Le juge Antoine Kesia-Mbe Mindua élu deuxième vice-président de la Cour pénale internationale

Actu à la Une

Le jeudi 11 mars 2021, les juges de la Cour pénale internationale (CPI), réunis en séance plénière, ont élu la nouvelle présidence de la CPI, composée du juge Piotr Hofmański, nouveau président de la CPI pour un mandat de trois ans avec effet immédiat, de la juge Luz del Carmen Ibáñez Carranza, élue première vice-présidente et du juge Antoine Kesia-Mbe Mindua, élu deuxième vice-président. En raison des restrictions du COVID-19, l’élection a eu lieu à distance.

La présidence de la CPI, explique l’institution, est composée du président et des deux vice-présidents. Elle joue un rôle clé en assurant le leadership stratégique de la CPI dans son ensemble. La présidence se coordonne avec les autres organes et sollicite l’accord du Procureur sur des questions d’intérêt commun. Conformément au Statut de Rome, le traité directeur de la CPI, la Présidence est responsable de la bonne administration de la Cour, à l’exception du Bureau du Procureur. La présidence supervise les activités du greffe et apporte sa contribution à un large éventail de politiques administratives affectant le fonctionnement général de la Cour. En outre, la présidence procède au contrôle juridictionnel de certaines décisions du Greffier et conclut des accords de coopération à l’échelle de la Cour avec les États et les organisations internationales.

Juge international

(Photo by Koen van Weel / ANP / AFP) (Photo by KOEN VAN WEEL/ANP/AFP via Getty Images)

Ressortissant de la République démocratique du Congo, le juge Antoine Kesia-Mbe Mindua a été élu juge à la CPI le 10 mars 2015 est membre de la CPI depuis le 11 mars 2015 avec un mandat qui court jusque le 11 mars 2024. Il est affecté à la Chambre préliminaire II, Chambre de première instance VIII, Chambre de première instance X. Il a été président de la division préliminaire du 10 avril 2018 au  10 avril 2019.

Né en 1956, le Juge Antoine Kesia-Mbe MINDUA  a fait ses études de droit et des sciences politiques à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, à Nancy et à Strasbourg, en France, ainsi qu’à Genève , en Suisse.

Après avoir obtenu son doctorat en Droit International  à l’université de Genève en 1995, il a successivement travaillé comme juriste et chef de l’unité des procédures judiciaires au tribunal pénal international pour le Rwanda à Arusha (Tanzanie) de 1996 à 2001 et comme juge de première instance au tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie à La Haye (Pays-Bas) depuis 2006 jusqu’à ce jour sans interruption.

Représentant de la RDC auprès d’institutions internationales

Le Juge Mindua a également été Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République démocratique du Congo auprès de la Suisse à Berne et représentant permanent auprès des Nations Unies à Genève de 2001 à 2006. Durant son mandat à Genève, le juge Mindua a exercé plusieurs fonctions multilatérales. Il a notamment été vice-président du comité exécutif du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, président du Groupe des 77 et la Chine, et coordinateur du groupe des 21 à la conférence des Nations Unies sur le désarmement.

Le Juge Mindua est également professeur d’université à Kinshasa et à Genève. Il enseigne le droit international public ainsi que le droit international pénal.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *