside le comité de rémunération ; A+ Ivoire et Membre du comité d’investissement de Comoé Capital, fonds d’investissement qui soutient le développement des PME en Côte d’Ivoire.

Très engagée auprès des jeunes et des femmes, elle accompagne également différentes initiatives à fort impact sociétal sur le continent. Elle est ainsi membre du board Women in Business et présidente de l’activité de mentoring au sein de Women in Business Côte d’Ivoire.

Habiba Laklalech (Maroc),Directrice générale adjointe, finances et support, Royal Air Maroc

Habiba Laklalech a rejoint Royal Air Maroc en 2006. En charge des finances et support,elle est responsable du contrôle de gestion, de l’organisation, des achats, du système d’information, du département juridique et des assurances. Elle a obtenu son bac scientifique à seize ans, en 1988, avec mention «Très bien» et a remporté le prix Hassan II au concours général de mathématiques.

Diplômée de la prestigieuse école d’ingénieurs, Polytechnique Paris, elle est aussi détentrice d’un DEA en opto-électronique (la fibre optique et ses différents usages mêmes sous-marins) de l’École nationale supérieure des télécommunications (ENST), devenue Télécom Paris. Elle a passé son année de fin d’études chez Alcatel à l’époque. En 1995, elle rejoint la célèbre entreprise de communication et marketing Procter & Gamble au Maroc comme Assistant brand manager. Plus tard, elle est nommée chef de produit. Après 7 ans passés au sein de la multinationale, en 2002, elle rejoint Méditel(Aujourd’hui Orange Maroc) comme directrice marketing. En 2006, la RAM lui propose de chapeauter la nouvelle direction «audit et organisation». Elle aura à mener l’opération d’audit internet et plus tard la mise sur pied du service «achats» qu’il a fallu professionnaliser pour mutualiser et regrouper les achats de tout le groupe dont les filiales s’approvisionnaient isolément. Cela va se solder par des économies allant de 15 à 20%.

Elle est ensuite nommée directrice de la stratégie du groupe, avant d’être nommée, en 2010, directrice générale adjointe finances et support du groupe.

Yvonne Ike (Nigeria), directrice générale Afrique subsaharienne (ex-RSA) chez Bank of America Merrill Lynch

Yvonne Ike est directrice générale Afrique subsaharienne (ex-RSA) chez Bank of America Merrill Lynch. Avant de rejoindre Bank of America Merrill Lynch en septembre 2014, Yvonne était Présidente-directrice générale chez Renaissance Capital en Afrique de l’Ouest, où elle était responsable de la franchise Afrique de l’Ouest de la société. De 1984 à 2009, Yvonne Ike a été directrice générale chez JP Morgan. Elle a également travaillé comme associée chez Africapital Management Limited de 2009 à 2011. Yvonne Ike a commencé sa carrière en tant qu’auditrice chez Ernst and Young International et est enregistrée auprès de la FSA depuis 1994.

Nora Wahby (Egypte) Vice-présidente et chef de l’unité clientèle Afrique de l’Ouest chez Ericsson Middle East & Africa

Nora Wahby est, depuis juin 2018, responsable de l’unité clientèle Afrique de l’Ouest pour Ericsson dans la zone de marché Moyen-Orient et Afrique. Elle est chargée de soutenir les opérateurs dans 24 pays pour atteindre et dépasser leurs objectifs stratégiques en utilisant la technologie et les services d’Ericsson.

Nora Wahby a rejoint Ericsson en Égypte il y a plus de 15 ans, après avoir commencé sa carrière professionnelle chez Orascom Telecom comme ingénieur de conception de réseau. Elle possède une vaste expérience couvrant les ventes et le développement commercial, le conseil en réseau et en technologie, ainsi que les opérations et la gestion de projet, acquises grâce à la direction de grandes équipes sur divers projets pour divers clients en Algérie, en Égypte, au Maroc et en Afrique du Sud.

Avant d’occuper son poste actuel, Nora Wahby était directrice des comptes clés chez MTN Afrique du Sud, où elle était chargée de stimuler la croissance de l’entreprise et de saisir de nouvelles opportunités de marché.

Elle est titulaire d’un Master en administration des affaires de l’Arab Academy en Égypte et de la Michigan State School of Business aux États-Unis d’Amérique. Elle est également titulaire d’un baccalauréat ès sciences en génie électronique de l’université Ain Shams, en Égypte.

Huguette Oyini (Gabon), Directrice générale adjointe de BGFI Bank

Huguette Oyini a été nommée Directrice générale adjointe de BGFI Bank le 3 juin 2016, groupe qu’elle a intégré en 2002 comme gestionnaire des garanties et assurances. Pendant 8 ans, elle assurera successivement la supervision des différentes activités liées à la gestion des engagements, avant d’intégrer le comité de direction de BGFIBank Gabon en janvier 2010 , comme directrice des engagements et des affaires juridiques. En 2012, elle est nommée directrice du Credit Groupe, puis directrice de la gestion globale des risques, fonction qu’elle occupait avant sa nomination comme DGA du groupe.

Martha Tilahun Paulos (Éthiopie), Vice-présidente responsable des opérations commerciales chez Qatar Airways

Martha Tilahun Paulos à l’extrême droite

Basée à Doha au Qatar, Martha Tilahun Paulos occupe ce poste depuis 2017. Juin 2017. Elle travaille pour Qatar Airways depuis 2011, où elle a occupé successivement les postes de «  Commercial Manager  » et celui de «  Senior Manager Commercial Operations  », avant de devenir Vice-présidente des opération commerciales. Bien avant d’intégrer Qatar Airways, Martha Tilahun Paulos a travaillé pendant 22 ans chez Ethiopian Airlines, où elle a débuté en 1989 comme Analyste Relation Client. Par la suite, elle a occupé plusieurs postes de responsabilité comme celui de «  Country Manager  » Tanzanie, Zanzibar et les Comores,basée à Dar-Es-Salam  ; Country Manager – France, Algérie et Maroc,basée à Paris, avant d’être nommée Directrice marketing, en charge de la publicité mondiale, des promotions des ventes et des relations publiques. Elle a occupé ce poste pendant 6 mois, avant de rejoindre Qatar Airways.

Elle est détentrice d’un Baccalauréat en Business Administration et Management de l’université d’Addis-Abeba et a suivi un programme de Manager Mentor à la Harvard Business School.

Bridget Wachira (Kenya), directrice générale Afrique subsaharienne GSK.

Bridget Wachira est la directrice générale Afrique chez GlaxoSmithKline, multinationale britannique et l’un des dix géants de l’industrie pharmaceutique mondiale. Elle a rejoint GSK il y a 20 ans en tant que représentante médicale. Bridget Wachira a travaillé dans les ventes, la formation, le marketing et les départements vaccins. Elle a ensuite déménagé à Londres en 2013 pour un bref passage chez UK Aid, en tant que conseillère principale, puis en tant que responsable du marché des vaccins pour l’Afrique au siège de GSK dans la même ville.

Elle est retournée au Kenya en 2015 pour devenir directrice générale, où elle était responsable des opérations de GSK (Pharmaceuticals, Vaccines, ViiV) au Kenya. Bridger Wachira est diplômée de l’université d’Oxford – Said Business School.

Sophie Chandauka (Zimbabwe), Directrice des opérations mondiales chez Morgan Stanley,Services partagés et opérations bancaires

Basée à New-York, Sophie Chandauka est «  Global COO, Shared Services and Banking Operations  » chez Morgan Stanley. Auparavant, elle était directrice générale EMEA (Europe,Moyen-Orient et Afrique) de la division juridique et conformité de Morgan Stanley. Bien avant, elle a été responsable de la trésorerie du groupe (juridique) chez Virgin Money, où elle a dirigé l’exécution des activités stratégiques de fusions et acquisitions et de financement des entreprises, y compris l’acquisition de Northern Rock, la mise en bourse de Virgin Money et d’autres transactions, évaluées à plus de 13 milliards de livres sterling.

Ancienne associée principale du cabinet mondial Baker McKenzie, elle a conseillé des clients tels que NIKE, The Body Shop et Macquarie. Elle a siégé aux conseils d’administration de Sentebale et Protimos. Sentebale a été fondée par le prince Harry pour soutenir les enfants touchés par le VIH / sida en Afrique. Protimos soutient les avocats dans les économies émergentes riches en ressources. Membre du Rotary International Paul Harris et cofondatrice des Black British Business Awards, Sophie Chandauka est récipiendaire de nombreux prix. Elle aussi est la conseillère stratégique de l’Alliance des affaires africaines et caribéennes de Morgan Stanley et membre de l’Executive Leadership Council (ELC) – la principale organisation de membres engagée à augmenter le nombre de cadres noirs mondiaux comme CEO, dans les conseils d’administration et dans les entreprises mondiales. .Elle est ambassadrice du 30% Club, une campagne qui a vu le jour au Royaume-Uni dans le but d’atteindre un minimum de 30% de femmes dans les conseils des cent entreprises britanniques les mieux capitalisées cotées à la bourse de Londres (FTSE 100). En 2018, elle a été reconnue par la reine Elizabeth II pour sa contribution exemplaire au Commonwealth.

Emna Kharouf (Tunisie), Associée gérante Deloitte Afrique francophone

Emna Kharouf est la Responsable Afrique francophone pour le cabinet international d’audit et de conseil Deloitte. Elle supervise dix-huit pays du continent. Ingénieure en automatisation des process, diplômée de l’école supérieure d’électricité (Supelec), à Paris en 1998, Emna Kharouf a débuté sa carrière chez Cap Gemini, la première entreprise de services du numérique (ESN) en France, où elle met son expertise en systèmes d’information et de gestion au service du secteur bancaire. En 2000, elle rejoint Altime, cabinet de conseil en management. En 2003, elle rentre en Tunisie pour y créer une filiale d’Altime, qui deviendra leader dans son secteur. En 2012, lorsqu’Altime rejoint le réseau Deloitte, Emna Kharouf est nommée directrice générale pour la Tunisie, avant de devenir associée du groupe en 2013. Emna Kharouf possède une vaste expérience dans l’accompagnement de projets de transformation informatique et de structuration d’entreprises . Ainsi, elle accompagne la transformation des entreprises publiques nationales, les stratégies en matière de tourisme, de nouvelles technologies et d’e-gouvernance.

Manon Karamoko (Côte d’Ivoire), CEO Unilever Afrique francophone

Manon Karamoko est l’une des plus jeunes CEO en Côte d’Ivoire (CI). Elle a rejoint Unilever CI en tant que directrice financière en janvier 2018, avant d’être nommée présidente du conseil d’administration, puis directrice générale, fin 2018, tout en continuant à gérer les finances.

Elle est titulaire d’un Master en comptabilité de la George Washington University, d’un Bachelor en finances de ma Northeastern University (Boston) et aussi d’une Master de management du Centre d’études franco-américain de management (Lyon, France). Manon Karamoko a été comptable senior à Microsoft Afrique centrale et de l’Ouest. Elle a également occupé de hautes fonctions au sein de du groupe internationale suisse Novartis, un des leaders de l’industrie pharmaceutique.

Mwamvita Makamba (Tanzanie) ,Responsable du développement commercial et des ventes panafricaines pour Vodacom Enterprise au sein du groupe Vodacom

Titulaire d’un Master en sciences politiques et relations internationales de l’université de Dar es Salaam, Mwamvita Makamba a aussi suivi un programme de management avancé du Gordon Institute of Business Science de l’université de Pretoria.

Originaire de la Tanzanie,elle a occupé plusieurs postes au niveau exécutif au sein de Vodacom Tanzanie, y compris la direction Affaires corporatives, le marketing et les ventes aux entreprises. Par la suite, elle a rejoint Vodacom International où elle a occupé le poste de directrice de groupe pour les affaires corporatives, supervisant son programme d’affaires dans toutes ses activités internationales : Tanzanie, République démocratique du Congo, Lesotho et Mozambique.

Mwamvita Makamba est actuellement directrice exécutive du développement commercial et des ventes panafricaines pour Vodacom Business Africa.

Son rôle est d’aider les gouvernements et les entreprises d’Afrique subsaharienne à établir des sociétés productives utilisant la technologie et en mettant l’accent sur la santé, l’agriculture, les services financiers et l’éducation. Il s’agit notamment de collaborer avec les partenaires de développement régionaux et mondiaux pour créer des partenariats public-privé.

Elle siège également au conseil d’administration de la Fondation du groupe Vodafone, où elle représente les entreprises des marchés émergents de Vodafone depuis 2009.

Joëlle Abega Oyouomi (Cameroun), Directrice d’usine Nestlé Afrique de l’Ouest et centrale.

Depuis février 2020, Joëlle Abega Oyouomi est directrice d’usine Nestlé Afrique de l’Ouest et centrale. Auparavant, elle était directrice du Centre africain de recherche-développement de Nestlé en Afrique. Ce centre est chargé d’innover pour Nestlé en Afrique, de la ferme à l’assiette; soutenir les communautés; gérer une équipe diversifiée et créative: multinationale, inter-fonctionnelle et passionnée. Elle avait rejoint le centre africain de recherche-développement de Nestlé en 2001 et y a occupé différents postes jusqu’à devenir directrice du centre.

Elle est détentrice d’un diplôme d’ingénieur des industries alimentaires,avec une spécialisation dans la transformation des produits tropicaux, obtenu à Montpellier SupAgro. Elle a également suivi un programme d’ « Executive development » de l’International Institute for Management Development (IMD Business School) à Lausanne, en Suisse.

Nadia Tazi (Maroc), Directrice des systèmes d’informations du groupe Renault dans la région Afrique Moyen-Orient et Inde.

Basée au Maroc, elle a été nommée à ce poste en 2018. Détentrice d’un master en informatique, spécialité intelligence artificielle de l’université Al Akhawayn, Nadia Tazi a débuté sa carrière chez Dewhirst LadiesWear Morocco, une multinationale anglaise spécialisée dans le textile. Elle y a occupé le poste de IT Manager en 2000, avant de rejoindre le Groupe Renault en 2010 en tant que Directrice Technique.

En 2013, Nadia Tazi a été nommée directrice des systèmes d’informations du groupe Renault Maroc, supervisant l’évolution de cette direction sur ses méthodes de travail, son organisation, son architecture applicative et sa collaboration avec les métiers pour soutenir la transformation digitale de l’entreprise.

Nadia Tazi assurer depuis le Maroc, sa fonction de Directrice des systèmes d’informations du Groupe Renault dans la région Afrique, Moyen-Orient, Inde Iran, tout en conservant la responsabilité directe des équipes Maroc.

Son premier challenge a été d’accompagner les pays dans leur transformation digitale avec la gestion d’une équipe de plus de 100 personnes.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *