Guinée : Malado Kaba nouvelle présidente de l’Autorité de régulation des services publics de l’électricité et de l’eau

News Portrait

Ancienne et première femme ministre de l’économie et des finances en Guinée, entre janvier 2016 et mai 2018 , elle a été nommée le 28 août dernier par le président guinéen Alpha Condé.

Née au Nigeria, Malado Kaba, 47 ans, a grandi en France . Elle a passé une bonne partie de sa carrière au sein de la commission européenne (UE), pour laquelle elle a géré pendant près de quinze ans d’importants programmes de soutien macroéconomique, d’appui institutionnel et de développement social, en Afrique et dans les Caraïbes.

Malado Kaba est détentrice d’un DESS en économie et développement, obtenu en 1994 à Paris-Ouest Nanterre la Défense. Avant de rejoindre le gouvernement, elle a été directrice-pays (Guinée) de l’ Africa Governance Initiative (AGI), de l’ancien Premier ministre britannique, de juin 2014 à décembre 2015. A ce poste, elle a dirigé une équipe qui a collaboré avec les responsables gouvernementaux guinéens à la lutte contre l’épidémie d’ Ebola et à l’achèvement des travaux du projet de barrage de Kaleta.

Avant de rejoindre AGI, Malado Kaba a passé la majeure partie de sa carrière professionnelle à la commission européenne dans le domaine du développement.

Au sein des départements économiques des délégations de l’Union européenne (UE) en Afrique et dans les Caraïbes, elle a géré d’importants programmes de soutien macroéconomique, d’appui institutionnel et de développement social. En Afrique du Sud, à Pretoria, au sein de la section « Economie et infrastructure » de la délégation de l’UE, elle a notamment été chargée de l’analyse macroéconomique, du suivi des questions globales et du dialogue macroéconomique (G-20) dans le contexte du Partenariat UE-Afrique du Sud, des questions de transparence budgétaire, ainsi que de la gestion opérationnelle de programmes de réformes du secteur public. Elle a passé plusieurs années à analyser l’impact de la crise financière en Europe sur l’économie sud-africaine. Elle a également travaillé sur les questions de politiques et programmes « pro-poor », ainsi que sur les finances publiques locales. Elle a également suivi les questions de transparence budgétaire, de mobilisation des ressources internes et de réformes du secteur public. Enfin, elle a initié avec succès les dialogues macroéconomiques entre l’Afrique du Sud et la Commission européenne dans le cadre du Partenariat UE-Afrique du Sud.

Des projets de développement en Guinée et en Jamaïque

En Guinée et en Jamaïque, Malado Kaba a géré de nombreux programmes de développement totalisant plus de 100 millions d’euros dans les domaines de l’appui budgétaire, la santé, l’éducation et la décentralisation. Elle a acquis une solide expérience dans le domaine de l’analyse économique et budgétaire, ainsi que dans l’administration de projets de développement. Elle a également supervisé les travaux de plusieurs départements au sein de ces délégations dans le cadre du suivi-évaluation et de la programmation des appuis financiers octroyés par l’UE.

En Guinée, elle a apporté un appui aux ministères sectoriels (santé et éducation) dans la programmation et l’exécution de leur budget de fonctionnement, et a travaillé à la conception d’outils pour le suivi et le contrôle des dépenses publiques. Elle a grandement contribué à assainir et améliorer la qualité du portefeuille de projets de l’UE en Guinée.

En Jamaïque, au sein de la section développement économique et social de la délégation de l’UE, elle a notamment été chargée de la conception d’un programme d’appui budgétaire sectoriel au secteur des transports et du suivi de l’instrument de fluctuations des revenus d’exportations (FLEX).

Avant de rejoindre la Commission européenne, Malado Kaba a été conseillère attachée au cabinet du ministre de l’économie, des finances et du Plan de la Guinée de 1996 à 1999.

Elle a notamment travaillé sur l’analyse macroéconomique et le suivi mensuel de l’exécution des dépenses publiques, et les rapports de synthèse pour le conseil des ministres. Elle a été chargée du suivi du cadre de dépenses à moyen terme et d’un projet de renforcement des capacités, des relations avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale, ainsi que du suivi de la gestion de la dette.

Après l’obtention de son DESS en économie du développement obtenu, Malado Kaba a effectué un stage au ministère de la coopération en france, dans le département des appuis économiques et financiers. En 1996, elle a rejoint le ministère de l’économie, des finances et du plan de la Guinée et n’a cessé de se consacrer aux questions de développement.

Après son départ du gouvernement comme ministre de l’économie et des finances, Malado Kaba a intégré le conseil consultatif de l’African Women Leadership Fund, un fonds d’excellence lancé par l’Union africaine , ONU Femmes et la commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) pour renforcer l’autonomisation économique des femmes en accélérant la croissance des gestionnaires de fonds des femmes africaines.

Partager
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller
https://africanshapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *