David Adjaye,le « Starchitecte » qui va «réunir» trois religions

News Portrait

Le projet de design du célèbre architecte, originaire du Ghana et basé à Londres, a été choisi, à l’issue d’un appel d’offres, pour la construction de « The Abrahamic Family House », qui sera située sur l’île de Saadiyat à Abu Dhabi, capitale des Émirats arabes unis. Le modèle du projet a été dévoilé le vendredi 21 septembre à New-York, lors de la célébration de la fraternité humaine qui a réuni plusieurs personnalités religieuses et politiques.La réunion coïncide avec le début de la 74ème assemblée générale des Nations Unies à New York.

La Maison de la famille Abrahamique, qui doit son nom au prophète Abraham, a été commandée par le Comité supérieur de la fraternité humaine et rassemble trois bâtiments religieux, une mosquée, une synagogue et une église, réunies entre elles par un jardin central sous lequel se trouvent un musée et un centre d’éducation. Le design du lieu est très contemporain, mais il est enraciné dans l’histoire des trois religions. Les lieux de culte ont la même hauteur, mais les conceptions et les intérieurs seront très différents. Ces trois édifices seront modernes dans la réalisation extérieure, mais fidèles à chaque religion, a expliqué David Adjaye.

Le projet est l’une des premières initiatives lancées par le Comité supérieur, un nouvel organe, qui supervise la mise en œuvre du «Document de la fraternité humaine» aux niveaux régional et international. Le « document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et la coexistence commune » est une déclaration de dialogue interreligieux signée par l’imam d’Al-Azhar Ahmed el-Tayeb et le pape François le 4 février 2019 à Abu Dhabi. Le document appelle à la réconciliation des personnes de toutes les confessions et de la bonne volonté au service de la paix universelle.

Le projet historique espère incarner la relation entre les trois religions abrahamiques tout en offrant une plate-forme pour le dialogue, la compréhension et la coexistence entre les religions. Le projet a été annoncé pour la première fois en février par le prince héritier d’Abu Dhabi. L’inauguration des travaux devrait avoir lieu en 2020 et être achevés d’ici 2022.

David Adjaye a fait savoir que le projet représenterait une nouvelle typologie de l’architecture mondiale. « Il n’y a jamais eu de bâtiment abritant les trois religions ensemble », a-t-il déclaré. Plutôt que de mélanger les trois bâtiment,a-t-il expliqué, il a voulu préserver «l’expérience unique de chacune des religions», tout en «les connectant tous».

La connexion choisie par David Adjaye est un jardin – une image qui revêt une grande importance dans chacune des trois grandes religions du monde. Chacun des lieux de culte peut être visité depuis ce jardin surélevé, qui abritera un centre éducatif. Les trois espaces de culte ont les mêmes dimensions mais seront orientés dans différentes directions et contiennent des éléments structurels hérités de chaque tradition religieuse. La mosquée sera orientée vers la Kaaba à La Mecque, l’autel de l’église sera orienté vers le soleil, et le podium de la synagogue et la Torah feront face à Jérusalem.

« Je suis honoré que notre conception ait été sélectionnée. Je pense que l’architecture doit contribuer à ancrer le genre de monde dans lequel nous voulons vivre, un monde de tolérance, d’ouverture, Nous espérons avoir défini un plan pour un espace magnifique et propice à la réflexion qui célèbre les trois religions. Cet espace sera ouvert sur le monde et nous espérons qu’à travers ces bâtiments, des personnes de toutes confessions pourront apprendre et s’engager dans une mission de coexistence pacifique pour les générations à venir », a fait savoir David Adjaye.

Design d’un nouveau musée au Nigeria

Né en 1966 à Dar-Es-Salam en Tanzanie, de parents ghanéens, David Adjaye est diplômé du Royal College of Art de Londres, ville où il est arrivé à l’âge de 13 ans, son père étant un diplomate. Son plus grand projet à ce jour est le Smithsonian Institution, musée national d’histoire et de culture afro-américaine, doté d’un budget de 540 millions de dollars et  qui a ouvert ses portes à Washington en 2016.

Il a aussi conçu de célèbres bâtiments à travers le monde notamment  The Stephen Lawrence Center à Londres ;

la Moscow School of Management à Skolkovo ;

l’Aïshti Foundation à Beirut, un complexe de 35 000 mètres carrés comprenant des boutiques de mode, une librairie, des restaurants, des cafés, un spa et un bar sur le toit ;

la bibliothèque Idea Store de Londres (2001), le Nobel Peace Center d’Oslo (2005),  l’établissement dans lequel est représenté le Prix Nobel de la Paix;

le musée d’Art contemporain de Denver (2007);

et, récemment, le « Ruby City », un centre d’art compact et semblable à un puzzle, à San Antonio.

Récemment, David Adjaye a été chargé de réaliser une étude de faisabilité pour le nouveau musée royal du Benin au Nigeria. Le gouvernement de l’État d’Edo a chargé le cabinet Adjaye Associates et son partenaire local au Nigeria, Agram Architects, de réaliser l’étude de faisabilité. La construction de ce nouveau musée constituerait une étape majeure dans le rapatriement d’objets tels que les bronzes du Bénin, qui se sont retrouvés dans des musées à travers l’Europe, ainsi qu’au Metropolitan Museum of Art de New York, au British Museum de Londres et récemment au Louvre d’Abu Dhabi.

David Adjaye a été invité à présenter ses idées pour le nouveau musée lors de la dernière réunion du Groupe de dialogue sur le Bénin, qui compte parmi ses membres des représentants de grands musées allemands, néerlandais, autrichiens, nigérians et britanniques, dont le British Museum.

Architecte glamour

Basé à Londres, où il a créé le Cabinet « Adjaye Associates » en 2000, David Adjaye dispose également de bureaux à New-York, Berlin et au Qatar, avec une équipe mondiale et multiculturelle. En tant qu’architecte principal, il fait partie intégrante de chaque projet et il est membre du conseil exécutif du Cabinet avec des directeurs associés qui dirigent les trois bureaux internationaux.

Architecte glamour d’une clientèle huppée composée notamment de stars, les premières œuvres de David Adjaye réalise tout type d’oeuvres dans plusieurs pays. Ses premières réalisations consistaient en une série de résidences, d’espaces domestiques et d’ateliers d’artistes, situés principalement dans le East End de Londres. Ces projets étaient une reconceptualisation de l’environnement de vie et exploraient la relation entre l’espace privé et la ville. Les maisons offraient également la possibilité d’expérimenter la forme, la lumière naturelle et les matériaux de manière à permettre l’évolution de la pratique. Plus récemment, Adjaye Associates a été impliqué dans la conception de projets de plus grande envergure – tels que le logement social et les aménagements à usage mixte – parallèlement à un portefeuille toujours croissant de maisons privées, villas et appartements pour particuliers. L’architecte Ghanéen a également conçu de nouveaux logements en Louisiane, construits après le passage de l’ouragan Katrina.

David Adjaye a aussi récemment conçu un trophée à facettes en cristal Swarovski pour les lauréats des Fashion Awards de Londres de cette année. La commande a été passée par le Conseil britannique de la mode et sponsor de l’événement, afin de créer le trophée pour les défilés de mode britanniques qui se dérouleront à Londres le 10 décembre.

L’architecte a également conçu le trophée pour les lauréats du Brit Awards 2019, l’équivalent britannique des Grammy Awards américains qui récompensent les musiciens. En mais 2019, David Adjaye aussi créé le pavillon, en maison en terre, pour le Ghana à la Biennale d’art de Venise. L’architecte est détenteur de l’Ordre de l’empire britannique.

Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *